Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Chine censure un court-métrage de science-fiction de Hong Kong

Un court-métrage de science-fiction intitulé “Hong Kong sera détruit après 33 ans” est devenu un succès viral et a provoqué l'ire des censeurs chinois.

La vidéo de sept minutes et vingt-huit secondes a attiré 645 000 vues depuis son téléchargement sur YouTube. Elle met en scène des Hongkongais apathiques, que laissent, indifférents, approcher un météorite à l'impact prévu pour 2047 — l'année où Hong Kong, une région administrative a statut spécial de la République de Chine, cessera d'avoir des lois distinctes de celles du continent.

Dans le film, plus des deux tiers des habitants de la ville ainsi que des grandes entreprises s'en vont après avoir pris connaissance de la menace du météorite. L'évacuation qui en résulte permet aux petites entreprises de prospérer et libère des logement pour tous. Dans un sens, et malgré sa ruine imminente, la ville renaît. Finalement, les scientifiques réussissent à détruire le météorite avant l'impact.

La vidéo révèle l'anxiété des Hongkongais quant aux problèmes politiques et sociaux de leur ville sans cesse plus peuplée et matérialiste, et du nombre croissant de Chinois continentaux qui s'y sont installés depuis la rétrocession à la Chine en 1997. Elle envoie un message opposé à la vision partagée des Chinois du continent, selon laquelle Hong Kong aurait dépéri depuis longtemps sans le soutien économique de la Chine.

Un cyber-citoyen, “iseeyouinmyheart“, commente sur YouTube :

À mes yeux, HK est déjà mort. Je ne ressens plus l'atmosphère de liberté, de justice, celle du règne de la loi et d'équité que je ressentais avant 1997.

Inévitablement, le court-métrage a été censuré sur les sites de vidéo chinois tels que Youku. D'après le blog Fei Chang Dao, les résultats des recherches pour “33 ans” ont été supprimés de Baidu et de Sina Weibo. D'après le China Digital Times, l'ordre des autorités de la propagande chinoise a filtré sur internet:

Screenshot from the short video "Hongkong will be destroyed in 33 years"

Capture d'écran du court-métrage “Hong Kong sera détruit après 33 ans”

国信办:全网立即查删1,“声援、营救唐吉田等失踪律师”的相关信息, 2,鼓吹港人“自救”的科幻短片“香港将于33年后毁灭”相关视频、文字等。

Bureau National de l'Information: Retirer immédiatement ce qui suit de tous sites internet : (1) informations liées au “soutien et secours à Tang Jitian et aux autres avocats disparus”; (2) vidéo, texte, etc. en faveur du court-métrage de science-fiction sur les Hongkongais “qui se sauvent eux-mêmes” intitulé “Hong Kong sera détruit après 33 ans”.

Yik Kan Cheung, artiste en effets spéciaux et directeur de la post-production de la vidéo, a dit à The Diplomat la raison pour laquelle l'équipe pense que la vidéo a été bannie sur le continent:

Nous croyons que la raison pour laquelle la vidéo est censurée par les autorités est qu'ils pensent que ce qu'ils font permet à la société de rester en paix. Mais ce que nous pensons qu'ils font, c'est de maintenir les gens éloignés de la vérité: que la Chine est en train d'essayer d'étouffer Hong Kong en y important des Chinois du continent jusqu'à ce qu'il y ait suffisamment de gens pour qu'ils contrôlent les élections. Après ça, il n'y aura plus d'élections libres à Hong Kong.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site