Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“El Antillo”, un documentaire inédit sur Ramón Emeterio Betances, figure historique de Porto Rico

Pantalla de título del documental El Antillano. Imagen tomada de video.

Capture d'écran du documentaire El Antillano. 

Ramón Emeterio Betances [français] est l'une des figures les plus importantes de l'histoire de Porto Rico et des Caraïbes. Surnommé “Le Père de la Patrie”, il s'engagea dans le mouvement abolitionniste portoricain du XIXème siècle. Egalement connu comme El Grito de Lares, il fut l'un des meneurs intellectuels de la révolution indépendantiste à la même époque, et joua un rôle-clé dans le processus d'indépendance de Cuba, Haïti et de la République Dominicaine. Possédant une formation de médecin et de chirurgien, il assista généreusement les plus démunis, ce qui lui valu le surnom de “Père des Pauvres”. Betances fut aussi journaliste, essayiste, poète, écrivain et ambassadeur de Porto Rico, du moins sur le papier.

Ramón Emeterio Betances. Imagen tomada de Wikimedia Commons. Dominio público.

Ramón Emeterio Betances. Image de Wikimedia Commons. Domaine public.

Malgré toutes ces activités, Betances est un illustre inconnu pour la majorité des Porto-Ricains. L'histoire officielle de l'île l'oublie, au point que les gens ne connaissent que son nom.

C'est pour cette raison que le réalisateur Tito Román Rivera a voulu faire un documentaire sur Betances, une idée qui lui est venue durant ses études à l’Ecole Internationale de Cinéma et de Télévision, à San Antonio de Los Baños, à Cuba. Le film, intitulé El Antillano, offre une vue panoramique de la vie de celui qui fut l'un des principaux promoteurs d'une confédération antillaise hispanique, afin de freiner l'expansionnisme américain. Le journal Diálogo Digital a interrogé Román Rivera sur la genèse de son projet:

A partir de la necesidad de que se hiciera un primer proyecto de largometraje que presentara a esta figura, que es totalmente desconocida en el País por la gran mayoría de los puertorriqueños, nuestra intención ha sido desde el principio crear un documental que presentara generalmente la biografía de Ramón Emeterio Betances, pero que a la vez fuera atractivo para la juventud.

Partant de l'idée qu'il s'agit d'un premier long-métrage sur ce personnage, totalement inconnu de la plupart des Porto-Ricains, notre but depuis le début était de créer un documentaire présentant une biographie de Ramón Emeterio Betances, mais qui soit également attrayant pour les jeunes.

Produit par Caserío Films, la boîte de production de Román Rivera, le film est totalement indépendant. Il est important de souligner que le documentaire n'a bénéficié d'aucune aide de la part de la Société de Cinéma de Porto Rico [anglais]; il a obtenu une bonne partie des fonds nécessaires grâce à une campagne sur le site de financement collectif Kickstarter, puis a reçu une aide de la Fondation Portoricaine pour les Sciences Humaines pour la postproduction. 

Le documentaire a été diffusé pendant la nuit du 7 avril, au théâtre de l'Université de Porto Rico, à Río Piedras, à la veille du 187ème anniversaire de la naissance de Betances [anglais]. Dans un théâtre presque entièrement comble, l'accueil du public a été extrêmement positif. En outre, Román Rivera reçu un appel téléphonique du prisonnier politique Oscar López Rivera depuis la prison de Terre-Haute, dans l'état de l'Indiana aux Etats-Unis, ce qui a provoqué une vague d'émotion parmi le public.

Photo : capture d'écran de la vidéo.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site