Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Garcia Marquez : “Gabo”, aimé de tous aux Etats-Unis

Le monde littéraire a incontestablement ressenti une grande perte avec la mort de Gabriel García Márquez, affectueusement surnommé ‘Gabo’, un précurseur du “réalisme magique”, et bien qu'une partie de son oeuvre ait été consacrée à l'amour, aux folies et autres histoires magiques de son village natal, Aracataca, elle lui a permis d'avoir beaucoup d'admirateurs dans le monde entier,  dans des pays aussi éloignés que la Chine et l'Iran. 

Fue tal la reacción de la muerte de Gabo, que incluso diarios como The New York Times dedicaron una buena parte de su espacio en su sitio electrónico. Imagen extraída de nytimes.com

Les réactions à la disparition de Gabo ont été si nombreuses que même des journaux tels le New York Times lui ont consacré une bonne partie de leur couverture de l'actualité sur internet. Image extraite du site nytimes.com

Sa mort a beaucoup frappé les Américains qui ont suivi son oeuvre avec attention. Son lectorat était si important que la célèbre présentatrice de télévison Oprah Winfrey a inclus son roman “L'Amour au temps du choléra” dans la liste très restreinte de son club de lecture. Elle l'a qualifié “d'une des plus belles histoires d'amour que j'ai jamais lues.” 

Dans l'après-midi du 17 avril, une fois la nouvelle de sa mort connue,la Maison Blanche a publié un communiqué, relayé sur Twitter, en utilisant le hashtag #GraciasGabo (#MerciGabo): 

Comme on le voit dans la plupart des tweets, les twittos se sont mis à citer les phrases célébres de ses oeuvres : 

Un individu ne meurt pas quand il devrait mais quand il peut. Gabriel García Márquez #RIP

#GabrielGarciaMarquez meurt,à 87 ans. Potentiellement le meilleur écrivain de notre époque, peut-être parmi les meilleurs de tous les temps.

RIP Gabriel Garcia Marquez, un monument de la littérature, merci cher Monsieur d'avoir éclairé ma vie par votre écriture.

Merci à Dieu pour le réalisme magique. RIP Gabriel Garcia Marquez

D'autres, comme le journaliste Ioan Grillo, ont donné des informations intéressantes sur les relations qu'entretenaient Gabo avec les Etats-Unis, en raison de ses orientations idéologiques :  

Les Américains ont refusé d'accorder un visa à Gabriel Garcia Marquez durant 30 ans parce qu'il a été “communiste.” Bill Clinton (un admirateur) l'a finalement autorisé à entrer aux Etats -Unis. 

D'autres utilisateurs de Twitter ont confirmé les tensions entre Gabo et la diplomatie américaine : 

#GabrielGarciaMarquez a été qualifié de ‘subversif’ en raison de ses opinions sur l'impérialisme américain

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site