Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mieux que les selfies sur les profils Twitter, les portraits croqués par un artiste monténégrin

A collection of artist Radoje Rakočević's Twitter avatar portraits. Image by Radivoje Rakočević, used with permission.

Un ensemble de portraits d'avatars Twitter par l'artiste Radoje Rakočević. Image de Radivoje Rakočević, utilisée avec permission.

Début février 2014, l'aspect des fils Twitter de nombre d'utilisateurs des Balkans s'est métamorphosé. Dans les semaines qui ont suivi, à la place des photos d'identité ou des selfies habituellement utilisés pour s'identifier sur Twitter, ce sont des dessins à l'encre et au crayon de leurs avatars précédents qui ont envahi le populaire réseau social.

L'homme à l'origine de cette avalanche de portraits dessinés est le jeune artiste et médecin Radoje Rakočević, du Monténégro, plus connu du public de Twitter comme @sirivoje. Actuellement étudiant de l'Ecole des arts visuels de l'Université de Podgorica au Monténégro, Rakočević a ouvert son compte Twitter sur la suggestion de ses professeurs d'utiliser le réseau pour suivre d'autres artistes et faire connaître son travail.

One of the dozens of avatar portraits by Radoje Rakočević. Image courtesy of the artists, used with permission.

Un portrait d'avatar parmi les dizaines réalisés par Radoje Rakočević. Image publiée avec l'aimable autorisation des artistes.

Toujours et volontiers disposé à bavarder – et dessiner – en ligne, Radoje Rakočević a répondu à quelques questions de Global Voices sur son travail et son usage des médias sociaux :

Profesori su smatrali da su moji radovi zreli i da zavrijeđuju da budu predstavljeni široj javnosti, a da mi društvene mreže pružaju mogućnost da skrenem pažnju na svoje umijeće . U početku sam crtao karikature koje su naišle na pozitivne reakcije, ali sam poslije nekog vremena dobio želju za promjenom u kreativnom smislu. Tačnije, uželio sam se klasičnog crteža olovkom i tušem koji sam potpuno zapostavio. Smatrao sam da je idealan način da se vratim u formu upravo to – da crtam portrete korisnika tvitera.

Les professeurs ont trouvé mon travail abouti et digne d'être présenté à un public plus large, tandis que les médias sociaux me permettraient d'attirer l'attention sur mes capacités. J'ai commencé par dessiner des caricatures, qui ont été accueillies favorablement, mais après un certain temps j'ai voulu changer, pour plus de créativité. En particulier, il m'a manqué de faire du dessin classique au crayon et à l'encre, que j'avais complètement négligé [quelque temps]. Cela m'a semblé le meilleur moyen de reprendre en main [cette technique] – dessiner des portraits d'utilisateurs de Twitter.

Another example of how the artist manages to capture the personalities of people he has never met face-to-face. Image courtesy of Radoje Rakočević, used with permission.

Autre exemple de comment l'artiste réussit à rendre les personnalités d'individus qu'il n'a jamais rencontrés face à face. Image communiquée par Radoje Rakočević et utilisée avec permission.

Le résultat n'a pas manqué de valoir aussitôt à l'artiste l'attention d'utilisateurs de Twitter dans plusieurs pays de la région. Les gens lui ont rapidement demandé leurs portraits, beaucoup ont proposé de payer pour le dessin original et se sont enquis de ce que les artistes pouvaient faire d'autre. Le talent de Rakočević apparaît avec évidence dans les portraits simples, en noir et blanc, et pourtant vivants et ressemblants de personnes qu'il n'a jamais vues et ne connaît qu'à travers leurs tweets de 140 caractères et avatars sur le réseau.

Le talentueux Rakočević dit pourtant que c'est sans règles particulières qu'il choisit ses “modèles” sur Twitter et que le facteur le plus décisif est pour lui d'être “intrigué par les traits du visage de quelqu'un”. Il a confié à GV comment cela fonctionne :

Ljudi se zahvaljuju na različite načine kada im pošaljem portret, nude mi i profesionalnu saradnju. Član jednog alternativnog muzičkog sastava iz Beograda mi je ponudio da za njegov bend izdizajniram omot albuma. Takođe, dobio sam ponudu da ilustrujem knjigu poezije, što mi je oduvijek bila velika želja. Ali, ono što mene najviše raduje jesu tri ozbiljna prijedloga koja se tiču organizovanja izložbi mojih radova.

Redovno poklanjam crteže ljudima koji me aktivno prate na tviteru, jer je logično da želim da nagradim one koji me podržavaju i pomažu da se za moj rad čuje.

Les gens me remercient de différentes manières quand je leur envoie leur portrait [sur Twitter], parfois en proposant une collaboration professionnelle. Un musicien d'un groupe alternatif de Belgrade m'a engagé pour faire la couverture de leur album. J'ai aussi reçu une offre pour concevoir la couverture d'un livre de poèmes, j'en ai toujours rêvé. Mais ce qui m'a rendu le plus heureux, ce sont trois propositions d'organiser des expositions de mes oeuvres.

J'envoie régulièrement des portraits en cadeau aux gens qui me suivent activement sur Twitter parce que c'est normal que je veuille récompenser ceux qui me soutiennent et aident à faire connaître mon travail.

An exceptional professional profile photo turned into a more exceptional hand-drawn portrait of a Serbian Twitter user. Image courtesy of Radoje Rakočević, used with permission.

Une exceptionnelle photo de profil professionnelle transformée en non moins exceptionnel portrait professionnel dessiné d'une utilisatrice serbe de Twitter. Image communiquée par Radoje Rakočević, utilisée avec permission.

Radoje Rakočević, comme déjà dit, est aussi titulaire d'un diplôme médical et travaille à plein temps comme graphiste et web-designer dans une agence de création à Podgorica. A côté de la réalisation quotidienne de portraits de Twitteurs de la région, son portfolio regorge d'autres oeuvres, souvent plus colorées. Grâce au nouveau visuel de Twitter, une galerie des portraits-avatars est aussi disponible sur sa page.

La seule question que l'artiste a laissée sans réponse : quand et comment trouve-t-il le temps de faire tout ça ?

The artist tends to ignore the background and brings out the character of the person he is capturing instead. Image courtesy of Radoje Rakočević, used with permission.

L'artiste ignore l'arrière-plan et fait plutôt ressortir le caractère de la personne qu'il dessine. Image communiquée par Radoje Rakočević, utilisée avec permission.

Radoje Rakočević claims that he chooses his virtual models when he is “intrigued by a person's facial features”. Image courtesy of the artist, used with permission.

Radoje Rakočević affirme qu'il choisit ses modèles virtuels quand il est “intrigué par les traits de visage d'une personne”. Image communiquée par l'artiste, utilisée avec permission.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site