Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : les Pissing Tanker en mission pour l'arrêt de la miction sur la voie publique

Lack of public toilets in urban areas is a major cause of public urination in India. Image by author

Le manque de toilettes publiques dans les régions urbaines est une des causes majeures de la miction sur la voie publique en Inde. Image par l'auteur du post, Rezwan.

Les liens associés renvoient à des pages en anglais.

La miction sur la voie publique est un problème dans beaucoup de pays d'Asie du Sud, notamment en Inde. Il n'est pas rare de voir des hommes uriner en public sur des murs, dans des allées ou dans un recoin. Le manque de toilettes publiques est un problème, mais une faible compréhension de l'hygiène et de la décence publique contribuent aussi au phénomène. Le blogueur Udaas Priest présente un point de vue hilarant pour expliquer pourquoi les hommes indiens urinent sur les murs publics.

De nombreuses actions pour régler ce problème ont déjà été tentées par des activistes ou différentes organisations, dont des campagnes publiques à Delhi, le lavage et la peinture sur les murs abîmés et leur entretien, l'humiliation des contrevenants en jouant du tambour ou en les sifflant. Mais ces efforts n'ont pas abouti à un résultat visible.

La question persiste : “Comment l'Inde peut-elle faire arrêter la miction sur la voie publique ?

“The Clean Indian” (l'Indien propre), un groupe d'activistes anonymes contre la miction sur la voie publique, a peut-être trouvé une solution pour arrêter cette habitude à Mumbai.

Dans la vidéo Youtube ci-dessus mise en ligne par The Clean Indian, vous pouvez voir leur Pissing Tanker en action. Le groupe, dont les membres portent des masques pour cacher leur identité, patrouille dans la ville de Mumbai avec leur grand camion-citerne jaune contenant de l'eau et arrose d'eau les personnes urinant en public.

Leur activité a reçu des réactions mitigées de la part des internautes indiens. Certains soutiennent leur action :

Bonne idée… Mais que font-ils aussi pour fournir des toilettes publiques ? Le Pissing Tanker

Wow, si c'est vrai, c'est une bonne idée. Mais l'Inde a aussi besoin d'urinoirs publics. Le Pissing Tanker

Le Pissing Tanker “You Stop, We Stop” (Tu arrêtes, on arrête). Honnêtement, j'avais envie de voir ça depuis mes 7 ans. Des avis ?

Mais tout le monde n'est pas d'accord :

Le Pissing Tanker – You Stop, We Stop (Tu arrêtes, On arrête) ? Amusant, mais clairement dépassant les bornes, plutôt une milice assurant la justice.

Des idiots ne cherchant qu'à attirer l'attention. Comme si le gâchis colossal d'une camion-citerne d'eau pouvait empêcher toute l'Inde d'uriner en public. Allons donc…

Le blogueur Manish Agarwal soutient que le camion-citerne n'est pas la bonne solution pour faire cesser la miction sur la voie publique. Il a listé tous les inconvénients de cette initiative :

  • Quelle est la garantie qu'une personne ne le refera plus?
  • Comment “des activistes anti-miction publique” justifient leur utilisation à cet effet d'un camion-citerne qui roule au diesel ? 
  • Le dernier et non le moindre, qu'en est-il de L'EAU ? Tout le monde parmi nous sait que l'eau est très précieuse et qu'une grande part de la population mondiale n'a pas accès à l'eau (oubliez le fait qu'elle soit potable ou non).

Des débats intéressants ont eu lieu à ce sujet, à savoir si le problème était plutôt une question culturelle que d'hygiène, s'il s'agissait réellement d'un problème et si la population devait s'en préoccuper. Comparer les habitudes indiennes aux habitudes d'autres pays n'aidera pas beaucoup à trouver une solution. Cependant, maintenir les murs propres maintient aussi la sensibilité publique aux questions d'hygiène, et les questions de santé et de sécurité ne peuvent certainement pas nous nuire. 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site