- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Conchita Wurst, la gagnante barbue de l'Eurovision que les Russes haïssent

Catégories: Europe Centrale et de l'Est, Europe de l'ouest, Russie, Arts et Culture, Dernière Heure, Homosexualité (LGBT), Humour, Médias citoyens, Musique, Relations internationales, RuNet Echo
Conchita Wurst, performing "Rise Like a Phoenix," May 10, 2014, YouTube. [1]

Conchita Wurst chantant “Rise Like a Phoenix,” 10 mai 2014, YouTube.

[Tous les liens sont en russe, sauf mention contraire]

Originaire d'Autriche, un travesti homosexuel et barbu a remporté l'édition 2014 du concours Eurovision de la chanson [2] [français]. Thomas Neuwirth, plus connu sous son nom de scène Conchita Wurst [3] [français], a devancé les artistes des Pays-Bas, de la Suède et de 34 autres nations. Entre humour et homophobie, les internautes russes ont réagi à la victoire de Wurst. 

Les objections à la participation de Wurst à l'Eurovision remontent à il y a déjà plusieurs mois. En décembre 2013, des hommes russes et biélorusses ont lancé des pétitions afin d'empêcher les chaînes de télévision de retransmettre le concours musical, si Wurst venait à y prendre part. Hébergé par le site américain Change.org, la pétition biélorusse [4] a recueilli plus de 4 000 signatures, contre 23 000 pour la pétition russe [5]

Après la victoire de Wurst, des Russes ont posté différents mèmes. Certains ont ainsi tenté de ridiculiser l'inhabituelle barbe de l'artiste, tandis que d'autres ont remis en question la présumée permissivité culturelle de l'Europe. 

Les Autrichiens ont changé.

De nombreux blogueurs ont juxtaposé des images de Wurst avec celles de célèbres figures historiques autrichiennes, comme l'empereur François-Joseph et Mozart, suggérant qu'au fil du temps, l'Autriche – et l'Europe – a perdu de sa qualité artistique et ne respecte plus les valeurs traditionnelles.

D'autres internautes ont opposé Wurst et Alexander Mojaev [10] [anglais], plus connu sous le nom de “Babaï” (le “croquemitaine”), le célèbre barbu séparatiste pro-russe de Slaviansk, dont l'impressionnante pilosité faciale est devenue un symbole de la stoïque masculinité des rebelles ukrainiens.

Mais rien n'a changé en Russie. “Deux mondes. Deux enfances.”

Rykov: Pour la première fois en deux semaines, je me suis forcé à me raser.

Demyanov: J'image dans quel état doit se trouver Babaï.

Le site nationaliste russe Sputnik & Pogrom a tweeté une image mettant en garde les Ukrainiens contre l'intégration européenne, qui les exposerait aux valeurs culturelles prônées par des personnes comme Wurst. Le message ci-dessous utilise le visage de Wurst afin d'effrayer les Ukrainiens du sud-est dans le cadre du référendum séparatiste, organisé le 11 mai.

Ukraine, tu souhaites intégrer l'Europe ? Conchita t'attend ! Le 11 mai, rendez-vous au référendum, ou l'ours bleu viendra à vous!

Quelques messages au vitriol ont impliqué des hommes partageant des photos les représentant en train de se raser, afin de protester contre Wurst. Le rappeur Aleksandr Stepanov [20], alias “ST”, a ainsi diffusé ce genre de photos sur son compte Instagram, avec le message [21] “Je passe le témoin”, et le mot-clic “Prouve que tu n'es pas Conchita” (#докажичтотынекончита). Anton Korobkov [22], un blogueur pro-Kremlin populaire, a également posté [23] un “selfie” de lui en train de se raser.

[23]

Viens de regarder l'Eurovision. Devais me raser. 

Un autre rappeur russe, Timur Yunusov [24] [français], connu sous le nom de “Timati”, a fait l'éloge [25] du post de Stepanov. Il a également remercié Vladimir Poutine d'avoir “interdit les parades homosexuelles à Moscou”, et critiqué l'Europe pour la “normalisation” des femmes barbues. Le rappeur explique qu'il attaquerait volontiers n'importe quel couple gay en Russie qui oserait se tenir la main et s'embrasser en public.

Aleksandr Stepanov's clarion call to Wurst haters. May 10, 2014. Instagram screen capture. [21]

Appel d'Aleksandr Stepanov à tous ceux qui haïssent Wurst. 10 mai 2014. Capture d'écran d'Instagram.

Malgré l'inquiétude quant au soi-disant effondrement culturel de l'Europe, Wurst n'est pas le premier transsexuel à remporter l'Eurovision. En 1998 [26] [français], l'Israélienne Dana International [27] [français], qui a changé de sexe en 1993, a gagné le concours. Cette année-là, la Russie n'a pu prendre part à la compétition, en raison des faibles scores obtenus les années précédentes. Dès lors, la compétition ne fut pas retransmise à la télévision russe.

L'Eurovision a toujours troublé les homophobes russes. Les performances restent flamboyantes et difficiles à concilier avec le concept traditionnel de la masculinité. Avec le conflit en Ukraine, les tensions est-ouest sont arrivées à un point culminant de l'ère post-soviétique, tandis que les attaques contre les gays augmentent le chauvinisme patriotique russe.

Bien sûr, le spectacle d'un transsexuel et homosexuel barbu remportant un concours de chant a quelque peu pimenté les choses.