Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

GV Face : Libérez les 9 blogueurs éthiopiens du collectif Zone 9


Neuf blogueurs et journalistes – dont 4 membres de Global Voices – sont actuellement détenus en Ethiopie à cause de leur activité. Qui sont les blogueurs de la Zone 9 ? Que peuvent faire ceux qui les soutiennent pour faciliter leur libération ? Dans cette édition de GV Face, nous discutons de ce sujet important avec le blogueur éthiopien membre de la Zone 9, Endalk, de même que Deji Olukotun, membre de PEN America Freedom to Write, avec Ellery Biddle, éditrice du site Global Voices Advocacy.

 

Plus d'articles sur l'affaire des blogueurs du collectif Zone 9 (traduits en français et de multiples autres langues, veuillez cliquer sur la version française dans la colonne de droite pour y accéder):

Ethiopia: Police Request More Time for Zone 9 Bloggers Investigation, May 14, 2014

Why Blogging is a Threat to the Ethiopian Government May 10, 2014

Advocates Ask African Commission, UN Experts to Intervene in Zone 9 Bloggers Case May 3, 2014

STATEMENT: Global Voices Calls for the Release of Nine Journalists in Ethiopia, May 2, 2014

Netizen Report: Ethiopia Cracks Down on Free Expression, April 30, 2014

Six Members of Blogging Collective Arrested in Ethiopia, April 25, 2014

 

1 commentaire

  • […] Neuf blogueurs et journalistes – dont 4 membres de Global Voices – sont actuellement détenus en Ethiopie à cause de leur activité. Voici comment les soutenir, à travers la campagne #FreeZone9Bloggers.  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site