Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Au Vietnam, les manifestations se multiplient contre l'installation de la plate-forme pétrolière chinoise

[Sauf indication contraire, les liens dirigent vers des pages en anglais]

Les manifestations s'intensifient au Vietnam à propos de l'installation par la Chine d'une plate-forme pétrolière sur les eaux territoriales vietnamiennes en Mer de Chine du Sud. Selon le Vietnam, la plate-forme de forage pétrolière chinoise Haiyang Shiyou 98 se trouve à 80 miles nautiques à l'intérieur de la zone économique exclusive du Vietnam. Le gouvernement vietnamien ordonne à la Chine de retirer la plate-forme et les navires qui l’escortent.

Les deux pays se disputent depuis des années la propriété des Iles Paracels en mer de Chine méridionale, mais l'installation de la plate-forme est la tentative la plus audacieuse de la Chine pour revendiquer son contrôle sur des eaux riches en ressources.

La plate-forme pétrolière a déclenché un mouvement explosif de manifestations dans tout le Vietnam. Plusieurs actions se sont terminées dans la violence avec l'incendie par des ouvriers d'usines appartenant à des Chinois dans les provinces du sud. Il se trouve que bon nombre de ces usines appartiennent à des investisseurs taïwanais et coréens.

Vendredi 16 mai, les autorités ont rapporté que 140.000 ouvriers de 300 entreprises taïwanaises et chinoises des zones industrielles ne s'étaient pas présentés sur leur lieu de travail. 15 usines avaient été incendiées. Et environ 140 Chinois avaient été blessés.

Pour contrôler la situation, la police a annoncé l’arrestation de 1.000 personnes à l'origine de violences. De son côté, la Chine a fait évacuer une partie de ses ressortissants, et suspendu certains accords bilatéraux avec le Vietnam.

Aujourd'hui le sentiment anti-chinois est si répandu au Vietnam que même les hôtels affichent un avertissement indiquant qu'ils ne recevront pas d'hôtes chinois tant que la plate-forme pétrolière sera dans les eaux territoriales vietnamiennes. Cette photo sur Twitter montre un magasin qui informe sur une affiche ses clients potentiels qu'il ne vend pas de produits chinois.

‘Nous ne vendons pas de produits chinois’ indique l'affiche sur la boutique de poterie située près des bureaux de l'AFP d'Hanoï #Vietnam pic.twitter.com/z1lVhEgbOl

Les manifestations contre la Chine sont encore plus importantes et bruyantes sur internet. Les internautes vietnamiens utilisent Facebook pour créer et partager des mèmes qui critiquent la Chine. Ci-après quelques-uns des visuels les plus partagés :

'Get out of Vietnam'. From Facebook page of  Vietmeme

‘Hors du Vietnam’. Page Facebook de Vietmeme

“All Vietnamese people are determined to preserve and protect every single piece of our territory.” Notice that the dragon's claws are also protective of Spratly Islands which are being claimed by many countries in the region, including China. Translation by Patrick Sharbaugh

“Tous les Vietnamiens sont fermement décidés à conserver et protéger l'intégralité de leur territoire.” On remarque que les griffes du dragon protègent également les îles Spratly convoitées par de nombreux pays de la région, dont la Chine. Traduction du vietnamien à l'anglais par Patrick Sharbaugh

Mais beaucoup d'internautes se désolent des violentes manifestations qui se sont déroulées dans plusieurs provinces. Ce mème montre des Vietnamiens qui s'excusent pour les violences qui ont tué et blessé des dizaines de ressortissants chinois :

From Facebook page of Giáo dục quốc phòng.

Page Facebook de Giáo dục quốc phòng.

Patrick Sharbaugh fait l'analyse des manifestations en ligne et de son impact politique :

Les provocations actuelles de la Chine de plus en plus présentes en mer orientale peuvent avoir pour conséquence inopinée d'obliger les fonctionnaires du gouvernement à autoriser les internautes vietnamiens à s'exprimer ouvertement ce qui pourrait être une stratégie pour consolider l'unité nationale.

Mais cela signifie aussi qu'une fois cette flambée passée les internautes conserveront le goût d'exprimer leurs opinions politiques en ligne.

De son côté, le Vietnam Path Movement appelle à la retenue et à l'utilisation de méthodes non violentes lors des manifestations :

Considérant que ce comportement négatif peut aussi être le résultat d'une conspiration délibérée pour créer des conditions stressantes que la Chine pourrait utiliser pour augmenter sa pression dans le conflit, ce qui pourrait aboutir à une guerre inutile entre les deux pays ;

C'est dans ce contexte que le Vietnam Path Movement demande instamment aux travailleurs, aux jeunes, et à tout le monde en général, de calmer leurs émotions, d'éviter d'avoir recours à la violence, et de cesser tout acte de violence qui pourrait avoir des conséquences malheureuses sur la situation.

On s'attend à ce que le conflit se poursuive entre les deux voisins puisque la Chine est déterminée à ce que la plate-forme pétrolière reste là jusqu'au mois d'août.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site