Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

#MoubarakVoleur condamné à trois ans de prison

Twitter user @ifreddy93 reacts with this photographs to the news that Mubarak has been sentenced to three years for corruption

“Sans blague !” @ifreddy93 réagit sur Twitter à l'annonce de la condamnation de Moubarak à trois ans de prison pour corruption

L'ex-président égyptien Hosni Moubarak a été condamné le 21 mai 2014 à trois ans de prison, après avoir été reconnu coupable de détournement de fonds publics par millions pour la rénovation de ses résidences familiales. Les internautes s'en donnent à coeur joie contre ce verdict en utilisant le mot-dièse #مبارك_طلع_حرامي [arabe] qui signifie ‘Moubarak est donc un voleur’.

Le jugement inclut les deux fils de Moubarak, Alaa et Gamal, gratifiés de quatre ans chacun, pour leur rôle dans le siphonnage de l'argent public destiné à la rénovation des palais présidentiels, détourné en faveur de leurs propres habitations familiales.

Comme de nombreux Egyptiens, Rana se demande pourquoi la condamnation a été aussi légère pour le père et ses fils. Elle tweete [arabe] :

Pendant que certains ont été condamnés à mort pour avoir manifesté contre le putsch, Moubarak l'est [seulement] à trois ans [de prison]

Alfred Raouf n'apprécie pas non plus la clémence du verdict. Il évoque la récente condamnation de l'activiste Mahienoor ElMasry à deux années d'emprisonnement pour participation à une manifestation.

Est-ce que nous croyons vraiment que nous pourrons renverser l'Etat et que l'Etat se renversera lui-même avec son injustice [croissante] ? Mahienoor est condamnée à deux ans pour des slogans, et Moubarak qui vole 18 millions de dollars, à trois ans !

Salamonty renchérit :

[Moubarak] est la cause de l'illettrisme de trois générations et de leur pauvreté, et de la maladie de millions de gens parce que lui et ses chiens ont volé la richesse du pays – en plus du meurtre des jeunes de la révolution de janvier

Et Shohdy d'ajouter :

Je ne suis pas satisfait que Moubarak soit reconnu un voleur, parce qu'il n'y avait pas de doute là-dessus. J'espérais qu'il serait reconnu un meurtrier

Mais Raafat Rohaiem exulte :

La roue de la fortune tourne. Moubarak est condamné à la prison pour de la vaisselle, une dizaine de robinets et un couvre-lit

Amani Mahgoub espère que ce verdict tuera dans l'oeuf les ambitions des fils Moubarak de concourir à de futures élections présidentielles en Egypte. A quoi elle ajoute une question plus pressante :

Maintenant que Moubarak est un voleur et que ses fils sont impliqués dans des crimes, ils ne peuvent plus être candidats aux élections présidentielles. Aura-t-il [Moubarak] des funérailles militaires ?

On ignore si Moubarak sera réellement incarcéré ou s'il passera sa peine dans un hôpital militaire, où il se trouve actuellement en “arrêts domiciliaires” depuis son nouveau procès pour abus de pouvoir et complicité de meurtre de manifestants pendant la révolution du 25 janvier qui a mis fin à ses 32 ans de pouvoir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site