Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les selfies du coup d'Etat thaïlandais : Le bon, la brute et le truand

A protester stands in front of a line of soldiers in Bangkok while wearing a mask bearing the message 'No coup'. Photo by Atiwat Silpamethanont, Copyright @Demotix (5/25/2014)

Un manifestant fait face à des militaires à Bangkok et porte un masque sur lequel il est écrit ‘non au coup d'Etat’. Photo de Atiwat Silpamethanont, Copyright @Demotix (5/25/2014)

La monarchie a confirmé le général Prayuth Chan-ocha de l'Armée Royale de Thaïlande dans ses fonctions pour diriger le régime militaire dans le pays. Cependant, malgré la directive donnée par les militaires pour interdire les rassemblements de plus de cinq personnes dans les lieux publics, de nombreux citoyens poursuivaient l'organisation de manifestations.

Le couvre-feu nocturne a été légèrement assoupli et certains responsables emprisonnés, telle la Première Ministre Yingluck Shinawatra, ont déjà été libérés. Malgré tout la junte convoque les universitaires, les journalistes et autres dissidents à comparaître devant l'armée.

Alors que les médias traditionnels sont toujours étroitement contrôlés, l'information et les différentes analyses sur le coup d'Etat s’échangent sur internet. Dès le premier jour de la déclaration de la loi martiale, le 20 mai 2014, l'armée persiste à accuser les internautes d'utiliser les médias sociaux pour détruire le régime.

Des centaines de sites internet ont déjà été fermés pour leur ‘incorrection’ et les fournisseurs locaux d'accès internet sont priés de contrôler les contenus dangereux. L'armée s'est engagée à punir les internautes qui commettraient des actes illégaux en ligne.

L'une des réactions les plus répandues chez les Thaïlandais après le coup d'Etat, est de prendre des selfies avec les militaires qui occupent les rues de Bangkok, la capitale du pays. Le mot-dièse #CuteSoldierBoy (=adorable petit soldat) sur Twitter fait le tour de la Thaïlande. De nombreuses personnes s'inquiètent de voir que des civils aiment poster des photos de soldats lourdement armés.

La plupart des habitants, cependant, ne craignent pas le déploiement des militaires dans la ville et s'y attendaient après six mois de heurts intenses entre les partisans du gouvernement et les opposants. Il faut dire aussi que c'est le 12ème coup d'Etat réussi depuis 1932.

Mais les selfies du coup d'Etat ne doivent pas être interprétés comme une adhésion des Thaïlandais à l'intervention militaire. Ils peuvent ne pas avoir peur des militaires mais cela ne signifie pas qu'ils approuvent la junte. Les selfies ont été pris en réponse aux menaces de l'armée de censurer les réseaux sociaux.

Peut-être par crainte d'être étiquetés de dissidents, certains Thaïlandais ont préféré prendre des selfies avec des militaires et taire leurs opinions sur le coup d'Etat. Mais les selfies ont réussi à informer tout le pays et le reste du monde de la prise de pouvoir de l'armée contre le gouvernement civil.

Grâce aux selfies nous savons que les militaires se sont installés près des gares, des centres commerciaux, des principales intersections routières et des locaux administratifs. Pendant que les programmes des chaînes de télévision étaient arrêtés (pendant deux jours, elles n'ont cessé des passer des chants patriotiques datant de la 2ème guerre mondiale), les réseaux sociaux et en particulier les selfies sur le coup d'Etat informaient en direct sur la situation en Thaïlande.

Les ‘selfies’ sont-ils un signe de coup d'Etat en Thaïlande?

Nouvelle ou rumeur – ‘Rien de tel qu'un selfie du coup d'Etat thaï…’

La nouvelle folie des photos de mariage en #Thailand. Prendre des photos avec des militaires et leur véhicule blindé.

Des touristes se prennent en photo avec un militaire à la porte Thaepae de Chiang Mai. Très calme. D'habitude il y a un marché très animé le dimanche ici.

D'autres selfies montrent des Thaïs qui condamnent le coup d'Etat. Des journalistes se sont mis à poser avec des militaires pour protester contre les atteintes à la liberté d'expression. Des étudiants ont osé s'approcher des troupes armées pour demander des élections. Ces quelques selfies épars en ont incité d'autres à rejoindre des manifestations dans tout le pays.

@PravitR devant le Club Militaire de Thewes en train de se rendre. Combien d'autres journalistes vont faire de même?

un spectateur prend part à la manifestation contre le coup d'Etat à Khon Kaen

Les manifestations, bien que de peu d'ampleur, ont déstabilisé l'autorité de la junte ce qui a amené le général des armées à publier un avertissement contre les dissidents :

Veuillez noter que dorénavant toute action contraire à la loi sera jugée devant les tribunaux militaires – en particulier les crimes de lèse-majesté.

Il est interdit de critiquer les militaires ou la police. Chacun doit participer à la sécurité nationale et se conformer à la loi. Quand chacun enfreint la loi ou ne respecte pas ses représentants, cela a un impact au niveau politique, administratif et au regard de la transparence.

Je ne veux pas argumenter, je veux juste être clair. Je peux tout accomplir à partir du moment où les gens veulent bien m'aider. Ne critiquez pas et ne créez pas de nouveaux problèmes, c'est inutile.

Les selfies de protestation se sont répandus, ce qui a sans doute incité les partisans du coup d'Etat à montrer leur solidarité avec l'armée. On voit des Thaïlandais donner des fleurs, des bouteilles d'eau et de la nourriture aux militaires et beaucoup portent des panneaux disant que les militaires sont leurs héros.

Des manifestants en faveur du coup d'Etat se rassemblent en face du QG du 1er Régiment d'Infanterie à Bangkok aujourd'hui

Rassemblement pro-coup d'Etat au Monument de la Démocratie à Bangkok. “Nous soutenons l'armée”

Une autre tendance est de poster des photos d'activités et de destinations touristiques en Thaïlande pour montrer au monde que le pays reste pacifique et que de nombreuses régions ne sont pas touchées par le coup d'Etat.

Une amie m'a envoyé cette photo de touristes au cap Phrom Thep de Phuket. Elle l'intitule ‘Quel coup d'Etat?’

#Thailand – RT @Freeszone: Koh Samet aussi semble paisible, pas de militaires

Tant qu'il y aura des selfies du coup d'Etat thaïlandais on pourra être rassuré. Cela signifie que les Thaïlandais ont encore la liberté d'envoyer des posts en ligne, que ce soit la photo d'un gentil soldat ou celle d'un journaliste qui dénonce le coup d'Etat.

1 commentaire

  • […] Tant que l'on recevra des selfies du coup d'état thaïlandais on pourra être rassuré. Ils nous informent en direct sur la situation politique en Thaïlande. …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site