Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Chine, la censure ne laisse toujours personne évoquer la place Tiananmen

The Weiboscope project collected a large number of censored tweets in Sina Weibo, analyzed the censored terms and visualized them into a star-shaped word cloud.

Weiboscope, un logiciel créé par l'Université de Hong Kong, a récupéré une grande partie des tweets censurés par Sina Weibo, a analysé les expressions censurées et en a organisé la visualisation  dans un nuage de mots en forme d'étoile.

[Sauf indication contraire, les liens dirigent vers des pages en français]

A l'approche du 25ème anniversaire du massacre de la Place Tiananmen,  la censure du gouvernement chinois est en pleine effervescence pour réduire au silence les discussions et commémorations en ligne de l'un des évènements les plus sanglants de l'histoire moderne de Pékin.

On se souvient de la répression qui a débuté les 3 et 4 juin 1989 comme des “évènements du 4 juin”. Ce jour-là, les troupes armées chinoises et les chars ont attaqué des civils sans armes et inoffensifs qui tentaient de les empêcher de rejoindre la place Tiananmen  de Pékin, où se déroulaient des manifestations populaires depuis le printemps. C'est la mort d'un réformiste libéral, l'ancien Secrétaire Général du parti Communiste Hu Yaobang, qui était à l'origine des manifestations. Il avait été destitué après une lutte de pouvoir avec la ligne dure du parti Communiste sur une réforme libérale.

L'estimation du nombre de morts de ce 4 juin 1989 va d'une centaine à plusieurs milliers. Le gouvernement chinois interdit toute forme de discussion ou de commémoration depuis les évènements.

Comme on pouvait s'y attendre, le terme le plus utilisé et censuré sur le net chinois est “4 juin” (六四), la date du massacre. D'autres termes comme “Hu Yaobang”, “étroit”, “rejeté” et “Mirror Magazine”, tous associés au mémoire de Deng Liqun sur Hu Yuibang ont également été supprimés. Des mots-clés liés à la situation politique de Hong Kong sont aussi bloqués.

Voici quelques-uns des principaux termes que l'on retrouve dans le nuage des termes censurés par Weibo, créé par le Weiboscope de l'Université de Hong Kong, ainsi que quelques exemples de posts supprimés mais récupérés et rendu publics par Free Weibo [chinois].

June 4 (六四)  La plupart des posts censurés qui contiennent l'expression “4 juin” veulent honorer le 25ième anniversaire de l'évènement. Certains mettent l'accent sur l'évènement historique de 1989. Le gouvernement chinois a récemment arrêté plusieurs intellectuels qui assistaient à un séminaire sur le Massacre de Tiananmen. Les informations et les commentaires sur cette arrestation ont eux aussi été supprimés :

HK灭貪魔神:肯定删,我就是發六四貼被禁关注!講大話天理不容含家惨死[怒]

“Hong Kong anti-corruption monster”: Il va certainement être supprimé. Mais je vais tout de même poster un tweet sur le 4 juin et me faire radier de Weibo ! Le ciel interdira de tels mensonges et j'irai en enfer avec les menteurs.

涂锴:孔庆东是因为什么事情被封杀的?六四还是乱邦?好像说法不太一致啊

A Jia: pour quelle raison Kong Qindong a été bloqué ? 4 juin ou Hu Yaobang ? il y a plusieurs versions.

团团转转不过来弯:深夜看到土家野夫也被抓,睡意全无。作为个作家,写过令人看了痛哭的母亲,写过纯真感动的爱情,写过铁肩道义的江湖……就因为在家里开个会讨论下六四,被抓。我操,这世道魔鬼当道,好人难存呀。

“Can't turn around”: J'ai lu que Ye Fu avait été arrêté à minuit, je ne peux pas dormir. En tant qu'écrivain, il a écrit l'histoire de mères au coeur brisé, l'amour et la société des gens ordinaires demandent justice… Il a été arrêté pour avoir organisé un séminaire chez lui sur le 4 juin. Merde. Le diable dirige le monde, les gens corrects ne peuvent survivre.

Tiananmen (天安門: Le mot Tiananmen a aussi été censuré. Cette année cependant, les activistes chinois de l'étranger ont initié un mouvement “retour à Tiananmen” et encouragent les gens soit à prendre des photos accompagnées d'un message politique sur la place, soit d'être sur la place le 4 juin. Tous les posts qui parlent de la signification politique de la place ont été supprimés. En voici deux exemples :

江南闲人2008:如果反右有用,就不会有文革中的四五天安门广场运动,也不会有毛死后的执政党继续执政的合法性危机。

Jiangnan leisure 2008 : si le mouvement contre la droite avait marché, le mouvement du 4 mai de la place Tiananmen pendant la révolution culturelle n'aurait pas vu le jour et le parti au pouvoir n'aurait pas connu de crise de légitimité à la mort de Mao

费明微博:北京,天安门广场,是毛居住的地方。六月请绕行。

Feiming Weibo: Pékin, la place Tiananmen sont le lieu de résidence de Mao. Faites la visite complète en juin.

Hu Yaobang (胡耀邦, Old Residence (故居), Firmly rejected (峻拒), the Mirror Monthly(鏡報月刊)et Hu Jintao (胡錦濤) : tous ces termes ont été supprimés à cause de leur lien avec un mémoire écrit par Deng Liqun sur Hu Yaobang.

L'homme dont la mort a provoqué les manifestations de Tiananmen en 1989

Les libéraux adoraient Hu Yaobang en Chine. Tout au long des années 80, Hu a entrepris une série de réformes économiques et politiques sous la direction de Deng Xiaoping, le maître d'oeuvre de la politique de la porte ouverte en Chine. Une série de manifestations étudiantes ont eu lieu en 1987, pour demander une politique encore plus libérale, et a provoqué des querelles internes dans le parti. Hu a été condamné pour sa politique de “libéralisation bourgeoise” et a dû démissionner de son poste de secrétaire général du parti. Il est mort le 15 avril 1989, ce qui, indirectement, a provoqué la manifestation étudiante de la place Tiananmen.

Le mémoire de Deng Liqun révèle qu'en 1988, après que Hu Yaobang a été obligé à démissionner, Deng a voulu l'encourager à s'opposer à son successeur Zhao Ziyang, mais il a été renvoyé. Cet épisode est la preuve de l'intégrité de Hu Yaobang en tant que dirigeant du pays. Le fait que l'ancien Président chinois Hu Jintao rende visite à Hu Yaobang dans son ancienne résidence par respect envers l'ancien responsable a été interprété par certains [chinois] comme le signe politique des luttes internes féroces qui régnaient au sein du parti sous Xi Jinping.

草民杜楠:什么信号?“胡耀邦”不再是敏感词、满屏纪念胡耀邦的帖子没删除没加密、胡锦涛参观了胡耀邦故居

Grassroots Du Nan: Qu'est-ce que cela veut dire? “Hu Yaobang” n'est plus un terme sensible. L'écran est plein de posts à la mémoire de Hu Yaobang. Pas de fermeture ou de contrôle. Hu Jintao a rendu visite à Hu Yaobang dans son ancienne résidence…

雾霾兰州://@老章的住院护工:【人品】1988年11月,邓力群在长沙求见胡耀邦,想拉耀邦联手扳倒当时的总书记,遭峻拒。

Misty Lanzhou: RT @Nurse from Lao Zhang hospital: En novembre 1988, [Une personne respectable], Deng Liqun a demandé à rencontrer Hu Yuibang à Changsha. Il voulait donner son soutien à Yuibang pour renverser le secrétaire du parti communiste d'alors mais il a été renvoyé avec fracas.

郑克强[…] 警卫秘书李汉平听说了邓的想法,不假思索地说:“好呀!咱们也报个仇嘛!”耀邦听后严肃批评说:“我真没想到,你(李汉平)跟了我这么多年,思想还这么狭隘!”(镜报月刊

Zheng Keqiang […] Le secrétaire de l'agent de sécurité Li Hanping a entendu ce que pensait Deng (liqun) qui a tout de suite dit: “c'est super! on va répondre!” Hu Yuibang l'a critiqué: “après toutes ces années où tu m'as suivi, je ne peux pas croire que tu sois si étroit d'esprit!” (Mirror Magazine)

La censure zoome sur la politique de Hong Kong

Hong Kong(香港et Leung Kwok-Hung ou Long Hair -cheveux longs- (梁國雄): tous ces termes font référence à la politique de Hong Kong et sont sous la haute surveillance de la censure à l'approche de la campagne citoyenne de désobéissance civile Occupy Central. Les noms de nombreuses personnes des groupements démocratiques, comme Leugn Kwok-Hung, membre du Conseil Législatif et démocrate radical, sont devenus des termes sensibles. Sans parler de la censure de certaines personnes et évènements politiques ciblés, beaucoup de discussions politiques sont condamnées à l'oubli. Ceci laisse entendre que le parti communiste chinois est très méfiant du rôle de Hong Kong comme espace de dissidence pour la diaspora. Voici quelques exemples de posts censurés sur Hong Kong:

SCMP_南華早報:#观点#【香港须捍卫言论自由】香港报摊经常售卖各类批评不同政治派别领导人的刊物,许多人不禁会问:为何新闻自由仍是一个值得关注的问题?

SCMP: #opinion# [Hong Kong doit défendre la liberté d'expression] Les kiosques à journaux de Hong Kong vendent toutes sortes de magazines sur la politique et les responsables politiques, ons se demande pourquoi la liberté d'expression reste un problème?

时代迷思:【户籍的差距】在香港生孩子,小孩就是香港户籍了;在美国生孩子,小孩就是美国户籍了;[…]在中国生孩子,小孩子不一定是中国户籍,可能是黑户,生命的合法性来源于政府的“准生证”。

“Time's Myth”: [Toute la différence vient du système d'enregistrement des ménages] Né à Hong Kong un bébé a la nationalité de Hong Kong ; né aux Etats Unis un bébé a la nationalité américaine […] Né en Chine un bébé n'a pas forcément la nationalité chinoise, il peut être illégal car le statut légal d'existence résulte de l’ “autorisation de naissance” du gouvernement.

海边的金子:香港立法会议员正式访问上海。行程泛民议员仅余三名,目前正考虑是否继续行程。有泛民议员因“六四”衣着遭边检拦截返回香港。梁国雄质疑此次“上海行”的诚意。另有工党两名出席议员也响应启程返港。长毛大哥没能入关,粉丝颇感失落。

Gold at the seaside : Des membres du Conseil Législatif de Hong Kong se sont rendus en visite officielle à Shanghai. Il n'y avait que trois membres du Parti pan-démocratique qui se demandaient s'ils devaient participer à la visite. Un membre des pan-démocrates portait un T-shirt du 4 juin et a été renvoyé à Hong Kong. Leung Kwok-hung s'interrogeait sur le bien-fondé du voyage. Deux membres du Parti Travailliste sont rentrés à Hong Kong. Long Hair n'a pas pu entrer en Chine, ses supporters étaient déçus.

La Chine considère internet comme un champ de bataille idéologique. L'éventail des termes censurés repris sur le nuage de mots en forme d'étoile de Weiboscope – noms liés aux évènements de Tiananmen, à la lutte historique interne au sein du parti, et à la politique actuelle à Hong Kong – montre tout simplement combien le Massacre de 1989 de la Place Tianamen reste un sujet sensible pour le Parti Communiste Chinois, et jusqu'où il peut aller pour être sûr que personne n'en parle.

1 commentaire

  • […] A l'approche du 25ème anniversaire du massacre de la Place Tiananmen, la censure du gouvernement chinois est en pleine effervescence pour réduire au silence les discussions et commémorations en ligne de l'un des évènements les plus sanglants de l'histoire moderne de Pékin.  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site