Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pourquoi s'opposent-ils au projet de loi sur les médias du Timor oriental ?

Divers groupes de la société civile, des journalistes et des universitaires, ont signé une lettre contre la proposition de loi sur les médias au Timor oriental, approuvée récemment par le Parlement. L'un des problèmes qu'ils citent sont les larges pouvoirs accordés au Conseil de la presse :

…nous sommes inquiets que le Conseil de la presse, doté d'une personnalité juridique et financé par des responsables politiques et des médias privés, qui nomment ses membres, puisse avoir le pouvoir (au titre des articles 43 et 44) d'empêcher quiconque d'exercer sa liberté d'expression.

Ils ajoutent que cette “mauvaise loi” n'est pas la solution aux problèmes dont souffre le secteur des médias :

Nous croyons qu'il n'y a aucune urgence au Timor-Leste à adopter une loi sur la presse, notamment si elle est mauvaise comme celle-ci, elle va faire reculer les progrès de notre société dans l'utilisation des différents médias, sociaux et autres, permettant d'échanger des idées sans aucune restriction. Nous sommes conscients que les compétences des journalistes, la désinformation et le manque d'expérience puissent parfois agacer certains lors de la publication des articles, mais la régulation par l’État n'est en aucun cas la solution.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site