Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des soldats de la MISCA impliqués dans la disparition de 11 rebelles à Bangui

Peter Bouckaert, directeur des urgences pour Human Rights Watch, écrit que des soldats de la mission MISCA de l'Union Africaine sont impliqués dans l'arrestation puis la disparition d'au moins 11 rebelles anti-balaka, le 24 mars dernier. Les rebelles arrêtés n'ont pas été revus et n'ont pas donné de nouvelles depuis :

Depuis le 24 mars, nous n'avons aucune nouvelle des personnes arrêtées. Les familles se sont rendues à la principale base MISCA à Bangui, le Camp M’poko, et dans tous les commissariats de Bangui, mais ils n'ont pas trouvé leurs proches. Ils craignent que les soldats de la MISCA les aient exécutés, ou encore qu'ils soient retenus dans un lieu secret. Trois témoins ont séparément dit que les soldats de la MISCA ont arrêté au moins sept autres personnes le long de la route principale, probablement parce qu'ils portaient des gris-gris associés à la milice anti-balaka. Leurs noms ne sont pas connus, car ils n'étaient pas de Boali.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site