Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En attendant le nouveau roi d'Espagne

Elisa Rodríguez de ISIS 3.0 écrit [es] sur l’abdication du roi Juan Carlos d'Espagne, elle explique que malgré les revendications d'une République sur Twitter et dans la rue, il y aura tout de même un nouveau roi :

todo parece indicar que en breve tendremos nuevo rey: Felipe VI. Hasta ahora Príncipe de Asturias y casado con una asturiana (hay que hacer patria…). Además, ya lo dijo Sabina en una de sus canciones: “tan rubio, tan fino, tan tieso, tan alto, tan cachas…”. Perdemos un rey aparentemente merengón para ganar uno colchonero. Pues oye…¿qué más queremos? Que ya que le vamos a pagar con nuestros impuestos, que todo le vaya bien para que a España le vaya mejor. Con esto los de mi generación viviremos la primera coronación en nuestro país.

[…] tout semble indiquer que sous peu, nous aurons un nouveau roi : Felipe VI, actuellement prince des Asturies et marié à une Asturienne (soyons patriotes…). D'ailleurs, comme le dit Sabina dans une de ses chansons : “si blond, si beau, si fort, si musclé…”. Nous perdons plus ou moins un supporteur du Real Madrid pour un fan de l'Atletico de Madrid. Puis, enfin, qu'est-ce que nous voulons de plus ? Si nous les payons avec nos impôts, tout devrait bien aller pour lui comme pour l'Espagne. Ainsi, ma génération vivra le premier couronnement dans notre pays.

Cette brève datée du 2 juin 2014 fait partie du cinquième #LunesDeBlogsGV [le Lundi des blogs sur GV].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site