Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le droit à l'eau dans la ville de Mexico

Derecho al agua

Couverture de la troisième publication d'une série d'ouvrages sur le droit de  à l'eau.  Septembre 2010.  Photo de Ongawa, sur Flick. CC BY-NC-SA 2.0.

La pénurie, la contamination et la discrimination dans la distribution d'eau dans le monde sont devenus l'un des plus grands défis du 21ème siècle. Au Mexique, les problèmes liés à l'eau sont une réalité quotidienne, surtout dans les communautés rurales et les banlieues urbaines. A l'heure actuelle, 38 villes mexicaines souffrent de problèmes d'approvisionnement, 90% des rivières sont contaminées et le pays manque d'une solide connaissance en matière de conservation de l'eau.

Dans la vallée de Mexico, région avec la plus forte densité urbaine et la plus peuplée, la demande en eau excède l'offre. Cette situation a entraîné le pompage d'eau sur des distances plus grandes et la sur-exploitation des aquifères.

L'eau est une ressource non renouvelable, essentielle pour la vie et l'accomplissement des autres droits de l'homme (nourriture et santé, par exemple). L'eau est donc un facteur déterminant pour le développement humain, qui doit être une priorité dans l'élaboration des lois et des politiques publiques.

A Mexico, un modèle de gestion de l'eau de la ville est à l'étude à l'Assemblée législative, suite à six projets de réforme de la loi présentés ces derniers mois.

Among things to be aware of, necessary focus on [the water initiative] (yes, I’m afraid).

Parmi les dossiers en cours, il est nécessaire de se focaliser sur la loi sur l'eau #LeyAguas du #GDF [gouvernement du District fédéral de Mexico] (si, j'en ai bien peur)

Experts et organisations civiles ont exprimé leurs opinions sur différents forums, malgré l'absence d'espaces formels de discussions. La prétendue “loi sur l'eau et sa gestion durable” annoncée par le chef de l'Etat en mars n'a toujours pas été rendue publique. Elle a pourtant déjà été adoptée.

La COMDA [Coalition des Organisations Mexicaines pour le Droit à l'Eau] demande des informations plus claires sur les modifications de l'implication du secteur privé dans le service de l'eau dans le District fédéral de Mexico.

Selon les médias [espagnol], les projets de loi devaient être adoptés au cours de la première session extraordinaire (9-10 juin). Certaines sources indiquent que la discussion finale a été reportée  à la seconde session extraordinaire, fin juin. Face au risque d'une adoption à la “va-vite”, des groupes issus de la Coalition des Organisations Mexicaines pour le Droit à l'Eau se sont rassemblés lundi dernier en face de l'Assemblée législative.

Mobilization Monday at 12 p.m. against ALDF [Legislative Assembly of Mexico City] to demand they don’t vote on the Water Law before it has even been published in the Gazette!

Mobilisation lundi à midi en face de l'ALDF [Assemblée législative du District fédéral de Mexico] pour exiger l'abandon de la loi sur l'eau et qu'elle ne soit même pas publiée au Journal Officiel.

La décentralisation de la gestion de l'eau dans la ville de Mexico, la plus grande implication du secteur privé dans la fourniture d'eau [espagnol], la tarification et la prise en compte du droit à l'eau ne sont que quelques-uns des thèmes abordés par les projets.

It is very important to promote a participatory process of review and discussion about water legislation…

Il est très important de promouvoir un processus participatif de révision et de discussion de la législation en matière d'eau…

L'impact et la portée des projets de loi font déjà l'objet de discussions dans des espaces de participation comme celui de la Coalition des Organisations Mexicaines pour le Droit à l'Eau ou celui du suivi et de l'évaluation du Programme des Droits de l'Homme du District fédéral de Mexico [espagnol]. Cependant, le thème de l'eau est très technique et spécialisé. Il est mal connu et reçoit peu d'attention de la plupart des gens, malgré le fait que l'eau soit un droit de l'homme fondamental.

From the right to water from 6 initiatives are confirmed as modification to the water law presented in the Legislature.

Depuis que le droit de l'homme à l'eau a été mis en avant, il faut modifier les 6 projets de réforme de la loi sur l'eau présentés à l'Assemblée législative.  

Ceux qui ont eu accès aux différents projets savent qu'ils offrent aussi bien des éléments positifs et d'avant-gardes que des éléments pouvant potentiellement violer le droit de l'homme à l'eau. Il faut que les autres défenseurs et protecteurs des droits de l'homme, pas seulement ceux relatifs à l'environnement et à l'eau – les agences indépendantes des droits de l'homme, les universitaires et les citoyens ordinaires se joignent à la discussion et à la dissémination des informations sur un sujet qui concerne et touche tout le monde de manière directe.

Si le futur de l'eau dans votre ville vous intéresse, suivez, partagez, et contribuez aux tweets portant les hashtags #LeyAgua / #LeyAguas#LeyAguaySustentabilidadHídrica

1 commentaire

  • […] Couverture de la troisième publication d'une série d'ouvrages sur le droit de à l'eau. Septembre 2010. Photo de Ongawa, sur Flick. CC BY-NC-SA 2.0. La pénurie, la contamination et la discrimination dans la distribution d'eau …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site