Vers la fin du commerce illégal d'animaux sauvages dans Ie Sud-Est asiatique ?

Daniel Besant, journaliste au Southeast Asia Globe, a interviewé le photojournaliste et militant Karl Ammann sur les mesures prises pour mettre un terme au commerce illégal d'animaux sauvages en Asie du Sud-Est :

A l'heure actuelle, je suis convaincu que 90% de ce qui se fait dans le Sud-Est asiatique ne sont qu'une façade et des paroles en l'air. Faire des déclarations, signer des mémorandum d'accord, c'est la partie la plus facile. J'ai identifié des trafiquants, notamment une concession importante à l'extérieur d'Hanoï, qui vend quotidiennement par kilos de véritables cornes de rhinocéros.

Si la situation montre des signes d'évolution, alors je commencerai vraiment à croire que quelque chose est en train de se passer.

Peu de gens ont fait autant que Karl Ammann pour dénoncer ce commerce endémique d'animaux sauvages ( #wildlife) dans le Sud-Est asiatique http://t.co/fq6iFKDEY0 pic.twitter.com/YLymbs7tKu

— Southeast Asia Globe (@SEA_GLOBE), le 19 juin 2014

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Global Voices par e-mails

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français.

Non merci, je veux accéder au site