Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Premières réactions russes à l'avion abattu en Ukraine orientale

The skyline over eastern Ukraine, where a plane carrying 395 people was shot down. Image distributed anonymously online.

Le ciel d'Ukraine orientale, où un avion transportant 295 personnes a été abattu. Image diffusée anonymement en ligne.

Un avion de ligne avec 295 personnes à bord s'est écrasé en Ukraine de l'Est. Le gouvernement ukrainien met en cause les séparatistes armés de missiles sol-air russes. Les rebelles ukrainiens nient toute responsabilité. Réduits à quelques vidéos YouTube à faible définition et une accumulation rapide d'accusations, les Twittos russes sont nagent en pleine hystérie.

Maintenant c'est la merde pour tout le monde.

C'est la merde absolue.

Août a toujours été un mois pourri dans l'histoire russe. Parmi les victimes passées de la “malédiction d'août” [anglais] on compte plusieurs accidents d'avion, guerres, attentats, catastrophes naturelles, et ainsi de suite. Certains Russes sont las de cette notion.

Pitié, pas de “août commence de bonne heure cette année.”

De nombreux internautes ont conclu naturellement que les rebelles ont abattu l'avion de ligne, probablement sans l'avoir fait exprès, avec de l'armement fourni par Moscou.

Le Conseil de sécurité national d'Ukraine annonce posséder de l'information sur le matériel militaire à disposition des combattants [dans l'Est], et qui peut abattre des avions à haute altitude.

Bien entendu, tout le monde n'est pas prêt à tenir responsables les rebelles. La personnalité pro-Kremlin Konstantin Rykov est aux trousses de Dzyadko qu'il accuse de jugement hâtif.

Dzyadko a déjà mené l'enquête et a trouvé les coupables. [Tweet de Dzyadko : “Et voilà, les ‘miliciens’ l'ont fait avec leurs armes de Russie.”]

D'autres ont trouvé déjà bizarre qu'un vol civil survole l'espace aérien rebelle de l'Ukraine.

La zone anti-terroriste est fermée aux vols civils, qu'y faisait le Boeing ?

Bien sûr, dans le doute, il reste toujours le recours éprouvé à la responsabilité des Etats-Unis. Et de nombreux Russes se souviennent d'un autre incident arrivé il y a plus de 30 ans : le vol 007 de Korean Air Lines, abattu par la chasse soviétique à l'ouest de l'île de Sakhaline en 1983, qui a relancé la guerre froide entre les USA et l'URSS.

Les Américains ne sont pas des soldats, mais ils sont des maîtres de la provocation. La guerre à l'Est est perdue, alors il leur a fallu abattre l'avion malaisien.

Terrible tragédie avec le Boeing malaisien. Et je ne sais pourquoi, tout ça me rappelle la provocation américaine avec l'avion sud-coréen dans les années 80.

Les détails sur le tir et le décompte des corps arrivent rapidement, mais rien à voir avec la rapidité d'élaboration des théories du complot sur Twitter. Dans un environnement aussi polarisé et furieux que la discussion en ligne sur les rebelles ukrainiens, les faits n'avaient sans doute aucune chance de toute façon.

1 commentaire

  • […] Un avion de ligne s'est écrasé en Ukraine orientale. A partir de quelques vidéos à faible définition et une accumulation d'accusations, les Twittos russes deviennent hystériques. …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site