Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La télévision d'Etat russe rectifie Wikipédia pour accuser l'Ukraine du crash de l'avion malaisien

The war in Ukraine moves to Wikipedia. Images mixed by author.

La guerre en Ukraine se déplace sur Wikipédia. Montage d'images de l'auteur.

Au lendemain de l'horrible catastrophe aérienne en Ukraine orientale, qui a coûté la vie à près de 300 personnes, les hypothèses vont bon train sur le tireur qui a abattu l'avion. Les responsables ukrainiens et russes, sans oublier les séparatistes de Donetsk, se renvoient mutuellement la responsabilité. A Kiev, le président Porochenko a accusé les rebelles de l'Est et  critiqué la Russie qui déstabiliserait la frontière. A Moscou, Vladimir Poutine a affirmé que tout ce qui se passe en Ukraine est du ressort de Kiev. Le chef putatif de Donetsk nie tout rôle dans le tir sur le vol malaisien MH17, pour lui forcément dû à l'Armée de l'air ukrainienne.

Cela n'étonnera guère que le jeu des accusations se soit maintenant déplacé sur Wikipédia, où les correcteurs peinent à suivre les polémiques reflétant le mieux les différentes versions de l'histoire. Ce matin, l’entrée de Wikipédia en russe sur les accidents de l'aviation civile a été le siège d'un de ces accrochages, lorsqu'un internautes ayant une adresse IP localisée à Kiev a modifié la mention du MH17 pour indiquer que l'avion avait été abattu “par des terroristes de la République populaire autoproclamée de Donetsk avec des missiles Buk, reçus de la Fédération de Russie par les terroristes.” Dans l'heure, quelqu'un avec une adresse IP de Moscou remplaçait ce texte par la phrase “L'avion a été abattu par des militaires ukrainiens.”

Grâce à un bot Twitter qui retrace les corrections anonymes faites sur Wikipédia depuis des adresses IP utilisées par l'administration russe, nous savons que la seconde modification à l'article sur le vol MH17 émane d'un ordinateur à VGTRK, la Compagnie d'Etat pan-russe de télévision et de radiodiffusion.

Un article sur Wikipédia de listes de catastrophes aériennes a été modifié par VGTRK.

VGTRK est le royaume de Dmitri Kisselev, l'officieux propagandiste en chef du Kremlin. Kisselev s'est fait connaître par ses critiques violentes des gouvernements de Kiev et Washington. Pendant la crise de Crimée, il a fanfaronné un jour à la télévision que la Russie reste “le seul pays au monde capable de transformer les USA en poussière radioactive”. En juin, deux journalistes de VGTRK ont été tués près de Louhansk après s'être trouvés sous des tirs de mortiers alors qu'ils accompagnaient des rebelles locaux. Nadia Savtchenko, la pilote d'hélicoptère capturée en Ukraine par les séparatistes et transférée il y a quelques jours à Voronèj, séjourne en ce moment dans un centre de détention russe, accusée de participation à l'attaque qui a tué les reporters de VGTRK.

Le compte Twitter qui a révélé l'activité Internet de VGTRK, @RuGovEdits, en reproduit un autre, @CongressEdits, qui piste les corrections Wikipédia depuis des adresses IP au Congrès des Etats-Unis. Le code pour CongressEdits, oeuvre du programmeur Ed Summers, est un logiciel ouvert et peut être aisément configuré pour guetter les corrections anonymes d'IP de toute provenance.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site