Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les blogueurs éthiopiens du collectif Zone 9 condamnés pour ‘terrorisme’

Les blogeurs de Zone 9 Zelalem Kibret, Edom Kasaye et Befeqadu Hailu. Photos utilisées avec autorisation.

Trois des blogueurs du collectif Zone 9, Zelalem Kibret, Edom Kasaye et Befeqadu Hailu. Photos utilisées avec autorisation.

Neuf blogueurs et journalistes, dont quatre traducteurs pour Global Voices, viennent d'être condamnés pour terrorisme et d'autres activités apparentées, par la Haute cour du district de Lideta, à Addis Abeba, en Ethiopie. Arrêtés et détenus (français) à Addis Ababa les 25 et 26 avril, ils étaient incarcérés depuis cette date  pour les chefs d'accusation informels de “travailler pour des organisations étrangères se réclamant de la protection des droits humains et … d'avoir reçu de l'argent pour inciter à la violence publique via les médias sociaux.” 

 Les avocats des accusés et les proches n'ont pas été informés au préalable de cette audience de jugement, ce qui n'a pas permis aux accusés d'être assistés d'un avocat lors du prononcé des accusations. 

Le blog Zone9 Trial Tracker, citant des sources proches des accusés, précise qu'il leur a été reproché d'avoir travaillé avec des organisations qualifiées de “terroristes” par le gouvernement éthiopien, d'avoir participé à une formation au chiffrement des emails et d'appartenir à une “organisation clandestine”. 

L'avocat des blogueurs a déclaré à l’AFP que ces accusations étaient dénuées de toute “crédibilité”. Des soutiens dans le monde entier ont exprimé sur Twitter leur indignation concernant les accusations, sous le mot-clé diésé #FreeZone9Bloggers. Yoseph Mulugeta, anciennement représentant de Human Rights Watch en Ethiopie, qui a suivi l'affaire de près, tweete :

19 pages d'accusations fabriquées de toutes pièces sans mentionner Zone9 par son nom. Pas une seule fois. Un nom qui terrifie sans aucun doute les ennemis de la liberté d'expression #FreeZone9Bloggers

Adoptée en 2009 en Ethiopie, une loi controversée contre le terrorisme est malheureusement devenue familière aux journalistes politiques de ce pays. Les journalistes Eskinder Nega et Reeyot Alemu ont été accusés des mêmes chefs et sont incarcérés dans la prison Kalaity d'Addis Ababa depuis 2011. L'accusation aurait basé l’ inculpation des blogueurs sur le fait qu'ils auraient bénéficié d'une formation et d'une aide financière de la part de deux groupes politiques éthiopiens basés en Europe et aux Etats-Unis. Trial Tracker note que ces deux groupes ne sont pas apparentés idéologiquement. 

Selon les informations recueillies, les blogueurs et les journalistes ont été également accusés de s'organiser clandestinement en tant que ‘collectif Zone9′, une accusation curieuse, compte tenu de la nature publique du blog Zone9 et des activités menées par le groupe.

Le groupe doit être jugé le 8 août. Consultez Trial Tracker Blog pour suivre l'actualité de cette affaire et pour savoir comment apporter votre soutien aux membres de Zone9.

Image de la campagne Libérez les blogueurs Zone9. Crééation de Hugh D'Andrade, revue par Hisham Almiraat.

Image de la campagne Libérez les blogueurs Zone9. Création de Hugh D'Andrade, revue par Hisham Almiraat.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site