Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jours d'horreur à Gaza

Des témoins présents à Gaza décrivent des scènes d'horreur dans le quartier résidentiel de Al-Shejaia, alors que le bilan s'alourdit après des jours et des nuits de pilonnage de la ville assiégée, au treizième jour de l'opération “Defensive Edge” lancée par Israël contre Gaza, en représailles de la mort de trois adolescents israéliens. 

Des activistes et des sources palestiniennes avancent le chiffre de 437 Palestiniens tués (à la date du 20 juillet). Parmi eux, de nombreux enfants et femmes. On compte aussi des milliers de blessés.  Les agences d'informations parlaient ce jour-là de 13 soldats israéliens tués.

Le compte Twitter Palestianism, qui se décrit auprès de ses 13 400 abonnés comme “la menace démographique contre Israël : une civile” écrit :

13ème jour. Confirmés : 437 Palestiniens tués

Les horreurs du 20 juillet dépassent tout ce que les Palestiniens ont vu depuis le début de cette guerre, avec en particulier l'attaque sur le quartier de Al-Shejaia, à Gaza. Le blog Occupied Palestine présente les conséquences de l'attaque dans ce [ATTENTION : IMAGES CHOQUANTES] post de photos. Sur le site Electronic Intifada, Ali Abunimah raconte :

Des dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants ont été tués aux première heures de dimanche, quand Israël a pilonné sans discriminations le quartier de Shujaiyja, à l'est de Gaza-ville. 

Environ soixante corps ont déjà été retirés des gravas des maisons et immeubles, et le nombre de blessés s'élève à plus de deux cent, a déclaré aux médias locaux le porte-parole du ministère palestinien de la Santé, le docteur Ashraf al-Qidra.

De Gaza, Mohammed Abu Sadaa a tweeté pour ses 1 400 abonnés sur Twitter :

J'avais tweeté avant que vendredi était le plus sanglant. Aujourd'hui dépasse vendredi, et nous n'en sommes pas encore au bout…Je m'attends à ce qu'encore plus sanglant soit à venir !

Dans une série de tweets, il partage aussi plusieurs photos du massacre de dimanche à Al-Shejaia . En voici certaines :

Palestiainism qualifie les destructions d'”inimaginables”:

Shaja'iya, Gaza Est. Les destructions et pertes sont inimaginables. #Gaza pic.twitter.com/jcohaiFNlX

Elle ajoute :

Aujourd'hui, une femme de 90 ans nous a été amenée. Elle était morte depuis trois jours, les secouristes dans l'impossibilité d'atteindre sa maison.

Mohammed Ziara pleure la perte de sa maison de famille :

Le quarter Al-Shejaia de Gaza, l'endroit auquel appartient ma famille, est devenu ruines à cause du pilonnage incessant d'Israel.  

Lina, une Palestinienne de Gaza qui vit au Qatar, relaie :

Maman m'a dit qu'elle a vu certaines des personnes qui ont fui leur maison à Shejaia, elle dit qu'ils agitaient des drapeaux blancs, comme si Israël faisait attention à ces choses.

Des milliers de Palestiniens ont fui le quartier quand les combats se sont intensifiés, même s'ils n'ont nulle part où aller. Gaza compte 1,8 million d'habitants et est décrite comme  “la plus grande prison à ciel ouvert du monde.” Le territoire a une frontière avec Israël , et l'Egypte bloque l'autre frontière, à l'autre extrémité.  

Beaucoup d'internautes ont partagé la vidéo suivante du correspondant de Al Jazeera à Gaza, Wael Al Dahdooh, fondant en larmes alors qu'il décrivait l'horreur dont il avait été témoin aussitôt après le massacre de Al-Shejaia :

Sana Saeed a publié ce tweet pour ses 16 200 abonnés sur Twitter :

Voici la justification officielle de l'armée israélienne (IDF) pour avoir bombardé des maisons, des hôpitaux, des mosquées et des écoles pic.twitter.com/jOP7h2KVND

Le tweet comprend une affiche de l'armée israélienne, qui signale où les ‘terroristes’ se cachent à Gaza : 

Elle note :

Les armes de précision d'Israël sont, à ce stade, précises à 80 pour cent pour tuer des civils.

Le journaliste de Tel Aviv Gregg Carlstrom a tweeté ( 24 100 abonnés) :

Les Palestiniens vivant en Israël et en Cisjordanie prévoit une grève générale demain, et des manifestations aussi, au moins du côté israélien.

 Le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis  2007, a lancé des roquettes vers Israël depuis Gaza. La plupart des roquettes n'ont causé aucun dégat grave, en partie grâce au système de défense aérienne Iron Dome, financé par les Etats Unis, qui intercepte la plupart des projectiles.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site