Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Gouvernement, opposition et Malaisiens demandent justice pour les victimes du vol MH17

Malaysian protesters gather during a rally demanding justice for the victims of MH17 crash. Photo by Hafzi Mohamed, Copyright @Demotix (7/22/2014)

Rassemblement de manifestants malaisiens demandant que justice soit faite pour les victimes du vol MH17. Photo de Hafzi Mohamed, Copyright @Demotix (22/07/2014)

[Sauf mention contraire, tous les liens de ce billet renvoient vers des pages web en anglais]

Le parlement de Malaisie a tenu une session extraordinaire au cours de laquelle a été adoptée à l'unanimité une motion condamnant les responsables du crash du vol MH17 de la Malaysian Airlines, qui a conduit à la mort de 298 passagers et membres d'équipage. L'avion assurait un vol entre Amsterdam et Kuala Lumpur lorsqu'il a été abattu [article en français] par un missile dans l'est de l'Ukraine, le 17 juillet.

Le contenu de cette motion préconise l'ouverture d'une « enquête approfondie et le jugement des responsables ». Moment rare dans la vie politique du pays, membres du gouvernement et de l'opposition ont mis de côté leurs différends politiques pour adopter cette résolution.

L'opposition a également salué le Premier ministre Najib Razak pour avoir conclu un accord avec les séparatistes pro-russes, présents dans l'est de l'Ukraine, dans le but de récupérer les boîtes noires ainsi que les corps des victimes. Sur sa page Facebook, le premier ministre explique comment se sont déroulées ces négociations secrètes avec les rebelles :

Ces circonstances extraordinaires appelaient des mesures extraordinaires. Certes, conclure un accord n'était pas sans risques, mais nous devions faire tout notre possible pour sortir de cette impasse et récupérer les corps ainsi que les boîtes noires en toute sécurité. Après avoir rencontré les familles des victimes, je sentais que c'était mon devoir d'agir.

Wee Choo Keong, ancien député pour la ville de Wangsa Maju, a remercié le Premier ministre pour ne pas avoir rejeté la responsabilité du crash sur un pays ou un gouvernement en particulier :

En pareil cas, tout Premier ministre aurait immédiatement accusé une nation pour le crash du vol MH17. Cependant, notre Premier ministre ne s'est pas laissé entraîner.

Tandis que, selon Stanley Isaacs, la réaction du gouvernement a été « bien trop faible et inadaptée » :

La réaction du gouvernement est diplomatique, bien trop faible et inadaptée face à un crime si odieux commis contre des civils innocents sur une ligne aérienne nationale.

Depuis le crash, les Malaisiens organisent des actions de protestation afin que justice soit faite pour les victimes du vol MH17.

Peu importe que vous soyez Malaisien, Chinois ou Indien, la seule chose qui compte c'est la justice, il en va de l'honneur de ce pays.

Des Malaisiens tiennent des banderoles devant le siège du Parlement en vue de la session extraordinaire consacrée au crash de l'avion de la @MAS (via le quotidien du soir néerlandais NRC)

La responsabilité du crash n'a pas été revendiquée, alors que Russie et Ukraine s’accusent mutuellement d'avoir porté le coup fatal, entraînant la chute de l'avion.

Dzulkefly Ahmad, ancien député pour Kuala Selangor, a vivement conseillé au gouvernement de ne pas se laisser influencer par les « grandes puissances » :

Une petite nation telle que la nôtre ne devrait pas s'incliner devant les grandes puissances par agression ou intimidation. Nous devons rester indépendants et pleinement autonomes.

Selon le professeur de droit Azmi Sharom, ceux qui ont tiré le missile doivent être traduits en justice. Il s'est exprimé sur le site du quotidien malaisien en langue anglaise The Star :

Voici ce que je sais : un missile a abattu l'avion du vol MH17.

Quelque part dans notre monde, une personne ou un groupe est responsable de la mort d'environ 300 passagers. Je sais également que le site du crash a été altéré, et ce, de manière quasi définitive, par un groupe de criminels armés de fusils automatiques.

Cependant, cette tragédie a également permis aux habitants de rester unis, ainsi que l'a expliqué V. Shuman sur le site internet du journal populaire malaisien The Daily Ant :

Cette tragédie a permis d'unir les Malaisiens dans le deuil, malgré les différends ethniques, religieux, et politiques. Nous observons en ce moment des instants rares ou politiciens et sympathisants, fanatiques religieux et racistes ont cessé de s'affronter et de se chamailler entre eux.

Le crash du vol MH17 est survenu quatre mois après celui du vol MH370 de la Malaysia Airlines. Durant un vol entre Kuala Lumpur et Pékin, celui-ci avait disparu des radars, avec ses 237 passagers.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site