Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

A la découverte des huacas, patrimoine historique de la capitale péruvienne

huaca pucllana

Huaca Pucllana, Lima. Image de Robert Nunn sur Flickr, utilisée sous la licenc Creative Commons Attribution Non Commerciale 2.0 Generic (CC BY-NC 2.0).

[Tous les liens sont en espagnol, sauf mention contraire]

Vous n’avez jamais associé l’archéologie à l’activisme ? Peut-être devriez-vous y songer. Au Pérou, terre de cultures millénaires, des groupes de citoyens mettent en place différentes initiatives afin que l’immense patrimoine archéologique du pays ne soit pas perdu et demeure l’orgueil des Péruviens.

Salvemos las Huacas (Sauvons les Huacas) est un projet remontant à 2001. Avec ses élèves d’un collège de Lima, le professeur Koke Contreras essayait de créer des réseaux de citoyens pour la préservation et la défense du patrimoine archéologique :

El proyecto aprovecha las nuevas tecnologías de la información y comunicación (TIC) como instrumento para la organización y movilización social orientada a la preservación del patrimonio cultural. SLH busca convertirse en un instrumento para diversas comunidades locales interesadas en desarrollar sistemas de vigilancia ciudadana y participación local en la defensa y preservación del patrimonio arqueológico

Le projet s'appuie sur les nouvelles technologiques de l’information et de la communication (TIC) pour organiser et mobiliser la population autour de la préservation du patrimoine culturel. SHL cherche à se transformer en un instrument pour les différentes communautés locales intéressées par le développement des systèmes d’alerte citoyenne et la participation locale dans la défense et la protection du patrimoine archéologique.

Mais qu’est-ce qu’une huaca ? L’historien Juan Luis Orrego Penagos nous éclaire :

Por definición, huaca es el término quechua que hace referencia a un lugar u objeto sagrado. Por lo tanto, huaca puede ser una construcción religiosa, un cerro, una laguna, un riachuelo, un árbol, una cueva o cualquier lugar u objeto (una piedra, un ídolo o una momia) que los antiguos peruanos consideraban sagrado. Con el tiempo, el término ha cambiado de connotación y hoy llamamos huaca a todo el patrimonio monumental y arquitectónico prehispánico como templos, centros administrativos, fortalezas, cementerios, etc. Es decir, los peruanos actuales asociamos el término con cualquier construcción física levantada por nuestros antepasados.

Par définition, la huaca est un terme quechua faisant référence à un lieu ou un objet sacré. La huaca peut ainsi être une construction religieuse, une colline, une lagune, un ruisseau, un arbre, une grotte ou n’importe quel lieu ou objet (une pierre, une idole ou une momie) anciennement considéré comme sacré. Au fil du temps, le terme a changé de connotation et se réfère aujourd’hui au patrimoine monumental et architectural préhispanique, comme les temples, les centres administratifs, les forteresses, les cimetières etc. Dorénavant, les Péruviens associent une huacal avec n’importe quelle construction physique érigée par nos ancêtres.

 

rutahuacas2

Affiche de la page “Salvemos las Huacas”. Utilisée avec autorisation.

Salvamos las Huacas  poursuit deux objectifs : concevoir les cartographies des restes archéologiques de Lima grâce à sa plateforme web, et provoquer une sensibilisation collective sur l’importance de ces restes dans la construction de l’identité nationale et locale. Pour cela, ils organisent des activités comme des randonnées archéologiques, « avec l’intention d’identifier l’état dans lequel se trouve notre patrimoine archéologique, de chercher, enregistrer et informer sur son état actuel, pour ensuite concevoir des cartographies des nouveaux sites sur notre site Internet ». Des initiatives qui serviront également à augmenter l’intérêt des citoyens sur cette question.

Quelques randonnées se font en compagnie d’archéologues, qui relatent aux visiteurs l’histoire des huacas et ce qu’il a fallu faire pour les récupérer, comme vous pouvez le voir dans ces vidéos :

Dans un billet publié sur le blog Salvemos las Huacas, Koke Contreras réfléchit à ce que voyaient les participants de l’une de ces randonnées sur le Paraiso, un site archéologique niché non loin de Lima :

EMori

Photo Enrique Mori. Utilisée avec autorisation.

Avanzamos a buscar las demás murallas hasta que ante nuestros ojos apareció una invitación a vivir en esta tranquila zona de Lima. En efecto el boom inmobiliario se hizo presente, no podía faltar. Una muralla de barro prehispánica a punto de colapsar nos daba la bienvenida. Un cartel nos invita a vivir en esta bucólica parte del valle. Aproveche la ocasión, separe con tiempo, marque su lote, coloque su piedra, su cerco e imagine la casa soñada ¿Podrá soportar esa muralla defensiva que repelió los ataques e invasiones de otras comarcas antes de la llegada de los Incas la invasión inmobiliaria?

Nous nous avançons en quête d’autres murailles lorsque nos yeux rencontrent une invitation à vivre dans ce recoin tranquille de Lima. En effet, le boom immobilier est présent, et inévitable. Une muraille d’argile préhispanique sur le point de s’effondrer nous souhaite la bienvenue. Une affiche nous invite elle à vivre dans cette partie bucolique de la vallée. Profitez de cet instant hors du temps pour apposer votre empreinte, votre pierre, tracez votre cercle et imaginez la maison de vos rêves. Cette muraille défensive, qui repoussait les attaques et les invasions des autres régions avant l’arrivée des Incas, puis de l’invasion immobilière, tiendra-t-elle ?

Dans le même esprit, le Collectif Colli organise des activités qui préservent l’identité locale grâce à la connaissance et la valorisation de l’histoire, en particulier dans le quartier de Comas [français], à Lima, ainsi que dans le nord de la capitale péruvienne et ses alentours. 
El Colectivo Colli es una organización conformada por niños, niñas, púberes,

adolescentes, jóvenes y personas interesadas en la protección del patrimonio arqueológico, cuyo principal objetivo es la sensibilización para la defensa y conservación de los diferentes monumentos, construcciones, caminos, murallas y expresiones materiales de los antiguos pobladores prehipanicos de la zona de Lima Norte.

Le Collectif Colli est une organisation pour les enfants, les adolescents, les jeunes et les personnes intéressées par la protection du patrimoine archéologique, dont l’objectif principal est la sensibilisation à la défense et la conservation des différents monuments, constructions, chemins, murailles et expressions matérielles des anciens habitants préhispaniques du nord de Lima.

L’une des activités du Collectif est le nettoyage des huacas, effectué avec le soutien technique et la collaboration des écoles de la zone :

WShakespeare

Des élèves du collège William Shakespeare nettoyant la Huaca El Retablo.

En la Huaca El Retablo se estuvo coordinando a lo largo de la semana con entusiastas vecinos cercanos al sitio arqueológico, ellos vienen haciendo los esfuerzos por rescatar del estado en abandono en que se encuentra este espacio, que en horas de la noche es frecuentado por personas de mal vivir. A ellos se sumaron entusiastas estudiantes de secundaria del Colegio William Shakespeare quienes guiados por sus maestros realizaron la limpieza de la huaca y sus alrededores.

A la Huaca El Retablo, des voisins enthousiastes du site archéologique se sont relayés toute la semaine  pour remettre en état cet espace abandonné, fréquenté la nuit par des sans abris. On compte également des élèves du collège William Shakespeare, guidés par leurs professeurs, dans le nettoyage de la huaca et ses environs.

En outre, le Circuit Cycliste Protecteur des Huacas contribue aussi à la revalorisation du patrimoine matériel et immatériel, et fait la promotion du vélo comme moyen de transport, grâce à des sorties cyclistes archéologiques :

La actividad se compone de una visita guiada al mes por las diferentes Huacas de los distritos de Lima, donde se explica el papel que cumplían en su contexto histórico, se evalúa su estado de conservación y finalmente pedalean en círculos a su alrededor para reconectarse con ella y revitalizar su energía protectora.

L’activité se compose d’une visite guidée à travers les différentes huacas de Lima. On explique le rôle de ces huacas dans leur contexte historique, on évalue leur état de conservation et on roule en circuits dans les environs, afin de recréer un lien avec elles et de revitaliser son énergie protectrice.

Les projets mentionnés ci-dessus, ajoutés à ceux comme Cuida tu Huaca PLO (Prend Soin de ta Huaca PLO), Institut de la Culture, de l’Histoire et de l’Environnement – ICHMA, HistoriActual, Forteresse de Campoy et d’autres encore, qui forment un réseau de spécialistes, d’activistes et de personnes de tous âges pour valoriser et provoquer une prise de conscience sur la nécessité de protéger le patrimoine archéologique du pays.

Dans un contexte où ce patrimoine est menacé [français], et où règne une grande méconnaissance parmi la population, la participation des institutions, des gouvernements locaux et de l’Etat, ainsi que celle des citoyens, est plus que jamais nécessaire.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site