Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

‘Pas de petit ami, juste le volleyball’ : Sabina, la nouvelle coqueluche du Kazakhstan fait le buzz

Altynbekova fan art shared on Twitter via @Linear_Brush

Un fan  a partagé cette représentation de Sabina Altynbekova sur Twitter via @Linear_Brush

Depuis que la volleyeuse du kazakhstan Sabina Altynbekova a ouvert un compte Twitter le 22 juillet dernier, elle recense plus de 23 000 followers, sans compter les faux comptes et fans utilisant son nom. Elle a été transformée en personnage de dessin animé, et a fait les gros titres lorsqu’elle a été prise à partie par ses coéquipières. Celles-ci lui ont reproché son physique avantageux, qui détournerait l’attention du sport.

Malgré elle, la grande et très attirante numéro 20 de l’équipe des moins de 19 ans du Kazakhstan est devenue un mème de déesse sur l’Internet de l’Asie du Sud-Est. Et ce en dépit des pauvres performances de son pays lors d’un tournoi de jeunes, à Taipei, à Taiwan, la semaine dernière.

On peut arguer que ‘l’objectification‘ – souvent déplaisante – de Sabina Altynbekova, qui est encore au lycée, ne bénéficie ni à sa carrière sportive, ni au volleyball féminin. Les réseaux sociaux évoquent davantage ses jambes que ses compétences. Néanmoins, ce buzz a replacé le Kazakhstan sur la carte, après l'épisode Borat [français] qui n’ a certainement pas changé la perception du pays.

Sabinamania

Sabina Altynbekova a commencé à attirer les fans à l’occasion du premier match entre le Kazakhstan et la Chine, au tournoi de Tapei, le 16 juillet. Le 19, les médias chinois l’ont interviewé et ont insisté sur la longueur de ses jambes. Le 22, le blogueur vietnamien Hoai Giang Truong  écrivait sur son blog bubblews:

Sabina was really causing the fans to “bureaucratic tempting” because their lovely looks. After the image of the young girl shared on a popular website, Sabina suddenly become the focus of public attention on the Asia network. Along admire the beauty of the beautiful girl country Kazakhstan.

Sabina a vraiment provoqué une “tentation bureaucratique” parmi les fans, à cause de son look adorable. Après que l’image d’une jeune fille ait été partagée sur un site web très populaire, Sabina a soudainement attiré toute l'attention des internautes asiatiques. 

En d’autres termes, Sabina fait le buzz.

En Espagne:

Je t'aime de tout mon coeur

En Indonésie:

Salut Sabina, voici une photo pour toi. Une sorte de mème de bande-dessinée issue de @onecak

En Malaisie :

Et ainsi de suite.

Des hommages animés à Sabina se sont accumulés, un utilisateur de Twitter la comparant même à Bayonetta, l’héroïne du film animé japonais Bloody Fate :

Ouah. Sabina Altynbekova (de l’équipe féminine de volleyball du Kazakhstan) ressemble à une vraie Bayonetta!

Actuellement, le compte Instagram de Sabina approche des 250 000 followers, faisant d’elle la personnalité sportive du Kazakhstan la plus suivie sur ce réseau, devant le boxeur Beibut Shumenov [français] (53 000), l’haltérophile Ilya Ilyin [français] (37 000) et le patineur Denis Ten  [français] (35 000).

“Je veux me concentrer sur le volleyball”

10423626_748595535184400_8723769737713736057_n

Sabina Altynbekova. Photo de sa page Facebook.

Altynbekova n’a pourtant rien fait pour susciter tant d’attention. Ses parents – tous deux sportifs – vivent à Aktioubé [français], dans l’ouest du Kazakhstan, et s’inquiètent de la célébrité soudaine de leur fille. L’entraîneur de Sabina n’encourage pas non plus cette admiration, affirmant qu’une telle popularité peut distraire Sabina de l’entraînement et de l’équipe. Pour sa part, Sabina Altynbekova, musulmane pratiquante, a utilisé sa nouvelle renommée pour évoquer les difficultés des sportifs musulmans durant le jeûne du Ramadan, et a relayé le hashtag #prayforpalestine (priez pour la Palestine). Elle a également remarqué :

Je veux me concentrer sur le volleyball et devenir célèbre ne signifie rien. J’espère pouvoir faire mon maximum et jouer à Rio, en 2016

Des ambitions liées à la fin du phénomène #lovesabinaaltynbekova pour se concentrer sur les Jeux Olympiques au Brésil, dans deux ans.

Kazakh-où ?

10565135_1479132962327088_1931528738195462100_n

L'utilisateur de Deviant Art Erkaz a conçu cet hommage à Sabina, affirmant par la même occasion la médiatisation excessive autour de cette jeune de 17 ans.

“Toutes les filles de l’équipe de volleyball de Kazakhstan sont patriotes, depuis que nous représentons l’honneur du Kazakhstan dans les tournois internationaux. C’est une bonne nouvelle que davantage de gens connaissent le Kazakhstan », a déclaré Sabina Altynbekova à Vesti.kz, le 26 juillet dernier.

En effet, les fans de volleyball et de dessins animés ne sont pas les seuls à parler d’Altynbekova. Récemment, le portail web 9GAG a publié une série de photos de la sportive. Après cela, les internautes, essentiellement occidentaux, ont commencé à évoquer le Kazakhstan. Outre la misogynie ordinaire, le racisme, et le trolling qui accompagne généralement les partages de fichiers, les commentaires sur ce billet ont illustré l’ignorance courante de l'existence de ce pays d’Asie Centrale :

Kazakhstan? I thought that was the name of a high school…

Kazakhstan? Je croyais que c’était le nom d’un lycée… 

Un autre internaute a écrit [anglais] :

Kazakhstan is the greatest country in the world!

Le Kazakhstan est le plus grand pays du monde!

A la suite de quoi il reçut la réponse suivante:

Said the guy who looks like a young Borat.

Déclara le type qui ressemble à un jeune Borat.
 

@imanaxl721 all other countries are run by little girls, Kazakhstan number one importer of potassium, all other countries have inferior potassium.

Tous les autres pays sont dirigés [anglais] par des petites filles, le Kazakhstan est le premier importateur de potassium, tous les autres en ont moins.

Sur Twitter, certains ont mélangé le sexisme avec des fautes d’orthographes :

Je parie que la nana du volleyball Sabina Altynbekova venait du pays Kagakstahan, parce que c’est ce que je ressens quand je la vois.

Et davantage de fautes d’orthographes encore :

Voilà pourquoi je suis resté célibataire jusqu’à présent. Kahkah. Takda laa, joueuse de volleyball du ouzbékistan/kazakhtan. Antara 2 tu la.

En réponse à un tweet de Sabina Altynbekova en russe, l’un de ses followers a écrit:

Ouah.. je ne peux pas lire ce charabia

Le Kazakhstan peut néanmoins recenser quelques retombées positives. Comme le prouvent les commentaires de 9gag, nombreux sont ceux qui voyaient [anglais] le Kazakhstan comme un pays pétrolier dévasté par la guerre. Des suppositions rapidement démenties :

Hmm… Kazakhstan maybe is not so bad after all, I thought it was more like messed up countries like Iran and Irak.

Hmm… Le Kazakhstan n’est peut-être pas si mal après après tout, je croyais qu’il était aussi troublé que l’Iran et l’Irak.

Une réponse qui a aussitôt fait réagir [anglais] un internaute kazakh:

Google the capital city of Kazakhstan: Astana. Definitely not messed up!

Googlise la capitale du Kazakhstan: Astana. Elle est certainement pas troublée !

La discussion sur 9GAG a produit le pire en matière de commentaires sur Internet, mais Sabina peut compter sur de nombreux fans intelligents qui la soutiennent, comme lorsqu’elle a réussi ses examens d’entrée à l’université ou quand elle se préparait à fêter l’Aïd [français], qui marque la fin du Ramadan. Ses supporters espèrent qu’elle pourra enfin mener une vie normale prochainement.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site