Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le premier vaccin contre la dengue pourrait être disponible l'an prochain en Asie du sud-est

From the official website of the government of the Philippines.

Site officiel du gouvernement des Philippines

Un vaccin contre la dengue est en phase de tests dans cinq pays d'Asie du sud-est, avec des résultats  encourageants, ce qui a poussé les gouvernements et les chercheurs en Asie à annoncer que le premier vaccin pourrait être disponible l'an prochain.

Le vaccin a été testé sur 10 275 enfants (de 2 à 14 ans) en Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Vietnam et aux Philippines, avec une efficacité globale de 56,5 pour cent. Après injection de trois doses, le vaccin réduirait la possibilité que l'enfant contracte la fièvre hémorragique de la dengue de 88,5 pour cent. Le risque d'hospitalisation provoqué par la dengue est également réduit de 67 pour cent.

Le premier vaccin a prouver son efficacité contre la dengue et la fièvre hémorragique

Le vaccin contre la dengue n'est plus qu'à un an de nous, disent les chercheurs.http://t.co/qcgO8XThDT [http://t.co/bjpk80p3vL, 23 July 2014] pic.twitter.com/elWk7qGz9o

La dingue est un virus tropical transmis par le moustique Aedes aegypti et n'a pas d'antidote. Selon l'OMS, environ 40 pour cent de la population mondiale est à risque. Jusqu'à 100 millions de cas d'infections sont signalés chaque année. 75 pour cent de ces cas sont recensés dans la zone Asie -Pacifique, surtout en Asie du sud-est .

Les épidémies de dengue ont augmenté au cours des dernières années dans plusieurs pays de cette zone du monde.

Le premier vaccin contre la dengue sortira en juillet de l'an prochain

Pic sans précédent des cas de #dengue en Malaisie et un mort de la dengue à #Singapore. La dengue est une guerre qu'il faut mener !

La progression de la dengue est souvent attribuée à l'urbanisation rapide de la région. L'épidémiologue Datuk Lam Sai Kit, de Malaisie, décrit la dengue comme une maladie urbaine : 

Si vous avez beaucoup de gens qui s'installent dans les zones urbaines, alors, vous avez une population susceptible d'être infectée plus importante. Les personnes tombent malades  de la dengue quand elle entrent en contact avec le virus. 

La semaine dernière, les gouvernements des Philippines, de Malaisie et de Thaïlande ont annoncé que d'après les  tests, le vaccin peut prévenir quatre variantes de la dengue et de la fièvre hémorragique, l'un des symptômes de la maladie. Il est à noter que l'information est présentée comme si ces pays conduisaient des recherches pour le vaccin contre la dengue. 

Sanofi Pasteur, en partenariat avec cinq pays d'Asie du sud-est, est l'institution qui conduit les études et des tests du vaccin contre la dengue depuis deux décennies. C'est son plus récent rapport qui a provoqué l'annonce de la phase finale des tests du vaccin contre la dengue. Mais la même étude évoque aussi les limites de ce vaccin. Ce qui a été remarqué par Damian Garde :

Le vaccin a une efficacité large mais un examen plus attentif des données donne à voir une situation plus nuancée. La dengue existe en quatre serotypes. Le traitement de Sanofi a obtenu de bons résultats contre les variantes 1, 3 et 4, mais son efficacité est de seulement 34.7% pour le serotype 2, et il n'y a pas de preuves statistiques (de son efficacité) pour ce qui est la forme la plus commune de la maladie en Asie. De plus, note les chercheurs, l'efficacité du vaccin augmente avec l'âge du patient. Les patients les plus jeunes sont ceux qui en bénéficient le moins. 

S'il est disponible l'an prochain, le vaccin asiatique contre la dengue apportera néanmoins une grande aide à la campagne mondiale pour l'éradication de la dengue d'ici à 2020.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site