Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le militant d'opposition franco-russe Nikolaï Koblyakov arrêté en Bulgarie

Nikolai Koblyakov, Russian entrepreneur and opposition activist in Paris, is detained in Bulgaria on an extradition request from Russia

Nikolaï Koblyakov, homme d'affaires russe et opposant vivant à Paris, retenu en Bulgarie sur une demande d'extradition de la Russie

Nikolaï Koblyakov, fondateur de l'ONG française “Russie-Libertés” qui organise depuis plusieurs années des actions de protestation contre le régime Poutine, en défense des contestataires de Pussy Riot et de solidarité avec l'opposition russe réprimée par le Kremlin, a été arrêté à l'aéroport international de Sofia, Bulgarie, le 29 juillet 2014. M. Koblyakov a la double nationalité russe et française, mais risque à présent l'extradition de la Bulgarie vers la Russie.

L'ambassade de France a été avisée et a contacté les autorités bulgares, mais les Français n'avaient guère reçu de détails sur la procédure contre Koblyakov.

Dans la soirée du 1er août, le site bulgare indépendant d'information Bivol annonçait sur sa page Facebook que Koblyakov a été relâché, mais qu'il n'était pas libre de ses mouvements.

Sur son compte Facebook personnel, le militant bulgare Asen Genov a écrit que l'arrestation de Kolyakov découle d'un mandat émis par le bureau moscovite d'Interpol le 1er avril 2014. Ce mandat ne semble pas avoir été un bulletin rouge international d'arrestation émis par Interpol, mais un ordre direct du bureau de Moscou.

Koblyakov est apparu en bonne santé et a dit avoir été bien traité. L'affaire intervient au milieu de la recrudescence de la tension entre l'Union Européenne et la Russie au sujet de l'Ukraine, qui a amené Bruxelles à infliger le 30 juillet une nouvelle série de sanctions à deux proches du Président Poutine.

Le 1er août, une manifestation de solidarité avec Koblyakov a été organisée dans la capitale bulgare Sofia, devant la Cour de justice.

A supporter of Koblyakov in Sofia brings a poster against Russian Foreign minister, Sergei Lavrov https://www.facebook.com/atchobanov/posts/10154393853830510

Un sympathisant de Koblyakov à Sofia tient une pancarte s'en prenant au ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov

Sur la pancarte : C'est Lavrov que vous auriez dû extrader, on le recherche quelque part 

Une pétition a été lancée par les militants des droits humains, sous le titre “Non à l'extradition vers la Russie de Nicolaï KOBLYAKOV, militant des droits humains !”

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site