Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les scientifiques indiens préviennent les attaques d'éléphants par des textos et la télévision

Wild elephant destroys residential houses in Dimapur. Image by Caiisi Mao. Copyright Demotix (21/6/2012)

Une habitation détruite à Dimapur par des éléphants sauvages. Image de Caisii Mao. Copyright Demotix (21/6/2012)

Tous les liens renvoient à des pages en anglais, sauf mention contraire.

Chaque année, une centaine de personnes meurent en Inde lors d'attaques par des éléphants sauvages. Ces derniers disposent en effet d'espaces de plus en plus restreints pour vivre. Le scientifique Anand Kumar et le chercheur Ganesh Raghunathan de la Fondation pour la Préservation de la Nature (NCF) ont ainsi créé un moyen innovant pour résoudre le conflit homme-éléphant à Valparai, Tamil Nadu, Inde.

Ils ont construit un réseau d'informations sur les éléphants permettant à la population de savoir où et quand ont lieu des mouvements d'éléphants, par l'utilisation des chaînes câblées et des téléphones portables. Une petite équipe à Valparai suit les éléphants pendant le jour et fournit à une chaîne de télévision locale les informations sur les déplacements des éléphants.

Les informations sont affichées sous forme d'informations en continu sur la chaîne de télévision locale tous les jours après 16h avec une variété de systèmes d'avertissement rapide pour alerter la population de la présence des éléphants. La fondation a une base de données provenant d'environ 2500 habitants et des textos sont envoyés aux personnes se trouvant dans un rayon de deux kilomètres autour du lieu de présence des éléphants. Ils ont aussi déployé un dispositif dans 22 endroits différents qui utilisent des lumières LED rouges pour repousser les éléphants. Il suffit d'un appel manqué au numéro correspondant pour activer le signal lumineux.

Le blogueur Deponti note que:

The co-existence and the conflict are two parts of the same coin.

La co-existence et le conflit sont les deux faces de la même médaille.

Dans cette vidéo, le réalisateur renommé Saravanakumardécrit les mesures de coexistence avec l'aide de la technologie adaptable pour une mise en place locale dans le plateau du Valparai :

Varun Alagar, qui a posté un commentaire sur la vidéo YouTube, dit:

This indeed has inspired many people, such great measures are welcome in most vulnerable places, involving conflicts. Please keep up this good work, and may there be co existence in a journey rather than a destination.

Cela a bien sûr inspiré de nombreuses personnes. De telles mesures importantes sont les bienvenues aux endroits les plus vulnérables, impliquant des conflits. Continuez ce bon travail, et que la coexistence soit un long voyage plutôt qu'une destination.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site