Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : le candidat à la présidence Eduardo Campos disparaît dans un accident d'avion

Official campaign banner for the presidential election.

“Nous pleurons et sommes en deuil de notre  leader, qui aurait pu changer le Brésil.” Bannière figurant  sur la page Facebook de la section du Parti Socialiste  de Franca , à São Paulo.

Eduardo Campos, 49 ans, a trouvé la mort hier mercredi 13 aout à 10h15 du matin dans un accident d'avion. Son avion s'est écrasé dans la ville de Santos, dans l'état de São Paulo. L'ancien gouverneur de l'état de Pernambouc était candidat à l'élection présidentielle d'octobre prochain. 

L'avion s'est écrasé peu avant l'atterrissage, par mauvais temps : l'accident a fait six autres victimes, passagers ou membres d'équipage. 

Les sondages plaçaient Eduardo Campos en troisième position dans la course à la présidence. Il représentait le Parti Socialiste Brésilien (PSB).  Son grand-père Miguel Arraes avait été l'une des plus importantes personnalités politiques socialistes du 20ème siècle au Brésil. 

ll laisse une épouse, quatre fils et une fille. 

L'annonce de sa mort a été un choc pour beaucoup au Brésil, agité par des mouvements de protestation contre le gouvernement depuis l'année dernière. Les Brésiliens ont présenté leurs condoléances sur Twitter :

Du nord au sud, le Brésil est sous le choc de la mort de Eduardo Campos

Je ne parviens pas à croire ce qui est arrivé à Eduardo Campos, le Brésil est sous le choc, mon Dieu ! Foutue merde, que ce soit arrivé

Je suis choqué par la mort d'Eduardo Campos. Une perte immense. Je n'ai pas de mots.

Eduardo Campos était un grand défenseur des causes démocratiques. Je suis sous le choc. C'est un jour très triste.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site