Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan : une catastrophique explosion due au gaz déclenche un vaste débat politique

Gagas-line explosion killed 30 people in Kaohsiung. Image from  NGO, Citizen of the Earth's Facebook.

Une explosion sur une canalisation de gaz entraîné la mort de 30 personnes à Kaohsiung, dans le Sud de Taïwan. Photo de NGO, utilisateur de Facebook.

L'explosion d'une canalisation de gaz, le 31 juillet, a causé la mort de trente personnes à Kaohsiung, deuxième plus grande ville de Taïwan dans le sud de l'île, ce qui a relancé le débat sur les canalisations souterraines en zone urbaine utilisées par l'industrie pétrochimique. La déflagration à éventré des avenues du centre de Kaohsiung,  entraînant des dégâts parmi les plus importants de l'histoire de Taïwan.

Les destructions sont plus faciles à voir qu'à décrire,  on a du mal à croire aux images obtenues par hélicoptère tant la dévastation est importante.

Les enquêteurs mettent en cause une conduite de gaz défectueuse installée dans les années 90 par la société nationale China Petroleum Corporation. LCY Corporation, une entreprise pétrochimique était responsable de la gestion et de la maintenance d'une partie de ces canalisations, rôle partagé avec China Petrochemical Development Corporation (CPDC). LCY Corporation et CPDC utilisaient ces canalisations pour faire circuler du propane, un des éléments nécessaires pour la fabrication de matières plastiques et autres produite similaires.

L'enquête sur les causes de l'explosion met en cause LCY Corporation pour défaut de maintenance des canalisations de gaz.

La fuite aurait commencé environ trois heures avant cette explosion qui a tué sur le coup 30 personnes. Environ 300 autres ont été blessés plus ou moins grièvement dans le chaos qui a suivi. Ce désastre a coûté également la vie à plusieurs pompiers et membres de la police qui étaient déjà sur les lieux, à la suite de plaintes concernant une odeur suspecte de gaz.

Les pompiers ont d'abord combattu la fuite en aspergeant la canalisation de gaz avec de l'eau, ce qui semble avoir eu pour effet de disséminer le propane qui s'échappait.

Le 6 août, une ONG, Citoyens du monde à Taïwan,  a organisé une manifestation devant le siège du gouvernement à Taipei, exigeant des autorités l'adoption de règles plus strictes concernant les compagnies pétrochimiques et les canalisations souterraines de gaz. Cette association développe ses arguments sur Facebook :

高雄人已經退無可退,幾百萬高雄人不可能繼續生活在這個超大工業區!亡者不能白白犧牲,傷者不能白白受苦,當權者應還給高雄人民和土地應有的正義,給子孫一個生存發展的機會。

 Il n'y aura pas de retour en arrière pour la population de Kaohsiung. Il est impossible pour des  millions d'habitants de continuer à vivre sur cette gigantesque zone industrielle ! Ces personnes ne doivent pas être mortes pour rien, elles ne doivent pas avoir été blessées pour que rien ne change ! Ceux qui en ont le pouvoir doivent rendre justice à cette terre et aux habitants de Kaohsiung. Nous devons donner à nos petits-enfants une chance de vivre mieux.

Citoyens du monde exige que Taïwan déplace les entreprises pétrochimiques de Kaohsiung dans des zones plus éloignées de cette ville dès l'année prochaine . 

Les morts de Kaohsiung ont frappé les experts universitaires qui réclament unanimement un contrôle plus strict de l'industrie et une amélioration de la gestion des informations concernant la sécurité publique et la prévention des catastrophes.

Une enquête réalisée par Awakening News Networks, un média numérique en vogue, est arrivée aux conclusions suivantes :

此次高雄氣爆事件因政府缺乏防災概念與管線資料,造成史上最嚴重工安意外。學者孫志鴻受訪時歎道,儘管學界多次建議,但政府始終忽略基礎地理資料的重要性,他建議經濟部進行全台管線普查,並建置「共同管線地理資訊系統」和危險氣體預警系統;另外,為避免地下管線混雜造成管理問題,學者劉俊秀建議打造「共同管溝」,另闢地下空間整理管線走向,以便維修與災害監控。

L'impréparation du gouvernement face à un tel désastre et l'absence de données suffisantes sur les canalisations de gaz ont été la cause de cette explosion à Kaohsiung qui s'est révélé le plus grave accident industriel dans l'histoire de Taïwan. Interviewé à ce sujet, Sun Chih-Hong, un chercheur universitaire, a déclaré que le gouvernement avait ignoré la nécessité de créer un système élémentaire d'information géographique (sur les canalisations de gaz) (GIS), en dépit de nombreux avertissement des universitaires. Sun Chih-Hong a suggéré que le ministère des affaires économiques mette en place un contrôle général de la totalité des canalisations de gaz du pays et réalise un système commun d'informations sur ces structures incluant des dispositifs d'alerte précoces. Un autre universitaire, Liou Gin-Show, a suggéré que les autorités mettent en place un dispositif commun pour gérer l'état des matériaux des conduites, les réparations éventuelles, et la gestion locale des catastrophes. Ceci dans le but de prévenir la répétition de la confusion dans la gestion des événements récents de Kaohsiung.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site