Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

#EgyPoliceTipsToUS : Quand le pouvoir égyptien demande aux USA de “faire preuve de retenue à Ferguson”

Les utilisateurs de Twitter, en Egypte et ailleurs, donnent des conseils à la police américaine sur la meilleure façon de traiter les désordres actuels à Ferguson, Missouri.

Le mot-clé ironique #EgyPoliceTipsToUS [Conseils de la police égyptienne aux Etats-Unis] a été créé sur Twitter en réaction à une déclaration du gouvernement égyptien invitant les autorités américaines à “faire preuve de retenue” à Ferguson, où police locale en équipement anti-émeute et manifestants sont face à face depuis 11 jours, après qu'un policier a tué un jeune Noir désarmé. Les policiers de Ferguson, blancs à une écrasante majorité, ont brutalisé les journalistes sur les lieux et utilisé lacrymogènes et balles en caoutchouc contre les manifestants. 

Selon les twittos, l'Egypte est le pays le plus mal placé pour donner des leçons aux Etats-Unis, avec ses antécédents de violences dans la gestion de ses propres désordres depuis les débuts de la révolution égyptienne le 25 janvier 2011. Le mot-clé a donc rappelé quelques-unes des atrocités commises entre-temps par les forces de l'ordre égyptiennes contre les manifestants, sans oublier l'une des pages les plus sanglantes de l'histoire récente de la contestation, quand plus de 800 manifestants ont été tués à Rabaa [anglais] le 14 août 2013. 

Jason Stern, chercheur associé pour le Moyen-Orient au Committee to Protect Journalists, a tweeté :

Quels sont vos #ConseilsPoliceEgyptienne aux policiers américains de #Ferguson ?

Il a proposé les vidéos de conseils suivantes, montrant la brutalité et les stratagèmes de la police égyptienne :

3. Quand ça devient incontrôlable, faites faire votre sale boulot à des voyous à dos de chameau

Ne vous contentez pas de menacer les journalistes que vous allez leur tirer dessus. Tirez-leur vraiment dessus

Si vous déchirez les vêtements d'une femme en la frappant, veillez à la couvrir avant de continuer à frapper

D'autres utilisateurs de Twitter y sont allés de leurs propres conseils.

@befroggled, 760 abonnés, a rappelé les tests de virginité forcés [anglais] opérés par l'armée égyptienne sur les manifestantes de la place Tahrir en 2011.

Raflez les manifestantes pour des tests de virginité. C'était la méthode préférée du Président Sissi pour traiter les manifestantes féminines.

Elle évoque aussi l'utilisation par les autorités du prétexte du contre-terrorisme pour réprimer les contestataires :

Si vous êtes inquiets que votre répression des manifestants provoque un scandale, demandez un mandat de lutte contre le terrorisme.

Bilal Zrebel écrit pour ses 5.200 abonnés :

Des policiers en civil font d'une pierre deux coups : tuer des manifestants et les piéger en faisant croire qu'ils sont armés ! Gagnant-gagnant

Allusion au massacre de Rabaa, où la force publique égyptienne a tué en une journée plus de 800 manifestants, il y a un an, dont certains brûlés vifs, il écrit aussi :

Brûlez-les morts ou vifs, “soi-disant” le feu ne laisse pas de preuves !

OthmaNation, 1.500 abonnés, a cité le passage à tabac de la ‘manifestante au soutien-gorge bleu’ [anglais] par des militaires égyptiens lors d'une manifestation contre l'armée en décembre 2011.

Quand vous arrachez les vêtements aux femmes, prétendez qu'elles l'ont fait elle-mêmes pour piéger vos agents honnêtes.

Enfin, l'avocat Sherif Saaadni a partagé ce conseil avec ses 3.902 abonnés :

(Dénoncez TOUJOURS la violence et accusez les activistes de trahison ; l'opinion se laissera convaincre. Rejetez la faute sur un groupe. Les Républicains ?) 

N'appliquez pas des mesures graduées et préservant la vie en dispersant la foule. Où seraient le plaisir et la dissuasion ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site