Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Behind the Wheel : un film sur les femmes d'émigrés restées seules au Tadjikistan

Behind the Wheel won Best Student Film at the Women's Voices Now festival in July (Image by Elise Laker)

Behind the Wheel a remporté le Prix du meilleur film d'étudiant du Festival Women's Voices Now . Photo  Elise Laker.

Behind the Wheel, un court métrage de la réalisatrice britannique Elise Laker présente les vies difficiles des femmes et familles laissées derrière par le flot apparemment incessant des hommes qui migrent du Tadjikistan vers la Russie. Actuellement, le film rencontre un bon accueil dans les festivals dans toute l'Europe et a remporté le 30 juillet le Prix du meilleur film d'étudiant du Festival Women's Voices Now.

Voici une courte présentation du film, qui est sorti en 2013 :

Chaque année, des centaines de milliers d'émigrés quittent le Tadjikistan à la recherche de travail. L'argent qu'ils envoient au pays occupe une énorme place dans l'économie. En fait, le Tadjikistan est le pays qui depend le plus des envois d'argent de l'étranger dans le monde. La grande majorité des émigrés sont des hommes, ce qui signifie que la population du Tadjikistan se féminise toujours plus. Alors qu'arrive-t-il aux femmes qui sont laissées au pays ? Behind the Wheels suit les tourments moraux et émotionnels de Nigora, une femme d'une minorité ouzbeque dont l'existence traditionnelle de mère au foyer est bouleversée quand son mari cesse d'envoyer assez d'argent, et qu'elle découvre qu'il a une liaison. Incapable de compter sur son mari, Nigora défie les traditions et commence à travailler en réparant des pneus. 

Le film ne dure que vingt minutes, mais le portrait de Nigora et de sa famille est à la fois bouleversant et encourageant. Il peut être regardé ci-dessous (partagé par citizen.tv).

Un reportage photo de Ksenia Diodorova, présenté par RFE/RL, propose un autre angle sur la vie des familles affectée par l'émigration.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site