Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La destruction instantanée d'une tour d'habitation à Gaza par l'armée israélienne, racontée en tweets par les voisins

[Liens en anglais] Israël a bombardé le 23 août une tour d'appartements dans un quartier aisé de Gaza, blessant 22 civils, dont 11 enfants. Le bâtiment de 12 étages, Al Zafer 4, a été détruit jusqu'au sol.

Le gouvernement israélien a affirmé que les missiles visaient une salle d'opérations du Hamas dans l'immeuble, mais sans expliquer pourquoi la tour entière devait être détruite. Comme l'a souligné le New York Times, les Forces de défense israéliennes (FDI) avaient déjà visé des immeubles d'appartements, mais ceci était la première démolition d'une tour d'habitation entière.

Israël a usé de sa tristement célèbre de ‘knock on roof’ [coup de semonce sur le toit avec un obus non chargé]. La police de Gaza a indiqué qu’“un missile d'avertissement avait été tiré cinq minutes avant et que certains résidents ont pu se précipiter à temps hors de l'immeuble. Vingt-deux personnes n'en ont pas moins été blessées, dont onze enfants et cinq femmes, selon les responsables d'hôpitaux de Gaza.” La méthode du coup de semonce a été condamnée par Philip Luther d’Amnesty International, qui a déclaré qu’“en aucun cas tirer un missile sur une maison civile ne peut constituer un ‘avertissement’ efficace.’”

Maher Abu Sedo, qui habite à proximité, a dit à Associated Press : “Les gens ont commencé à crier ‘Dieu est grand’, et les femmes et les enfants hurlaient. C'est de la folie. L'Etat d'Israël est devenu fou. En moins d'une minute, 44 se sont retrouvées sans abri … Elles ont tout perdu, leur maison, leur argent, leurs souvenirs et leur sécurité.”

Blogueurs et journalistes de Gaza ont aussitôt décrit les événements sur les médias sociaux.

Lara Abu Ramadan, une habitante de Al Zafer 2, en face de Al Zafer 4, a tweeté ce qu'elle a vécu :

Nous avons évacué notre immeuble et tout le monde dans la rue en train de fuir !

Quelques instants plus tard :

Ils ont bombardé l'immeuble à côté du nôtre avec un missile de drone et deux F16 !!!

Asia Mathkour, fille du propriétaire des Résidences Al Zafer, était chez elle en face de Al Zafer 4. Après le coup de semonce, une trentaine de personnes de Al Zafer 4 s'étaient réfugiées dans son appartement. Quand les FDI ont téléphoné pour demander si tout le monde avait évacué l'imeuble, la mère d'Asia Mathkour a répondu que oui. A sa question “quel appartement vous visez pour que nous sachions où nous cacher ?”, l'officier israélien a répondu “nous bombardons tout l'immeuble.” Asia Mathkour a donné son témoignage à Global Voices Online ici.

Un autre habitant du quartier, Zaid Bakri, a tweeté sur le raid “pour que le monde sache” :

Je tweete non stop parce que je veux que le monde sache ce qui s'est passé

Dans une série de tweets frénétiques, il a décrit le chaos et l'horreur que sa famille et lui ont vécus quand ils ont été contraints de fuir leur logement, à côté de la tour détruite :

Aux infos, zafer 2 et zafer 5 immeubles abd noor vont être bombardés ces immeubles forment LITTÉRALEMENT un cercle autour de chez moi

Ziad détaille :

Maman est tombée par terre, je tweete et je tremble

Quand le raid a eu lieu maman était par terre et est restée silencieuse deux minutes entières… j'ai cru qu nous l'avions perdue

La plupart de ceux qui ont quitté l'immeuble zafer 4 n'ont rien emporté et certains se sont évanouis pendant l'évacuation

Rentré chez lui hier, Ziad a décrit l'état des lieux comme “catastrophique.” Il partage cette photo de la tour détruite, vue de son balcon :

Image du bâtiment détruit depuis mon balcon

Dima Eleiwa a publié une image avant-après de la destruction :

(Les avions mlitaires israéliens viennent de frapper la tour Al-Zafer 4, 13 étages aplatis ! Incroyable.)
Photos avant et après pour Al-Zafer 4 ! Dieu. C'en est trop, vraiment trop.

Mohamad Suliman évoque le coût humain de ce raid.

Treize étages viennent d'être rasés au sol. Quarante-quatre appartements détruits. Quarante-quatre familles déplacées.

Le journaliste basé à Gaza Dan Cohen a tweeté quelques images des zones dévastées :

Tout ce qui reste de 44 foyers à Zafer 4.

5 minutes avant la destruction de Zafer 4, Mohammed Shawa a aidé les habitants âgés à échapper à une mort certaine.

La famille d'Assad a perdu son foyer, plusieurs cousins sont donc venus aider à fouiller les décombres pour récupérer des objets

Quelques instants auparavant, les Israéliens avaient momentanément pris le contrôle de la télévision Al Aqsa [du Hamas] pour diffuser ce message : “Population de Gaza, la guerre n'est pas encore finie. Vous êtes prévenus.”

Traduction de la menace aux Gazaouis, diffusée via une prise de contrôle de la télévision al Aqsa

Lors de l'écriture de cet article, le bilan des morts à Gaza s'élevait à 2.110, dont 567 enfants et 75 familles. 72 % des Palestiniens tués dans cette offensive sont des civils, selon le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires [de l'ONU] dans les territoires occupés palestiniens. Le bilan des morts côté Israël était de 68, dont un enfant. Le pourcentage de civils israélient tués est de 5%, la très grande majorité des morts sont des soldats des FDI.

Voir le dossier détaillé de Global Voices (en anglais)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site