Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les réseaux sociaux russes s'imposent en Ukraine dans un climat de guerre de l'information

Euromaidan protesters use electronic devices like smart phones and tablet computers at the IT tent on the Independence Square in Kiev. Photo by Anatolii Stepanov for Demotix.

Manifestants pro-européens utilisant des appareils électroniques, tels que des smartphones et des tablettes dans la tente informatique située sur la place de l'Indépendance à Kiev. Photo de Anatolii Stepanov pour Demotix.

[Sauf mention contraire, tous les liens de ce billet renvoient vers des pages web en ukrainien]

D'après le  géant russe de l'Internet, Yandex, VKontakte et Odnoklassniki, réseaux sociaux russes, s'imposent sur le marché ukrainien. Dans son rapport annuel publié sur le Web ukrainien, Yandex recense plus de 40 millions de comptes créés sur VKontakte, Odnoklassniki, Facebook et Twitter cet été.

VKontakte, avec ses 27 millions d'utilisateurs ukrainiens, est le réseau social le plus utilisé, suivi par Odnoklassniki avec 11 millions d'utilisateurs. 3,2 millions de personnes utiliseraient Facebook, soit un million d'inscriptions supplémentaires depuis l'été 2012. Selon le blog de Yandex, Twitter compterait pas moins de 430 000 comptes en Ukraine. Depuis début 2013, le réseau social a vu son nombre d'utilisateurs augmenter de 1,5 fois, grâce notamment aux manifestants pro-européens [article en anglais] ayant littéralement pris d'assaut le réseau social.

Total audience of social network sites in Ukraine: VKontakte 27 million, Odnoklassniki 11 million, Facebook 3.2 million, Twitter 430,000. Courtesy of Yandex.

Répartition des utilisateurs de réseaux sociaux en Ukraine : VKontakte 27 millions, Odnoklassniki 11 millions, Facebook 3,2 millions, Twitter 430 000. Avec l'aimable autorisation de Yandex.

Le public ukrainien de VKontakte est plutôt jeune : en effet, plus de la moitié d'entre des utilisateurs ont moins de 25 ans, alors qu'Odnoklassniki compte un tiers d'utilisateurs âgés de 26 à 35 ans.

La situation politique du pays a largement contribué à l'engouement des utilisateurs pour Twitter : avant le mois de novembre 2013, on dénombrait entre 6 000 et 7 000 nouveaux comptes créés par mois. Ce nombre passe à 16 0000 au mois de décembre et atteint même 55 000 en janvier 2014.

Alors que le mouvement de contestation Euromaïdan fait rage, les Ukrainiens ont publié pas moins de 130 000 tweets par jour alors qu'en 2012, on n'en comptait que 90 000. Pour la seule journée du 20 février, lorsque des dizaines de manifestants ont perdu la vie dans le centre-ville de Kiev, 240 000 tweets ont alors été publiés.

Bien que le mouvement de contestation Euromaïdan soit sur le déclin, les réseaux sociaux montrent des signes d'inquiétude concernant les troubles dans l'est du pays (annexion de la Crimée et guerre de l'information entre l'Ukraine et la Russie). Entre le rôle joué par la Russie dans la situation actuelle de l'Ukraine, le refus de la propagande et de la manipulation russes (ainsi que les tentatives pour organiser une réponse ukrainienne patriotique sur internet, procédant de la même façon à chaque tentative), le partage, la dévalorisation et la vérification des informations provenant des zones de conflit, les Ukrainiens fréquentent les réseaux sociaux comme jamais auparavant.

Pour qu'un réseau social puisse réunir des citoyens de tous bords tout en augmentant le nombre de ses utilisateurs, il faut un espace de liberté d'expression et d'opinion. La prochaine étude risque de mettre en avant la dégradation de l'opinion publique envers la Russie, ou encore les nouvelles règlementations contraignantes d'Internet, ce qui risque d'ébranler la confiance et la popularité actuelle des réseaux sociaux russes en Ukraine.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site