Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le risque-tout ukrainien “Mustang Wanted” officiellement recherché en Russie

Mustang Wanted in action. Anonymous image circulated online.

Mustang Wanted en action. Image anonyme circulant sur Internet.

L'escaladeur de gratte-ciels Mustang Wanted n'a pas peur de l'altitude, mais ses derniers exploits l'ont entraîné sur des sommets inédits et risqués : un mandat d'arrêt en Russie. Après l'aveu de Mustang d'avoir décoré l'étoile sommitale d'un des gratte-ciels staliniens de Moscou aux couleurs de l'Ukraine, la police russe a émis à son encontre un mandat d'arrêt. Sans surprise, les autorités ukrainiennes ont aussitôt refusé de l'appliquer.

Mustang, dont le véritable nom serait Pavel Ushyvets, dit avoir vendu les images de son exploit à la télévision russe pour 5.000 dollars et fait don de la somme à un bataillon volontaire ukrainien, ce qui lui a valu le prix Troublemaker 2014.

La semaine dernière, un juge moscovite a placé Mustang sur une liste de personnes recherchées à l'international (actuellement limitée aux pays de la C.E.I. et sans saisie d'Interpol), en l'inculpant de hooliganisme et vandalisme. On peut déduire de ce mandat d'arrêt que les autorités russes ne retiennent pas la proposition de Mustang de se livrer en échange de la libération de la pilote militaire ukrainienne Nadejda Savtchenko, actuellement en détention provisoire à Voronej.

Dans un billet sur Facebook, Anton Gerachtchenko, un conseiller au Ministère ukrainien de l'Intérieur, a fait savoir que le gouvernement ukrainien ne comptait pas extrader Mustang. L'article 25 de la constitution ukrainienne, a écrit Gerachtchenko, garantit qu'aucun citoyen ukrainien ne peut être extradé pour être jugé à l'étranger. Gerachtchenko a félicité Mustang pour son acte, et s'est réjoui de sa portée mondiale et de l'injure symbolique faite à la Russie.

Это тот самый Герой Украины, который взобравшись на одну из сталинских высоток в Москве, сам, один, за ночь раскрасил звезду венчавшую шпиль, в цвета украинского национального флага и сделал фото обошедшее весь мир! Чем поверг в большое уныние Кремль и одурманенных пропагандой Москвичей.  И напротив, вызвал восторг своей смелостью и смекалкой у украинцев и всего мира. . . Мы украинцы сильная и креативная нация, а Павел – один из лучших ее сынов!

C'est ce même Héros de l'Ukraine qui a escaladé l'un des gratte-ciels staliniens de Moscou, qui, seul en une nuit, a peint l'étoile couronnant la pointe aux couleurs du drapeau national ukrainien et pris la photo qui a fait le tour du monde ! Cette photo qui a plongé dans un grand abattement le Kremlin et les Moscovites saoulés de propagande. A l'inverse, elle a provoqué l'enthousiasme des Ukrainiens et du reste du monde par sa hardiesse et son astuce. Nous Ukrainiens sommes un peuple fort et créatif, et Pavel est un de ses meilleurs fils !

A noter que Gerachtchenko affirmait ensuite que pour narguer les autorités russes, Mustang allait changer son nom légal, avec l'aide bienveillante du gouvernement ukrainien. Il n'y a pas d'indication officielle de ce que serait ce nom ou si cela l'aiderait à échapper à l'arrestation. Quoi qu'il en soit, l'homme politique russe d'opposition Boris Nemtsov a imaginé sur Facebook que Mustang changerait de fait son nom en “Vladimir Poutine,” à la plus grande l'hilarité des internautes russes.

Сегодня он заявил, что сменит ФИО на Владимира Путина. Украинские законы позволяют это легко сделать. И пусть Владимира Владимировича Путина объявляют в международный розыск.

Il a annoncé aujourd'hui [12 septembre] qu'il changeait son nom en Vladimir Poutine. Les lois ukrainiennes permettent de le faire facilement. Et qu'un avis international de recherche soit lancé contre Vladimir Poutine !

L'exploit d'altitude de Mustang ne suscite pas seulement l'admiration, il est aussi de plus en plus lucratif. Après avoir vendu une vidéo de son escapade de peintre d'étoile à l'organe d'information pro-Kremlin LifeNews pour 5.000 dollars, Mustang a fait don de la somme à Semion Sementchenko, le chef de l'anti-séparatiste bataillon Donbass. Cette milice, basée à Dnipropetrovsk, opère comme unité autonome de volontaires dans l’ “opération anti-terroriste” ukrainienne. Mustang a par le passé ouvertement pris parti pour l'armée ukrainienne, publiant des photos de lui-même en tenue pare-balles aux côtés de militaires ukrainiens, avec le mot-clic #UkrainianRevolution.

Pour honorer son exploit sur le gratte-ciel moscovite, son plaidoyer pour Savtchenko, et son don à Sementchenko, Pavel vient de recevoir le prix Troublemaker 2014, doté de 10.000 dollars américains. Ce prix, remis par l'homme d'affaires né à Moscou et installé à Boston Semyon Doukatch, veut récompenser la “bonne espèce de trublion […] celui qui prend des risques et tord les normes sociales pour un plus grand bien.” Les précédents récipiendaires de ce prix sont Nadia Tolokonnikova des Pussy Riot et le jeune pédagogue militant américain Zack Kopplin. Doukatch a récemment expliqué sur Radio Free Europe son choix de Mustang comme lauréat.  

То, что он сделал в Москве, офигенно! То, что сделал Мустанг – это гуманно, он никого не убивал, он нанес максимальный удар по символике, в Москве на звезду эту красную вывесил флаг.  Первое было это, потом призыв освободить Савченко, которая точно не виновата, и третье – шутка или не шутка, что 5 тысяч долларов он взял с LifeNews за видео и отдал их Семенченко в батальон “Донбасс” и посмеялся над LifeNews.  Мне кажется, это прекрасно.

Ce qu'il a fait à Moscou est extraordinaire ! Ce qu'a fait Mustang était humain, il n'a tué personne, il a porté le coup maximum par un symbole, à Moscou, en accrochant le drapeau sur cette étoile rouge. Premièrement il y a eu ça, deuxièmement il a appelé à libérer Savtchenko, qui est totalement innocente, et troisièmement, plaisanterie ou pas, il a donné les 5.000 dollars reçus de LifeNews pour la vidéo, à Sementchenko et au bataillon Donbass et s'est moqué de LifeNews. Je trouve ça merveilleux.

De gauche à droite : les Pussy Riot Maria Alyokhina et Nadejda Tolokonnikova, et Semyon Doukatch. Photo : Facebook.

De quel côté ira maintenant Mustang ? A l'est, arrestation et séjour en prison l'attendent en Russie. A l'ouest, 10.000 dollars à son nom. Où qu'il aille, les aventures de Mustang offriront un bon spectacle sur YouTube, où ses vidéos ont attiré plus de 100.000 abonnés et plus de 13 million de vues.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site