- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Une professeure de tango homosexuelle assassinée à Saint-Pétersbourg

Catégories: Europe Centrale et de l'Est, Russie, Femmes et genre, LGBTQI+, Médias citoyens, RuNet Echo
The last photograph Khomenko posted to her Vkontakte account. September 3, 2014. Vkontakte. [1]

La dernière photgraphie de Khomenko, postée sur son compte Vkontakte. 3 september 2014. Vkontakte.

Ekaterina Khomenko, professeure de tango homosexuelle de 29 ans, a été retrouvée dans sa voiture tôt le matin du 7 septembre, une entaille de 10 centimètres en travers de la gorge. Le moteur tournait encore quand un technicien de surface a trouvé son véhicule. La police, après avoir considéré l'éventualité d'un suicide, traite maintenant [2] sa mort comme un assassinat. Les liens de Ekaterina Khomenko avec la communauté LGBT n'ont pas été évoquées dans les premiers [3] communiqués [4] des journaux locaux.  

Le père de Ekaterina Khomenko, Valery, a été un des premiers à rendre sa mort publique. Il a commenté la dernière photo postée par Ekaterina sur son compte Vkontakte (voir ci-dessus) et annoncé que les inspecteurs l'avaient appelé le 7 septembre à 9h pour lui annoncer que le corps de sa fille avait été découvert. Selon ses dires [1] sur la Toile, la police était surtout intéressée de savoir si Katya avait des antécédents avec la drogue, des problèmes d'argent ou des tendances suicidaires.

[5]

Ekaterina Khomenko. Lesbiru.com.

Deux jours plus tard, un utilisateur de Vkontakte du nom de Timur Isaev [6] a appelé à la guerre dans les commentaires [1] sous cette photographie en déclarant que les personnes homosexuelles “mourraient toujours plus vite que les personnes en bonne santé [sic]”. Il a posté 48 autres commentaires dans les 48 heures qui ont suivi, répétant son message homophobe aux amis de Ekaterina Khomenko en deuil.

Lesbiru.com, un portail en-ligne pour les lesbiennes russophones, a mis en évidence [5] l'appartenance d'Isaev à la communauté [7] anti-gay “Gay Hunters [8]” sur Vkontakte. Isaev y partage du matériel homophobe avec les 122 autres abonnés du groupe. Il est aussi actif sur Twitter, où il poste [9] d'autres contenus anti-gay et loue l'annexion récente de la Crimée par la Russie.

D'après le site site d'actualité activiste Contraband, la communauté LGBT de Saint-Pétersbourg est convaincue [10] que la carrière de Khomenko en tant que professeure gay de tango a joué un rôle dans son assassinat. Angelina Tishina [11], amie et collègue de Ekaterina Khomenko, a monté un groupe privé sur Vkontakte afin de collecter de l'argent [12] pour Valery Khomenko, sans doute pour aider à payer les obsèques de Katya, qui ont eu lieu hier hors de Moscou.

La communauté russe LGBT fait face à de nombreux défis juridiques et sociaux. Bien que l'homosexualité ait été officiellement retirée de la liste russe des maladies mentales en 1999, les défenseurs des droits de l'homme ont observé avec consternation les législateurs locaux, régionaux et fédéraux faire passer différentes interdictions contre ce qui est communément appelé “propagande gay” ces dernières année. Avant l'intervention militaire de Moscou dans l'Est de l'Ukraine, les mesures drastiques contre les droits des gay étaient certainement ce qui provoquait le plus de publicité négative à l'international pour le Kremlin.

Mise à Jour : Le portail d'actualités Spbdnevnik.ru a indiqué [13] qu'Ekaterina Khomenko a travaillé par le passé comme chauffeur pour le “Rainbow Taxi [14]“, un service de co-voiturage propre à Saint-Pétersbourg, similaire à Uber et destiné à la communauté LGBT, qui propose des trajets sécurisés vers les boîtes et bars gay-friendly. Le service de taxi a déclaré que Khomenko n'avait pas travaillé comme chauffeur depuis deux ans, mais ses amis pensent qu'elle a pu répondre à un appel “Rainbow” la nuit où elle a été tuée.