Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Enfants migrants d'Amérique centrale : pas de visa pour un rêve

Niños migrantes en clase. Imagen en Flickr del usuario pies cansados (CC BY-ND 2.0) .

Enfants migrants en classe. Image publiée sur Flickr par l'utilisateur pies cansados (CC BY-ND 2.0).

Dans un article d'opinion pour le Journal Sentinel Online, Jamie Stark, un contributeur de Global Voices, se demandait : ” Quel genre de parent payerait 10 000 $ un parfait inconnu pour faire traverser à son propre enfant, 2200 kilomètres de zones mafieuses et de postes-frontières plus qu'hostiles ? Sans doute, un bon parent”.

En tant que citoyen préoccupé par la crise des enfants migrants, Stark s'interroge :

Que faisons-nous de ces enfants ? Il est clair que la décision n'est pas à prendre à la légère,  mais elle omet l'humanité, l'histoire de chacun de ces enfants qui traversent nos frontières.
[…]
Quand un parent en Amérique centrale entend cette rumeur d'enfants autorisés à rester sur le territoire des États-Unis, il n'est pas difficile d'imaginer le voir passer sa vie à économiser entre 10 000 et 15 000 dollars pour qu'un inconnu guide son fils ou sa fille vers le Nord.
[…]
Ces enfants ne sont pas de simples statistiques. D'ailleurs, la plupart d'entre eux n'ont jamais voulu être ici.

Global Voices a précédemment écrit plusieurs articles sur cette question :
Amérique centrale : le désastre humanitaire des enfants qui immigrent seuls
An Open Letter to Salvadoran Migrant Children [en anglais et espagnol]
Trafficked Ecuadorian Children Pass Through Hell on the Way to the US [en anglais et espagnol]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site