Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Alexander Sodiqov de Global Voices est en sécurité avec sa famille à Toronto, Canada

Alex Sodiqov avec sa femme et sa fille. Photo de la campagne.freesodiqov.org

Alex Sodiqov avec sa femme et sa fille. Photo de la campagne.freesodiqov.org

Ce billet fait partie de notre campagne #FreeAlexSodiqov: un auteur de GV détenu auTadjikistan. 

Le réseau en ligne Global Voices est heureux de relayer l'information selon laquelle Alexander Sodiqov, un de ses auteurs et ancien rédacteur en chef pour l'Asie centrale, a atterri à Toronto et est prêt à continuer sa vie d'universitaire au Canada. Alex est parti pour Toronto le mercredi. Il a été rejoint par sa femme et sa fille Erica Musharraf aujourd'hui [12 septembre].

Il continuera ses études de doctorat à l'Université de Toronto sous la supervision du Dr Edward Schatz, qui, aux côtés de John Heathershaw, était responsable de la coordination de la campagne de freealexsodiqov (libérezalexsodiqov) .

Un message publié par Schatz sur Facebook informe :

 John Heathershaw et moi sommes ravis que Alexander SodiqovMusharraf Sodiqova et leur fille Erica sont maintenant de retour à Toronto ! Une demande officielle avait été présentée aux autorités pour permettre son retour, et elle a été accordée. Formellement, Alexandre est toujours sous enquête, mais le fait que les autorités tadjikes aient jugé bon de le laisser voyager à l'étranger suggère fortement qu'elles sont également convaincues de la nécessité de le disculper. Nous tenons à remercier les nombreuses personnes et institutions qui ont plaidé publiquement et travaillé en privé pour le retour d'Alexandre à son travail de doctorat à l'Université de Toronto. Comme vous pouvez l'imaginer, ça a été une période difficile pour chacun d'entre eux, et on pense que le retour à la vie à Toronto sera un peu difficile. Accueillons les et souhaitons-leur bon retour, mais respectons aussi leur besoin d'intimité.

Arrêté le 16 juin alors qu'il effectuait une recherche universitaire dans la ville politiquement rebelle de Khorog, au Tadjikistan, Alex a été libéré par le GKNB (l'ancien KGB) le 22 juillet. Néanmoins, l'anxiété sur son sort s'est accrue quand les autorités tadjikes ont décidé le 19 août de prolonger leur enquête criminelle, un blogueur tadjik ayant soutenu qu'un désaccord au sein du gouvernement tadjik pouvait retarder son cas.

Comme le relève un billet de Schatz l'accusation n'a pas encore été officiellement abandonnée, mais il semble que la vie pour Alex, Musharraf et Erica est sur le point de prendre un virage vers la normalité après un été de peur et de stress.

Voici les photos de la veillée mondiale le 16 juillet 16 organisé en soutien à Sodiqov:

FREEALEX26FREEALEX25freealex22freealex23freealex20freealex17
Till
Kanykei
freealex11freealex8Freealex6

Anasal University Gurgaon, India
lauren

E-IR

Eric

American Political Science AssociationbermetFREEALEX31Free alex 2
free alex sodiqovFreealex 3
Freealex 4freealex 5
dm
freealex7
freealex9
Laura Adams Harvard
freealex10
Sfera
freealex12
freealex13
freealex14
dm2
freealex34
freealex15freealex16
freealex18
berlin
freealex19
freealex21
freEALEX24
yfs
FREEALEX27FREEALEX28FREEALEX29
freealex33
FREEALEX30

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site