Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Affrontements violents à Hong Kong entre police et manifestants

More protesters arrived and they were gathered in front of the government headquarter. Photo from inmediahk.net

La foule des manifestants grossit devant le siège du gouvernement Photo  inmediahk.net

Des centaines de policiers anti émeutes ont utilisé du gaz au poivre et des matraques pour disperser les étudiants pacifiques sur la place Civic Square de Hong Kong aujourd'hui dimanche le 27 septembre. Environ 75 manifestants ont été arrêtés. 

Cette semaine, des milliers d'étudiants d'université et des lycéens ont boycotté les cours, pour se réunir à Tamar Park et demander au chef du gouvernement de Hong Kong, Leung Chung Ying, d'ouvrir le dialogue pour une réforme des élections.  

Le protocole de Pékin élaboré par le Comité du Congrès national du peuple demande aux candidats au mandat de gouverneur de Hong Kong d'obtenir la majorité des votes  d'un comité des nominations  avant de pouvoir se présenter à l'élection. Cette nouvelle règle, qui garantit que les candidats à ce mandat seront pro-Pékin, n'est pas accueillie favorablement à Hong Kong. Leung, passant outre l'opinion publique, assure que ce protocole de Pékin garde Hong Kong sur le chemin du développement démocratique. Il a refusé de rencontrer les étudiants manifestants, les accusant d'être irrationnels.

La semaine dernière, les manifestants avaient fait plusieurs tentatives infructueuses pour forcer Leung  à ouvrir un débat public. Le 26 Septembre, un groupe pro-Pékin a investi Tamar Park pour un autre événement. A 22h30 , les manifestants étudiants ont décidé se déplacer,  du parc à la Place des citoyens (Civic Square) devant le siège du gouvernement, qui est un espace public, mais est entouré de barricades depuis le mois de juin.

Environ 200 étudiants ont réussi à franchir les barricades et à entrer sur Civic Square mais la police est intervenue et a arrêté  des manifestants. Quand la police anti-émeute a tenté d'entrer sur la place à la poursuite des étudiants, d'autres manifestants ont levé les bras (pour montrer qu'ils n'étaient pas armés ) et ont formé un bouclier humain pour bloquer les policier. Des affrontements ont éclaté dans divers endroits et la police a fini par tirer des cartouches de gaz poivré sur les manifestants pacifiques . Au moment de la publication, environ 13 leaders étudiants et 61 manifestants ont été arrêtés.

Hong Kong Apple Daily a publié une vidéo de la confrontation :

Joshua Wong, leader de 17 ans  d'un groupe de militants lycéens- appelé “Scholarism”, a été menotté lors de son arrestation. Il est accusé d'avoir participé à un rassemblement non autorisé, de troubles à l'ordre public et d'avoir forcé l'entrée dans un bâtiment du gouvernement. La police a rejeté sa demande de libération sous caution.

Protesters formed human shields and raised their hands to show that they were peaceful. But the police still pepper sprayed at them.

Les manifestants ont formé un bouclier humain et levé les bras pour montrer qu'ils étaient pacifiques, mais la police les a néanmoins aspergés de gaz au poivre.  Photo inmediahk.net

Quand l'annonce de ces affrontements s'est répandue sur les médias sociaux, beaucoup de Hong Kongais se sont précipités pour se joindre aux étudiants. Hinhope, professeur à Hong Kong, a été l'un de ceux qui sont arrivés tardivement. Il a décrit ce qu'il a vu :

1. 學生和市民在受傷:現場唯一可見的暴力與有人受傷,是警察用警棍攻擊只原地停留的學生和市民,以及警察持續不斷地用胡椒噴霧讓年輕人面部嚴重受傷。
2. 雨傘和水:因此,在現場的話,會見到不斷有後排的學生和市民,將雨傘和一瓶瓶的水傳到跟警察距離最近的人群;雨傘是為了減低胡椒噴霧射出時的傷害,而水是為了緩和痛苦。[…]
3. 舉高雙手:在場的學生和市民經常全體舉高雙手,以示大家手無吋鐵,且不會作任何行動——大家只是要站在原位,僅僅讓身體停留在那位置,以示爭民主的決心。僅僅站著,舉高雙手。但胡椒噴霧還是會一陣陣地向學生們射去。[…]
9. 人鍊、耐性:守在公民廣場入口那條路上,七到八排學生組成的人鍊陣,堅定不移,手勾手,就站在那兒,站了一整晚。他們的眼神,透視出非一般的耐性 […] 大多是年輕的女孩子。

1. Des étudiants et des citoyens ordinaires ont été blessés :  la seule violence dont j'ai été témoin venait de la police. Certains policiers ont utilisé leurs matraques pour battre les étudiants et les citoyens qui se tenaient juste debout à proximité. La police a aussi utilisé du poivre sur de jeunes manifestants, directement sur ​​leurs visages pour leur faire sérieusement mal .
2. Les parapluies et l'eau : Vous pouvez voir les étudiants et les gens de derrière passant des parapluies et de l'eau à ceux qui étaient près de la police. Les parapluies étaient pour bloquer le spray au poivre et l'eau était pour nettoyer le visage et de réduire la douleur . [ … ]
3. Mains en l'air : Les étudiants et d'(autres citoyens ont levé leurs mains pour montrer qu'ils n'étaient pas armés et n'allaient pas riposter – les gens présents ont occupé l'espace avec leur corps pour montrer leur détermination à lutter pour la démocratie . Mais ils ont été encore une fois aspergés de gaz au poivre [ … ]
9. Boucliers humains et  patience : sur la route menant à Civic Square, les étudiants  formaient des chaînes en se tenant les mains. Ils sont restés là toute la nuit. Vous pouvez voir la patience dans leurs yeux [ … ] la plupart de ceux qui étaient en première ligne étaient des jeunes filles.

Le reporter du média citoyen inmediahk.net  Ng Cheuk Hang a posté sur Facebook qu'il n'avait jamais été témoin jusqu'à ce jour d'une brutalité telle de la police. Lui et d'autres journalistes ont filmé plusieurs attaques au gaz au poivre des manifestants. 

A photo taken by Ng Chak Hang when he among other photo-journalists were cornered and pepper-sprayed at.

Une photo prise par Ng Chak Hang quand il a été aspergé de gaz au poivre avec d'autres photo reporters. 

今晨受傷的過程是這樣的,先被防暴警察用盾牌拍打背包,然後向我直射胡椒噴霧,第一下尚可忍受,可是防暴警察再用盾牌逼我和前面的攝記和示威者埋牆,差點就人踩人,然後再向我們噴射多次胡椒噴霧,這時已經完全忍不了痛。
經過現場醫護人員醫治後已無事,但今次有同學被打得頭破血流,也有同學被推倒後再被警察拖行。這是我見過香港最暴力的一次鎮壓行動,面對學生,真的需要用到防暴警察嗎?
真的很痛,由心裡痛出來的痛。

La situation ce matin était la suivante : la police anti-émeute a utilisé ses boucliers pour frapper mes sacs à dos et a aspergé de gaz au poivre mon visage  Je pouvais supporter le premier coup , mais la police a poussé contre un mur d'autres photojournalistes et les manifestants debout en face de moi. J'ai été presque piétiné, et puis j'ai été aspergé de poivre à plusieurs reprises. La douleur était insupportable .

Après avoir été traité par une équipe médicale, j'ai récupéré. Mais un autre étudiant a été frappé à la tête et a beaucoup saigné. Un autre étudiant est tombé et a été traîné sur le sol par la police. Il s'agit de la répression la plus violente que j'ai jamais vu à Hong Kong. Est-ce que le gouvernement a vraiment besoin de faire appel à la police anti-émeute contre des étudiants ?
Mon coeur est plein de douleur.

Police sealed off the civic square and took action to arrest 61 protesters in the afternoon on 27 September 2014. Photo from inmediahk.net's Facebook.

La police a isolé Civic Square et arrest 61 manifestants au cours de l'après midi du 27 Septembre 2014. Photo from inmediahk.net's Facebook.

Pendant ce temps, Hinhope supplie les professeurs de se mettre en grève et d'être solidaires des étudiants la semaine prochaine :

學生在帶頭行動、而受暴力對待了,老師和相關機構們,是否應考慮宣布星期一起全面罷課,聲援學生?預備佔中的人們,是否不應再等,立時與疲勞受苦的學生站在一起。

Les étudiants étaient en première ligne pour affronter la violence. Est-ce que les enseignants et d'autres dans les sphères proches ne devraient pas faire grève avec les étudiants lundi prochain ? Est-ce que nous ne devrions pas préparer un grand sit i, pour être aux côtés de nos élèves ?

Thousands of protesters were still gathering in front of the government headquarter late at night on 27 of September. Photo from Facebook user Fernando Cheung.

Des milliers de manifestants toujours rassemblés devant le siège du gouvernement en soirée du 27 Septembre. Photo sur Facebook de Fernando Cheung.

La police pourrait avoir arrêté des dizaines de manifestants à Civic Square mais d'autres manifestants sont arrivés et ont occupé la route en face du siège du gouvernement.

Un certain nombre de groupes civiques ont condamné la police pour l'utilisation excessive de force. Des milliers de personnes étaient toujours rassemblées devant le bâtiment du gouvernement à Civic Square pour protester contre les violences policières et appeler à la libération des manifestants tard dans la nuit le 27 Septembre.

La police a déclaré en soirée que le rassemblement était illégal et a exhorté la foule à se disperser. La police anti-émeute était sur place en grand nombre, debout, et prête à disperser la foule si cela lui est demandé .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site