Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les musulmans doivent-ils s'excuser pour les atrocités de l'EI ?

Screenshot from "#NotInMyName: ISIS Do Not Represent British Muslims" on YouTube.

Capture d'écran de “#NotInMyName [Pas en mon nom] : L'EI ne représente pas les musulmans britanniques” sur YouTube.

Parlant devant l'Assemblée Générale des Nations Unies le 24 septembre, le président des Etats-Unis Barack Obama a dit qu'il était “temps pour le monde – et particulièrement les communautés musulmanes – de rejeter explicitement, énergiquement et systématiquement l'idéologie d'al Qaida et de l'EI”.

Barack Obama a cité les responsables musulmans et les initiatives, comme la campagne #NotInMyName [Pas en mon nom], qui dénoncent l'idéologie et les atrocités macabres de l'EI, une faction dissidente d'Al Qaida qui est venue à contrôler de larges pans d'Irak et de Syrie en usant de méthodes brutales, oppressives et violentes ouvertement assumées.

La Fondation Active Change (ACF) a lancé sa campagne en Grande-Bretagne après la décapitation du travailleur humaitaire britannique David Haines, pour prouver que “EI ne représente pas les musulmans britanniques” et “n'a rien à voir avec eux.”

ACF présente ainsi la campagne sur le site web de la fondation :

L'islam enseigne la paix, le respect et l'amour. EI se cache derrière un faux islam. Il n'a rien à voir avec ce que nous défendons. Dites à EI qu'ils ne peuvent tuer en notre nom.

La campagne est devenue virale sur Twitter avec des milliers de tweets publiés sous le mot-dièse #NotInMyName. Exemples :

Ces gens (EI) n'ont rien à voir avec l'islam, absolument rien à voir avec notre religion. #PasEnMonNom

Le mal d'EI doit être éradiqué et les musulmans du monde entier doivent s'avancer et dire #PasEnMonNom ils ne représentent aucune idéologie islamique

Mais tous les musulmans n'apprécient pas ces attentes ou pressions pour qu'ils s'excusent de crimes auxquels ils n'ont aucune part, ou pour des mouvements qui commettent des atrocités au nom de leur religion.

J'aime et n'aime pas la campagne #PasEnMonNom. C'est bien de dénoncer, mais cela envoie le message qu'on nous tient responsables tout le temps

J'en ai assez de voir les musulmans battre leur coulpe pour prouver leur humanité aux islamophobes avec des campagnes comme #PasEnMonNom

Après tout, ils n'ont pas donné mandat à EI pour enlever et décapiter des journalistes et des travailleurs humanitaires, déplacer et persécuter les minorités religieuses et ethniques, exécuter tous ceux qui se sont sur leur chemin et endoctriner des enfants innocents avec la violence et la haine.

En outre, les musulmans sont eux-mêmes victimes de ce mouvement extrémiste. Le 22 septembre, pour prendre un seul jour, l'avocate et défenseure des droits humains Samira Saleh Al-Naimi a été exécutée par des hommes cagoulés appartenant à EI qui ont ouvert le feu sur elle sur une place publique de Mossoul, en Irak. Selon le Centre pour les droits de l'Homme des pays du Golfe, EI avait enlevé Mme Al-Naimi chez elle la semaine dernière parce qu'elle les avait qualifiés de ‘barbares’.

Sur la section de commentaires du Guardian, Comment is Free, Mehreen Faruqi, une députée Vert du parlement de Nouvelles Galles du Sud en Australie, a écrit que, même si elle sait que les actes d'EI ne sont #PasEnMonNom, elle ‘ne se laissera pas mettre la pression pour s'en excuser’.

Pour Faruqi la campagne #NotInMyName implique que ‘les musulmans sont d'une manière ou d'une autre responsables des atrocités qui ont lieu en Irak et doivent les dénoncer afin de prouver qu'il n'en est rien’. Elle précise :

Nul ne peut nier que les images vidéo de journalistes décapités par des agents d'EI et les informations quotidiennes de massacres atroces sont extrêmement éprouvantes, provoquent une réaction émotionnelle à vif, exigent d'agir. Mais pourquoi imposer à une communauté entière de s'excuser ou de prendre ses distances d'actes méprisables où elle n'a aucune part ?

Sur Twitter, le mot-dièse ironique #MuslimApologies [#ExcusesDesMusulmans] a été créé pour se moquer du fait que les musulmans se sentent souvent obligés de s'excuser et de se désolidariser des agissements d'Islamistes radicaux, groupes ou individus.

A partir d'aujourd'hui je mettrai ce T-shirt chaque jour.

Désolé que de jeunes garçons se radicalisent quand les USA et leurs alliés emploient des drones et tuent toute leur famille en dommages collatéraux.

Désolé que ma barbe vous fasse peur. C'est hormonal, je le jure

Comme musulman je m'excuse pour la Première et la Deuxième Guerres mondiales, même si ça n'a rien à voir avec les musulmans mais juste au cas où.

Désolée d'être une musulmane blanche qui n'a pas l'air arabe. C'est déroutant, et j'ai très honte.

En tant que médecin, je m'excuse de sauver des milliers de vie non musulmanes. Mieux vaut s'y faire car je le ferai encore et encore.

Désolée que vous ayez besoin que je vous dise explicitement que je désapprouve le meurtre, le génocide et le viol.

Pour beaucoup, les contributions des musulmans à l'humanité semblent de peu de valeur devant l'islamophobie montante. Kam Shaheen nous rappelle quelques-unes des inventions qui ont changé le monde en mieux :

Désolé pour l'algèbre, la photo, les universités, les hôpitaux, ah et le café.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site