Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : des vagues de tweets synchronisés forcent Twitter à repenser son système

japan twitter users

Copie d'écran de la version japonaise de Twitter.

D'après un article récent paru sur Wired, les Japonais tweettent comme personne. Dans le passé, le Japon a même réussi à faire planter les serveurs de Twitter de par son utilisation du service de microblogs.

La raison ? Selon Twitter, à certains moments de l'année, les Japonais aiment partager des tweets exactement au même moment.

Par exemple, à la veille du Nouvel An 2012, presque tous les utilisateurs japonais ont tweeté exactement à la même heure : à minuit, pour la nouvelle année, ce qui a mis Twitter hors jeu.

Il n'y a pas que le Nouvel An :

En août dernier, il a tenu bon quand les Japonais ont établi un nouveau record de fréquence de tweets : ils ont tous tweeté à un moment bien particulier de la diffusion à la télévision du dessin animé ‘Le Château dans le ciel‘.

Les abonnés japonais ont ainsi battu le précédent record de tweets par seconde, établi pendant les rencontres des Coupes du Monde masculine et féminine.

En conséquence, et grâce à ses abonnés japonais, Twitter a complètement repensé son architecture.

Selon l'étude de ComScore “Japan Digital Future in Focus” de 2013 [“Point sur le futur numérique japonais”], environ 30% des internautes japonais utilisaient Twitter en mai 2013, à comparer avec seulement 26% des internautes des Etats-Unis.

Plus d'information sur la solution de Twitter sur Wired.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site