Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères se prête aux questions-réponses sur un forum russe de geeks

Pavel Klimkin holds up a piece of paper for a proof pic during his online chat. Image from Facebook.

Pavel Klimkine pose pour la photo d'identification pendant son tchat. Image : Facebook.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkine est apparu le 4 octobre sur d3.ru, un forum russe de mordus d'informatique, pour une séance de questions-réponse du genre ‘Tout ce que vous avez toujours voulu savoir’ avec les usagers.

M. Klimkine, qui est très actif sur Twitter, a passé une heure à répondre aux questions de l'auditoire sur d3.ru (aussi appelé Dirty.ru [Cochon.ru]), un des plus anciens sites de blogs collectifs de l'Internet russe, créé en 2001, précurseur des Reddit et autres 4chan.

Ai eu une expérience unique aujourd'hui. Participé à une discussion en ligne avec des Russes. Il y avait aussi des Kazakhs et des Ukrainiens. Ça m'a plu.

Les usagers du site ont envoyé plus d'une centaine de questions au ministre, qui a réussi à répondre à plusieurs dizaines d'entre elles pendant la séance d'une heure, assisté par un agent du ministère. Le Ministère des Affaires étrangères a ultérieurement publié les minutes de la conversation sur sa page Facebook officielle.

Les questions posées par les internautes tournaient pour la plupart autour des tensions entre l'Ukraine et la Russie, des répercussions économiques du conflit pour l'Ukraine, et des relations avec les autres membres de la communauté internationale dans une époque diplomatiquement délicate.

Mais il y a eu aussi quelques questions plus provocatrices, lorsque des utilisateurs ont contesté que le ministre donne de son temps à un “site internet purement pro-russe.”

Вопрос: Уважаемый Павел! Как вы относитесь к тому, что вы выступаете сейчас на сугубо пророссийском ресурсе, поддерживающем политику Кремля?

Ответ: Во–первых, меня пока еще не приглашали давать интервью на Первом канале российского телевидения. И даже Лайф Ньюз обходит меня стороной. Разве что КоммерсантЪ до нас добрался. Поэтому выступаю на ресурсах, которые открыты для всех, в том числе и для меня

Question : Estimé Pavel ! Comment voyez-vous le fait que vous vous trouvez en ce moment sur un site foncièrement pro-russe, qui soutient la politique du Kremlin ?

Réponse : D'abord, je n'ai pas encore été invité pour une interview sur la Première chaîne de la télévision russe [Pervyi Kanal, la chaîne nationale russe]. Et même LifeNews m'évite. Peut-être Kommersant est venu vers nous. Alors je vais dans les sites ouverts à tous, y compris à moi.

Un autre usager a demandé si le diplomate s'était parfois senti obligé d'être non-diplomate pendant son travail quotidien.

Вопрос: Бывало ли за все время карьеры, что на переговорах хочется той стороне дать в морду, но нельзя, потому что в данной ситуации это была бы слишком резкая реакция? Насколько вообще сложно послам прятать личные эмоции под маской дипломата? Или такой проблемы вообще нет?

Ответ: Я, вообще–то, в своей спортивной карьере сначала классической борьбой занимался, потом самбо, потом каратэ. Поэтому арсенал средств только “дать в морду” не ограничивается . А эмоции иногда прятать приходится. Зато тем важнее их иногда по–настоящему показывать.

Question : Tout au long de votre carrière, vous est-il jamais arrivé d'avoir envie, pendant des négociations, de casser la gueule à l'autre, mais de n'avoir pas pu, parce que ç'aurait été une réaction trop brutale ? A quel point est-ce difficile pour les ambassadeurs de cacher leurs émotions personnelles derrière un masque diplomatique ? Ou ce n'est pas un problème du tout ?

Réponse : A vrai dire, pendant ma carrière sportive, j'ai d'abord fait de la lutte classique [gréco-romaine], puis du sambo, puis du karaté. Mon arsenal ne se limite donc pas à “casser la gueule”. Mais les émotions, il faut de temps en temps les cacher. En revanche, il est d'autant plus important de les montrer réellement en d'autres moments.

A en croire les remarques des utilisateurs, la plupart des visiteurs du site ont trouvé le ministre rafraîchissant dans son réalisme terre-à-terre, et ont souhaité que son exemple soit suivi par plus de personnalités politiques ukrainiennes.

[…] Не то чтобы я ждал каких–то откровений, тем более от дипломата, однако тенденция обнадеживает. Спасибо.

[…] Создаётся абсолютно новое лично для меня, невиданное прежде на просторах постсовкового фоллаута ощущение действующего канала связи с властью. Причём, вне зависимости от каких–то программных инициатив и заявлений со стороны неуклюжей государственной машины, но через единицы — осознавших, что проще и продуктивней конкурировать в естественном рабочем поле.

[…] Ce n'est pas que j'attendais des révélations, surtout d'un diplomate, mais la tendance est encourageante. Merci.

[…] Il se forme un canal actif de communication avec le pouvoir, absolument nouveau à mon sens, jamais vu dans le paysage des retombées post-soviétiques. avec cela, indépendamment d'initiatives quelconques de programmes et déclarations de la part d'une machine étatique lourdaude, mais par les individus qui se sont rendus compte qu'il est plus simple et plus productif de concourir dans leur environnement de travail naturel.

Un diplomate ukrainien qui s'aventure dans une communauté internet russe très fréquentée, c'est soit un signe de bonne volonté, soit une démonstration d'ouverture et de transparence du nouveau gouvernement d'Ukraine. On peut être plus ou moins dubitatif, mais lorsqu'un utilisateur de d3.ru a demandé si le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov envisageait de participer à son tour à une séance de questions-réponses ouvertes, on a senti une légère incrédulité. On imagine que RuNet ne se fait guère d'illusions.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site