Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des recrues d'E.I. attisent les haines religieuses à Bahreïn en appelant aux armes sur YouTube

Trois des quatre militants bahreïnis de l'ISIS qui ont invité les bahreïnis à prendre les armes. Capture d'écran tirée de la vidéo de YouTube partagée sur les médias sociaux

Trois des quatre militants bahreïnis de l'EI qui ont invité les Bahreïnis à prendre les armes. Capture d'écran tirée de la vidéo YouTube partagée sur les médias sociaux

Quatre Bahreïnis qui ont rejoint le groupe extrémiste E.I. ont invité d'autres Bahreïnis à prendre les armes et rejoindre la lutte contre leurs dirigeants “tyrans”, la famille  royale sunnite Khalifa et la majorité de la population chiite du pays, dans une vidéo YouTube qui est apparue sur les médias sociaux et récemment devenu virale.

L'organisation E.I. dérivée d'Al-Qaïda a réussi à contrôler un tiers de la Syrie et un quart de l'Irak, semant la destruction et l'horreur sur son passage. Elle a attiré des milliers de jeunes du monde entier, qui ont été endoctrinés par son idéologie extrémiste, que même la célèbre Al-Qaïda a trouvé “brutale”.

Un de ceux qui sont apparus dans la vidéo menaçant le régime bahreïni est le lieutenant Mohamed Issa Al-Binali, dont la défection des Forces de défense de Bahreïn a été signalée [fr] sur Global Voices plus tôt cette année. A ses côtés apparaissent trois autres Bahreïnis, connus sous les pseudonmymes Abu-Laden Al-Bahreïn, Abu-Al-Salami Alfida et Qaswara Albahraini.

Mohamed (Abu-Isa) diplômé de l'Académie de police en 2013, était censé être gardien dans les prisons tristement célèbres de Bahreïn, qui pratiquent la torture [fr] systématiquement depuis 2011. Le Ministère de l'intérieur de Bahreïn a publié une déclaration disant qu'il a été licencié de son poste en raison de son absence au début du mois. Selon des articles de presse en langue arabe, il avait rejoint les rangs de L'E.I. depuis plus de quatre mois.

Mohamed vient d'une famille célèbre à Bahreïn, le clan Binali, qui est étroitement lié au régime  Al Khalifa au pouvoir. Son cousin, Turki Al-Binali, alias Abu Sufyan Al-Salami-(Al-Salami se réfère à la tribu de Sulaim en Arabie), est un prédicateur de haut rang dans E.I.. Avant d'occuper ce poste en vue dans l'organisation terroriste, il a été arrêté et relâché à plusieurs reprises à Bahreïn.

Dans la vidéo qui suit, vous pouvez le voir à la tête d'une manifestation devant l'ambassade américaine à Bahreïn ; manifestation n'a pas été réprimée par les autorités alors que les manifestations de l'opposition le sont généralement. On peut également trouver encore ses livres dans les bibliothèques et librairies à Bahreïn, un pays qui interdit des centaines de sites qui s'opposent au gouvernement.

L'association de Binali avec ISIS est de longue date. En mai, Turki avait publié des informations concernant un autre de ses cousins ​mort en combattant au sein de l'E.I..

La mort d'un combattant bahreïni appartenant à l'organisation E.I. provenant de la famille Al-Binali de Busaiteen a été confirmée. Son nom est Ali Yousif

La vidéo devenue virale portait sur quatre points principaux:

  • Appel aux forces armées à la défection
  • Appel à plus de sunnites à rejoindre le djihad en Irak et en Syrie
  • Appel  aux sunnites à refuser de travailler avec chiites tant dans le secteur public que privé à Bahreïn
  • Appel au boycott des prochaines élections

Beaucoup de personnes estiment que le gouvernement de Bahreïn a fermé les yeux sur la montée du nombre de sympathisants de l'E.I. dans le pays. Le militant pour les droits humains Nabeel Rajab ne mâche pas ses mots. Son message est clair :

de nombreux hommes de Bahreïn qui ont rejoint le terrorisme et l'EI proviennent des services de sécurité et ces  institutions ont été leur premier incubateur idéologique

La population de Bahreïn est composée d'une majorité de chiites qui se plaignent d'exclusion, depuis des décennies, sous la famille royale sunnite au pouvoir. En réaction à un soulèvement populaire en février 2011, “le régime de Bahreïn a répondu non seulement avec violence, mais aussi en encourageant un sectarisme agressif afin de diviser le mouvement populaire et renforcer le soutien national et régional à la répression”, a écrit Mark Lynch sur le magazine Foreign Policy.

Alors que Bahreïn a rejoint la coalition dans ses raids aériens contre l'E.I. en Irak et en Syrie, l'environnement discriminatoire à l'intérieur est pire que jamais. Comme M. Rajab l'explique:

Les lois anti-terrorisme à Bahreïn et dans le Golfe n'ont pas été utilisées contre les terroristes ou E.I. mais contre les défenseurs des droits humains et les prisonniers d'opinion

Maintenant que cette vidéo a été rendue publique avec son message clair et fort pour des oreilles réceptives dans certains milieux à Bahreïn, reste à voir comment le régime traitera cette nouvelle escalade du terrorisme réel avec des personnes issues de ses rangs.

La menace que constitue E.I. pour Bahreïn coïncide avec des messages similaires aux pays voisins, qui ont eux aussi fermé les yeux sur les activités de ce groupe, lui permettant de suppurer et de grossir ses rangs sur leur propre sol. Le blogueur mauritanien Nasser Weddady a tweeté :

La tête de l'E.I. a donné le “Feu vert pour déplacer la guerre vers les capitales de l'Arabie saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Qatar, de la Jordanie et de Bahreïn”

Global Voices a choisi de ne pas publier la vidéo en question afin de ne pas propager davantage la propagande de l'E.I. et son discours haineux.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site