Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil: Un compte Tumblr pour dénoncer le discours de haine dirigé contre le nord du pays

Woman from the northeastern state of Piauí. At her door, a poster from a Worker's Party candidate. Image by Otávio Nogueira

Une habitante du Piaui, un état du Nordeste. Sur sa porte, une affiche du Parti des Travailleurs. Photo de Otávio Nogueira sur Flickr. CC BY 2.0

Un compte Tumblr brésilien est en train de rassembler tous les messages xénophobes glanés sur la toile, dans les médias sociaux à la suite de la qualification de Dilma Rousseff pour le second tour des élections brésiliennes.

La candidate du Parti des Travailleurs a remporté une grande quantité de ses voix dans les régions plus pauvres du nord et du nordeste, où une partie significative de la population est bénéficiaire de l'aide sociale, telle que le programme “bolsa familia” entre autres allocations. Depuis 2006, certains critiquent le PT sur ce sujet, qu'ils assimilent à de “l'achat de voix” de pauvres.  

Ce compte Tumblr, dont le titre est “Esses nordestinos…” ou “Ces nordestins…” en français, encourage les utilisateurs à porter plainte contre ceux qui publient des messages négatifs, auprès du procureur public, au Ministère Public Fédéral, puisque mettre en ligne de tels messages relève de la définition pénale de racisme. À la suite de la victoire de Dilma Rousseff en 2010, l'étudiante en droit Mayara Petruso avait été poursuivie pénalement pour avoir publié des commentaires racistes à propos des nordestins, sur son compte Twitter. Elle avait écopé en 2013 de 1 an et 5 mois de prison, mais sa peine avait été réduite à du travail d'intérêt général et une amende.  

Beaucoup d'utilisateurs du compteTumblr se sont empressé de supprimer scrupuleusement leurs messages, mais “Esses nordestinos…” prend aussi des photos d'écran de commentaires offensants : 

Eleição devia ser feita só no sul e sudeste

Les élections ne devraient avoir lieu que dans le sud et le sudeste

Engraçado: Nós estados responsáveis pelo trabalho e pela economia nacional, em sua maioria (salvo MG e RJ) o Aécio ganhou da Dilma. Já naqueles com baixo índice de desenvolvimento econômico a Dilma vence. Desse jeito começo a pensar em um movimento separatista… se vocês gostam tanto do bolsa família, ótimo, fiquem com o PT e o retrocesso que ele representa… it is up to you! Aqui para baixo e para o centro-oeste nós vamos trabalhar para ter o que comer e produzir. Só não acho que precisamos ficar vinculados a esse atraso econômico e comodismo social….

C'est drôle : Dans les états qui travaillent et portent l'économie nationale, à l'exception du Minas Gerais et de Rio de Janeiro, Aecio l'emporte sur Dilma. Dans ceux qui ont un faible niveau de développement économique, Dilma a gagné. Ça me fait vraiment réfléchir sur l'idée d'un mouvement séparatiste. Si vous aimez ‘bolsa família’ tant que ça, super, restez avec le PT [Parti des Travailleurs] et toute la stagnation qu'il représente… c'est à vous de voir! Ici en bas (NdT: dans le sud) et dans le centre-ouest on va travailler pour avoir de quoi manger. Je pense juste qu'on ne devrait pas être les otages des défaillances économiques et de la fainéantise…

Le programme bolsa família, lancé par l'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva en 2003, verse aux familles qui disposent d'un revenu mensuel per-capita inférieur à 56 US dollars (le seuil de pauvreté) une allocation de 13 dollars pour chaque enfant vacciné de moins de 16 ans allant à l'école (dans la limite de 5 enfants), et 15 dollars pour chaque enfant de 16 à 17 allant à l'école (dans la limite de 2). Aux familles qui ne disposent que d'un revenu mensuel per-capita situé sous la barre des 28 dollars (l'extrême pauvreté), le programme offre “l'allocation de base qui est de 30 dollars mensuels auxquels peuvent s'ajouter les allocations familiales des enfants.

Ces types de remarques sont des preuves du fameux gouffre économique entre le nord et le sud du Brésil qui s'est approfondi depuis que le centre politique et économique a déménagé des villes côtières du nordeste vers Rio de Janeiro et São Paulo à la fin du 19ème siècle.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site