Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un blogueur photo indien seul contre le plagiat

Term of copyright in photographs:- Length of copyright -50 years. Graphics by Anirban Saha. Used with Permission.

La propriété intellectuelle pour les photographies – Durée des droits d'auteur – 50 ans. Infographie de Anirban Saha. Utilisée avec autorisation.

Un blogueur photo indien du nom d’Anirban Saha cherche à attirer l'attention sur un problème croissant en Inde, à savoir le vol de propriété intellectuelle en ligne. En effet, un grand nombre de ses photos ont été utilisées, et ce sans son autorisation, pour l'affiche d'un festival de théâtre, la couverture d'un livre, une campagne du gouvernement, une bannière politique, dans des magazines sri-lankais et bangladais ou encore dans une publication scolaire.  

Le blogueur fait ainsi remarquer que les lois régissant les droits d'auteur en Inde protègent la propriété intellectuelle, mais que peu de gens en ont conscience.  

Nous pouvons faire prendre conscience aux gens des droits de propriété intellectuelle, et faire connaître les avocats ayant déjà traité ce genre d'affaires. Il nous faut être plus prudents quand il s'agit de protéger nos créations, et sensibiliser à ce problème afin de créer un monde meilleur. Renseignez-vous sur le Copyright Act indien de 1957. Plus qu'aux artistes, qui sont encore aujourd'hui une minorité, il ne tient qu'à vous lecteurs de faire changer les choses ; prenez conscience du problème et aidez les autres à faire de même.

Anirban Saha a également mis en ligne plusieurs infographies dans le but de rendre les lois régissant la propriété intellectuelle plus faciles à comprendre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site