Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des étudiants thaïlandais aux manifestants de Hong Kong : “N'abandonnnez pas !”

thai students

Capture d'écran du Hangout.

Lors d'un “hangout” de Google+ à grande échelle sur les conditions de vie en Thaïlande et sur l'Etat de droit, cinq étudiants et activistes thaïlandais de la cause démocratique ont envoyé un message aux aux activistes de Hong Kong : “N'abandonnez pas”.

Le nombre de participants, cinq, est symbolique car les rassemblements politiques de cinq personnes ou plus sont interdits en Thaïlande. De plus, toute personne organisant des manifestations via les médias sociaux risque d'être poursuivie pour sédition. Les étudiants se sont engagés contre la junte militaire qui a pris le pouvoir cette année à la suite d'un coup d'Etat.

J'ai organisé le hangout avec le groupe. Rick Rhian, activiste et étudiant en ingéniérie civile à l'université de Prommanusorn, veut partager ce message avec les étudiants protestataires :

Le message que je veux vous donner est :  n'abandonnez pas et ne vous laissez pas imposer le système thaïlandais.

D'autres étudiants ont montré leur soutien aux manifestants de Hong Kong et à la démocratie dans l'ensemble de la région. Ci-dessous se trouve un extrait de la vidéo de la discussion :   

Les manifestations à Hong Kong sont survenues suite à la décision du gouvernement chinois en septembre dernier de limiter le nombre de candidats aux élections de Hong Kong aux personnes sélectionnées par un comité de nomination dominé par Pékin.

Les activistes thaïlandais ont abordé de nombreux sujets comme les conditions de vie actuelles dans le pays, leurs récentes actions à l'université de Thammasat et ailleurs, et les efforts de la junte militaire pour supprimer toute référence dans les manuels d'histoire au précedent Premier ministre Thaksin Shinawatra.

En mai dernier un coup d'Etat militaire a renversé la Premier ministre Yingluck Shinawatra, soeur de Thaksin. La junte a abrogé la constitution, imposé la loi martiale, et a restreint drastiquement la liberté d'expression et les rassemblements. Le général Prayuth Chan-ocha, le chef de l'armée thaïlandaise, a été nommé Premier ministre. Chan-ocha a déclaré qu'il allait organiser des élections mais n'a pas donné de date, il a simplement précisé qu'elles auraient lieu d'ici deux ans.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site