Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La forêt d'Hirotan ou la renaissance d'une école verte “Satoyama” au Japon

生まれて初めてのこぎりで竹を切り、手作りした装置や食器を使って流しそうめん体験。外で食べるそうめんの味は最高! 撮影は2014年8月2日、SanoRieによる。使用許可済み。

Les enfants apprennent à utiliser une ressource abondante du satoyama, le bambou. Le bambou peut être utilisé pour la confection d'outils, l'alimentation ou, comme sur la photo, en rigoles servant à la dégustation des nouilles en été (manger des nouilles à l'extérieur en période estivale est toujours amusant). Photo prise au mois d'août 2014. Crédit image : SanoRie.

Une école satoyama de la préfecture rurale de Toyama – dans la région des “terres du nord” d'Hokuriku  – qui avait fermé au printemps dernier, vit une seconde jeunesse.

Satoyama est un terme riche de sens au Japon, et fait référence, de manière générale, à une terre intensément cultivée qui s'intègre dans le paysage avoisinant sans le dégrader {ndlr : le satoyama est une zone boisée dans laquelle l'activité agricole humaine se veut soucieuse de l'équilibre des écosystèmes}. Autrefois, une grande partie du Japon rural était constituée de satoyama, où la culture du riz dépendait non seulement de l'eau propre en provenance des montagnes avoisinantes, mais jouait également un rôle clef dans le maintien d'un écosystème riche et foisonnant.

Une école satoyama, avait donc été établie au coeur de la communauté, pour permettre de transférer d'importants enseignements sur la gestion des terres aux futures générations qui continueraient de vivre dans le satoyama tout en contribuant à sa pérennité. A mesure que la population rurale japonaise décline, au cours des deux dernières décennies, ces écoles n'ont cessé de fermer une à une. 

Dans le cas de l'école de Toyama, un groupe de parents, de travailleurs sociaux ainsi que d'autres volontaires, ont ressuscité l'établissement et l'ont baptisé Hirotan No Mori, autrement dit, la forêt d'Hirotan. L'école réhabilitée, actuellement constituée en association communautaire, publie sur sa page Facebook des photos et des informations sur ses cours et ses évènements.

L'objectif de la forêt d'Hirotan est de fournir aux enfants de cette zone rurale, quel que soit leur âge, l'opportunité d'être en contact avec la nature. L'école est située à environ 30 minutes en voiture de la petite ville rurale de Takaoka à Toyama, à proximité du rivage de la mer du Japon.

La forêt d'Hirotan donne aux enfants la possibilité d'expérimenter les activités traditionnellement réalisées par les enfants de paysans : déterrer les pousses de bambou, se rassembler pour admirer les lucioles au mois de juin et fabriquer des objets artisanaux en bambou. Au mois de novembre, les enfants ont la possibilité de construire une maison en bois dans la forêt. 

L'idée du projet est d'enseigner aux enfants les traditions rurales tout en leur permettant de renouer avec le monde naturel. L'objectif est de transmettre des méthodes de vie dans le satoyama, de le préserver et, dans le même temps, d'apprendre à apprécier le travail et le temps passé dans la forêt avoisinante. 

Au final, l'objectif de l'école satoyama et la forêt d'Hirotan consiste à préserver un mode de vie qui disparaît peu à peu dans le reste du Japon, à mesure que la population vieillit. 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site