Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Réouverture à hauts risques du mont du Temple à Jérusalem

The rooftops of Jewish (West) Jerusalem with a view of the Temple Mount (East Jerusalem) in the background. Image by Flickr user Jelle Drok (CC)

Les toits de la Jérusalem juive (Ouest) avec le Mont du Temple (l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est) à l'arrière plan. Photo sur Flickr de Jelle Drok. (CC)

La tentative d'assassinat qui a visé l'activiste juif d'extrême-droite et rabbin Yehuda Glick est qualifiée de “dangereuse escalade” dans les relations israélo-palestiniennes, faisant craindre à beaucoup que la région ne bascule dans une troisième intifada (soulèvement).

Glick, blessé par balle, a été hospitalisé et reste dans un état critique. Connu comme un “militant d'extrême-droite de premier plan”, Glick faisait pression pour un plus large accès des juifs au mont du Temple. Considéré comme le site le plus sacré du judaïsme, le mont du Temple est l'emplacement originel du Temple de Jérusalem, détruit par les Romains en l'an 70, acte qui a dispersé le peuple juif dans l'exil pour presque 2.000 ans. C'est aussi là que le patriarche Abraham aurait attaché son fils Isaac pour le sacrifier à Dieu.

Le mont du Temple est aussi le troisième lieu saint de l'islam. Les musulmans l'appellent l'esplanade des Mosquées : y sont construits le Dôme du Rocher et la Mosquée el-Aqsa, d'où croit-on le prophète Mahomet est monté au ciel.

Le lendemain des tirs contre Glick, le mont du Temple a été fermé aux musulmans (qui seuls ont droit d'y prier), avant de rouvrir le 31 octobre avec un dispositif de sécurité renforcé avant la prière hebdomadaire du vendredi.

Le site est âprement disputé depuis des années. La seconde Intifada (le second soulèvement palestinien contre Israël, de 2000 à 2005) a reçu le nom d'Intifada Al-Aqsa car elle a été précipitée par la visite du Premier ministre israélien Ariel Sharon au mont du Temple, un acte ressenti comme une provocation par les Palestiniens, et qui a déclenché un cycle de cinq années d'intenses violences entre Palestine et Israël.

Glick est un dirigeant du Mouvement des Fidèles du mont du Temple, dont les objectifs déclarés sont de :

Libérer le mont du Temple de l'occupation arabe (musulmane). Le Dôme du Rocher et la mosquée Al Aqsa ont été placés sur ce lieu saint juif ou biblique comme un marqueur de conquête et domination islamiques. Le mont du Temple ne pourra jamais être consacré au Nom de D‑u sans enlever ces sanctuaires païens. Il a été proposé de les ôter, transférer et reconstruire à la Mecque.

Voici un extrait du discours prononcé par Glick quelques instants avant de tomber sous les balles :

Voici les paroles prononcées par Yehuda Glick quelques instants avant d'être abattu. Regardez et soyez-en inspiré

Les médias citoyens ont réagi à la tentative d'assassinat. David Ha'ivri (“David l'Hébreu”) a demandé à ses abonnés de prier pour le rétablissement de Glick :

Appel à des prières pour Yehuda Yehoshua ben Brenda. Le rabbin Yehuda Glick, le défenseur de pointe des droits des Juifs au mont du Temple a été abattu.

Daniel Seidemann est le directeur-fondateur d'une ONG du nom de Jérusalem Terrestre (ירושלים דלמטה) qui se dit 

“… une organisation non-gouvernementale israélienne qui oeuvre à identifier et suivre la totalité des lotissements dans Jérusalem susceptibles d'impacter soit le processus politique soit les options de statut permanent, déstabiliser la ville, déclencher des violences ou créer des crises humanitaires.”

Sa constatation :

La tentative d'assassinat de l'activiste du mont du Temple Rabbi Yehuda Glick est une escalade très dangereuse. C'est une très mauvaise nouvelle.

Et d'avertir :

Les heures/jours à venir verront un danger très grave pour la stabilité de Jérusalem. Les amis d'Israël et la Palestine devraient appeler à la retenue

Le journaliste israélien et twitteur prolifique Barak Ravid a commenté :

La 3e Intifada est déjà là – s'il y a quelqu'un qui n'a pas encore compris

Sur quoi de multiples réponses sur son fil Twitter l'ont admonesté de “se calmer”, de ne “pas tirer de conclusions hâtives”, et d'être “un journaliste, et pas un fouille-merde”.

Yara, une doctorante qui se présente comme Palestinienne, a réagi :

Je pense que c'est une façon dépassée de décrire la situation. C'est affreux depuis la 2e intifada. A-t-elle jamais vraiment fini ?

Lisa van Wyk interroge :

Comment vous définissez un soulèvement à l'âge de l'activisme et de la résistance organisée sur internet ? Il est en cours…

Le spécialiste états-unien du terrorisme Jonathan Schanzer a posté à répétition sur la question de savoir si l'escalade de violence de ces dernières semaines annonce une prochaine intifada :

Le niveau de tension propre à Jérusalem en ce moment est sans précédent à mon avis. Ç'a toujours été une ville tendue, mais on va vers quelque chose de différent

Les tirs ce soir. Tout pointe vers une tempête très centralisée. Ça peut facilement être le point d'éclair d'une plus vaste, vu l'importance de Jérusalem

L'auteur et militant Mairav Zonszein a relevé :

Ai déjà appris qu'il y a eu des Palestiniens blessés par des colons en Cisjordanie. Ça va aller en empirant

Et on nous rappelle que :

C'est la 1ère fois en 13 ans qu'un attentat palestinien à Jérusalem est exécuté contre un individu visé en particulier

En outre, Glick, comme les deux tués dans les attentats de la semaine dernière, est citoyen américain. Le bébé Haya Zissel Braun a été tuée lorsqu'une voiture a foncé dans la fille d'attente d'une station de tramway l'éjectant de sa poussette. Orwa Abd El-Wahab Hammad, qui a vécu aux Etats-Unis jusqu'à l'âge de six ans, a été abattu par des soldats israéliens “après avoir essayer de lancer un cocktail Molotov [sur la] circulation”.

Haya Zissel Braun, 3 mois, tuée à Jérusalem, Orwa Abd El-Wahab Hammad, 14 ans, tué à Silwad, Yehuda Glick : tous citoyens américains

Médecin à Gaza, le Dr. Belal Dabour, nous rappelle l’offensive de sept semaines sur Gaza qui s'est terminée le 26 août. Laissons-lui le mot de la fin :

C'est peut-être seulement les gens que je fréquente, mais certains ont déjà renoncé à la reconstruction et commencé le compte à rebours de la prochaine guerre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site