Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : Jeux d'enfants au bord du ‘Vieux Frank’, là où la technologie n'est pas encore arrivée

A girl and her doll, in Xique-Xique city, Bahia. Photo by Markileide Oliveira, published with permission.

Une petite fille et sa poupée imaginaire à Xique-Xique, Bahia. Photo Markileide Oliveira, publiée avec autorisation.

 Markileide Oliveira fait les portraits de la vie quotidienne à Xique-Xique, petite ville des bords de la rivière São Francisco, dans les profondeurs de l'état de Bahia, une des régions les plus arides du Brésil.  Le “Velho Chico” (“Vieux Frank”), surnom couramment donné à cette rivière, est l'une des plus importantes du pays, elle traverse cinq états et constitue le moyen de subsistance dans les zones qui ne peuvent pas être cultivées. 

Markileide dit être très attachée aux enfants du coin, dont l'univers reste intouché par l'évolution technologique :

Em meio a modernidade do século XXI e o mundo virtual que abraçam as novas gerações, existe uma infância que sobrevive aos impactos das novas tecnologias. A inocência das crianças que nascem na beira do rio causa em mim um encantamento inexplicável, percebe-se que a felicidade vive no imaginário das crianças ribeirinhas, onde é possível sentir a boneca imaginária que vive nos sonhos dessa menina que posa para fotografia.  

Simplesmente linda.
 
Longe das tecnologias elas aprendem a sentir, a viver e ser criança. E brincar… 
De boneca, de casinha, de se esconder, de salva latinha, de pegar piaba com o lençol da mãe e depois soltar para vê-las nadar e ganhar o rio, brincar de lavar as louças só para [dar] comidinhas aos peixes…
 
… As nossas memórias parecem ganhar vida. 
 
 É possível reviver as lembranças de quem viveu uma infância na beira do rio.

Dans la modernité du 21ème siècle et le monde virtuel que les jeunes générations embrassent, il existe une enfance qui a survécu à l'impact des nouvelles technologies. L'innocence des enfants de la rivière m'apporte un émerveillement inexplicable ; vous réalisez que le bonheur vit dans l'imagination des enfants du coin, vous pouvez sentir la poupée imaginaire qui vit dans les rêves de la petite fille qui pose pour la photo.

Juste beau.

Loin de la technologie, ils apprennent à sentir, à vivre et à être un enfant. Et à jouer…
Avec la poupée, la maison de poupée, les parties de cache-cache, les draps qu'ils prennent du lit de leur mère pour attraper les petits poissons, puis ils les relâchent pour les voir nager, ils jouent à faire semblant de laver la vaisselle juste pour donner des petits morceaux de nourriture aux poissons.

… Nos souvenirs semblent devenir vivants.

  Il est possible de revivre les souvenirs, pour ceux qui ont passé leur enfance sur les rives de la rivière. 

Childhood Xique Xique

Portraits d'enfance,  séries “La communauté de la rivière ‘Vieux Frank”. ¨Photo Markileide Oliveira, publiée avec autorisation

D'autres photos de Xique-Xique par Markileide peuvent être vues sur sa page Facebook.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site