Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Épidémie: En quoi cette épidémie est-elle différente des précédentes?

A la date du 2 novembre l'OMS signale, dans son rapport sur l'évolution de l'épidémie en date du 5 novembre, qu'il y a un total de 13 042 cas cumulés, probables, suspects ou confirmés avec plus de 4818 morts principalement en Guinée, Liberia et Sierra Leone. Plus de 540 travailleurs de la santé ont été infectés, résultant en plus de 300 morts.

Dans une interview publiée par le site vgrotius.fr, Rony Brauman, ancien Président de Médecins sans frontières et Professeur associé à Sciences Po Paris explique les caractéristiques spécifiques du virus Ebola qui a provoqué une épidémie dans les trois pays d'Afrique de l'ouest:

Cette épidémie est différente des précédentes dans la mesure où celles-ci se déclaraient dans des régions rurales, sous forme de foyers isolés. Et les cas n’étaient pas très nombreux. Cette fois, elle a éclaté aux confins de trois régions frontalières, entre la Sierre Leone, le Libéria et la Guinée, au sein d’une population très mobile qui se moque un peu des frontières…D’emblée l’épidémie s’est étendue à travers ces personnes en mouvement et a rapidement gagné les capitales.

Le virus en lui-même n’a pas muté mais c’est l’allure qu’elle a prise qui a surpris. Son apparition en milieu urbain est une nouveauté, en plus du fait qu’elle était jusqu’alors inconnue dans cette région. Les épidémies précédentes se situaient en Afrique centrale. Ajoutez à cela que la maladie se présente sous forme d’un syndrome grippal, sans signe typique, et l’on comprend que les premiers cas soient passés inaperçus entre décembre et mars derniers. Une fois la maladie identifiée, la réaction a été insuffisante du fait de la faiblesse des structures sanitaires locales et la dénégation des gouvernements. MSF a été accusée par le président guinéen d’exagérer le phénomène à des fins publicitaires. Les autorités sanitaires, comme l’OMS pensaient que l’épidémie s’épuiserait d’elle –même, comme lors des épisodes précédents.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site