Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Spoutnik, le nouveau réseau d'information du Kremlin qui vous changera de la ‘propagande agressive des média”

Images mixed by Kevin Rothrock.

Montage d'images par Kevin Rothrock.

Le groupe étatique de médias Rossia Segodnya (Russia Today, Russie Aujourd'hui) lance son nouveau projet multimédia international afin de “donner une perspective alternative sur les événements mondiaux”. Spoutnik International, qui remplace le service en anglais de RIA Novosti, intègrera plusieurs sites internet et radios, et planifie de nouvelles plates-formes dans 30 villes d'ici 2015.

Dmitri Kisselev, à la tête de Rossia Segodnya, et présentateur du programme télévisé Vesti Nedeli, s'est rendu célèbre par ses propos outranciers sur l'actualité au point d'être souvent appelé le “propagandiste en chef de la Russie”. Il a affirmé que le lancement de Spoutnik s'adressait à ceux qui sont “las de la propagande agressive” et veulent un “point de vue différent”.

Nous vérifierons l'information, notre information sera fiable. Nous apporterons des interprétations alternatives, qui sont indubitablement en demande à travers le monde. Nous pensons que le monde est lassé du point de vue unipolaire… Nous sommes convaincus que le fondement d'un tel monde multicolore et multipolaire est le droit international, un monde réglé.

Spoutnik, le mot russe pour “satellite,” est une superbe marque pour un produit russe de médias, car “il sonne familier, chaleureux, rapide et romantique”, a ajouté Kisselev. Il a souligné que Spoutnik n'entend pas se substituer à RIA Novosti en Russie, et que la nouvelle marque ne s'appliquera qu'à l'étranger. La prise de contrôle n'en est pas moins déjà évidente, puisque le site en de RIA Novosti en anglais, en.ria.ru redirige désormais vers sputniknews.com. [NdT : ce qui n'est pas le cas, à ce jour, du site en français de RIA Novosti, fr.ria.ru]

De nombreux journalistes qui suivaient jusque là le compte Twitter en anglais @ria_novosti se sont découverts avec surprise désormais abonnés à @SputnikInt, qui s'y est substitué sans bruit pour reprendre à son compte les plus de 55.000 abonnés.

Ah, c'est donc ça, bon d'accord.

Si vous allez sur le compte @SputnikInt il a 60.000 tweets – mais sous un ancien nom et les vieux liens ne fonctionnent plus.

Incidemment, le nom @ria_novosti, devenu vacant, a trouvé immédiamment un autre occupant, et le compte semble être devenu parodique.

Internautes russes et observateurs étrangers se sont délectés du nouveau venu, de ses intentions et sa devise : “Telling the Untold. (‘dire le jamais-dit’)”

“Dire le jamais-dit” est-ce au moins une expression correcte ? Beau départ les génies.

Je me demande si Tallinn Riga et Vilnius vont apprécier d'être regroupés dans la vision “post-soviétique” qu'a Kisselev de son empire médiatique

Ça marchera comme ça maintenant : RIA se réfère à Spoutnik, Spoutnik cite RT [Russia Today], et RT cite RIA. Citations x 3, bravo.

Quelques sarcasmes ont aussi visé Kisselev – après tout, il a sa réputation dans le milieu des média et figure sur la liste des sanctions occidentales aux côtés d'autres éminents personnages publics russes.

A la présentation de sa nouvelle agence, Dmitri Kisselev s'est répandu contre la propagande idéologique. La bonne blague.

La BBC a frissonné—Kisselev a annoncé le lancement de Spoutnik, un média radio et internet.

On verra Spoutnik dans le monde entier, pas comme Kisselev lui-même, interdit d'entrée en Europe et aux USA par les sanctions.

La production médiatique de Spoutnik ne va probablement guère différer de ce qui sort déjà de RIA Novosti ou de Russia Today : on peut présumer sans grand risque de se tromper que son “point de vue alternatif” orbitera de près autour de l'ordre du jour du Kremlin.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site