Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Reprise du dialogue sino-japonais : les internautes chinois manifestent leur scepticisme

Biantailajiao's political cartoon on APEC: key figures in the power play: Chinese President Xi Jinping, Japanese Prime Minister Shinzo, Abe, Russian President Vladimir Putin, U.S President Obama, and Korean Park Geun-hye. Non-commercial use.

Caricature de Biantailajiao sur l'APEC. Les personnes clefs dans le rapport de forces : le Président chinois Xi Jinping, le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le Président russe Vladimir Poutine, le Président américain Barack Obama, et la Présidente coréenne Park Geun-hye. Usage non commercial.

[Billet d'origine publié en anglais le 8 novembre 2014] La Chine et le Japon se sont mis d'accord pour améliorer leurs relations après plus de deux ans d'e confrontations diplomatiques au sujet d'une querelle territoriale, amorce de dégel dans les relations entre les deux plus grandes économies asiatiques avant la rencontre des dirigeants mondiaux dans la capitale chinoise. 

L'annonce ouvre la voie à une poignée de mains symbolique que l'on verra au sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique à Pékin, où l'on espère que le Président Xi Jinping aura un tête-à-tête pour la première fois avec son homologue japonais, Shinzo Abe.

Les deux nations sont en désaccord au sujet d'un ensemble d'îles situées en mer de Chine orientale, appelées Diaoyu en Chine et Senkaku au Japon. Les îles sont revendiquées par la Chine mais sont en pratique contrôlées par le Japon. Pékin est également en colère à propos de ce qu'il perçoit comme un manque de volonté de la part de Tokyo de reconnaître pleinement les atrocités commises pendant la Seconde guerre mondiale, lorsque le Japon occupait la Chine.

Des manifestations anti-japonaises de large envergure ont eu lieu en Chine en 2012 en réaction à la décision du Japon de nationaliser les îles objet de la dispute. Les manifestations se sont transformées en émeutes dans nombre de villes. Les relations entre les deux nations ont atteint leur niveau historique le plus bas depuis que les relations diplomatiques ont été rétablies il y a plus de trois siècles. Des discours publics des dirigeants aux lettres d'opinion en anglais écrites par d'éminents diplomates, Pékin et Tokyo se sont engagés dans un jeu diplomatique acrobatique qui inclut le brouillage des radars des avions de chasse et les collisions de navires en mer.

Mais le constant flot d'accusations des uns à l'égard des autres est susceptible de cesser après l'accord en quatre points auquel sont parvenus les responsables chinois et japonais, vendredi ; les deux nations acceptant de créer un mécanisme de gestion des crises pour remettre leurs relations sur les rails. 

Les deux parties ont accepté de “graduellement reprendre le dialogue politique, diplomatique et sécuritaire” à travers plusieurs canaux multilatéraux et bilatéraux, et de faire des efforts pour bâtir une confiance politique, selon l'agence nationale de presse, Xinhua.

Cependant, le litige relatif aux îles demeure au cœur des tensions attisant le nationalisme dans les deux pays et il constitue un obstacle majeur à l'ouverture d'une quelconque brèche dans leurs relations.

En réponse à l'accord bilatéral, beaucoup d'internautes chinois se sont servis des médias sociaux pour exprimer leurs doutes. La journaliste Liu Hua, basée à Pékin, a souligné que l'accord n'a pas réglé le litige :

转发四点共识,中日双方的表态对比着看会很有意思。从遣词造句来看,每一点共识应该都经过了双方的反复讨论。以第三点为例,最后的落脚点是中日双方认识到围绕“紧张局势”存在不同意见,而非围绕“岛屿主权”存在不同意见,这样回避了具体的岛争等问题。

A présent, je publie de nouveau l'accord en quatre points. Il serait intéressant de comparer les déclarations de la Chine et du Japon. La manière dont ils ont formulé, chacun de leur côté, chacun des points de manière répétitive. Prenez le point trois, le point principal est centré sur la différence d'opinion entre la Chine et le Japon au sujet de “la situation intense” plutôt que de se concentrer sur “le conflit territorial au sujet des îles” per se. En agissant ainsi, l'accord a en quelque sorte évité le problème de la souveraineté nationale de l'île.

Le commentateur d'actualité Wang Chong, qui est connu pour sa position nationaliste, écrit sur son compte Weibo :

中日四点共识,我没看出日本哪里让步了。真看不出来!

L'accord en quatre points entre la Chine et le Japon. Je ne vois pas de signe de compromis du côté japonais. Je n'y crois vraiment pas du tout !

Baiyun Suixing Biji, un habitant au nord-est de la Chine, n'était pas satisfait dans la mesure où aucun accord concret n'a été conclu sur les conflits territoriaux et historiques.

把它和已承认争议联系起来是非常牵强附会的做法,这是一个有很大随时反口空间的活话,主权争议没有承认,历史问题又未有任何实际承诺保证,要是因为得到一个这样虚而不实的所谓共识自己都放弃了底线,答应正式会谈不得不说这将是一个严重外交失分,这真是自己打了自己之前说的话的脸,只能说呵呵了 

Cela n'a pas beaucoup de sens de ne faire aucun lien entre l'accord et les conflits existants. L'accord a créé suffisamment d'espace qu'on désobéisse aux règles. S'il n'y a pas de reconnaissance du conflit territorial, il n'y aura aucune garantie de résoudre le problème historique. Ce serait une perte au niveau diplomatique de répondre positivement à une rencontre et d'abandonner le sujet de discussion principal pour un accord si vague et si faux. C'est comme s'infliger soi même une gifle. Je suis sans voix.

Xu Xiangyun, un vice-président d'université dans la province de Jiangxi, a cru que l'accord visait à berner la Chine :

钓鱼岛岛也购了,靖国神社也参拜了,侵略历史也否定了,集体自卫权也解禁了,满世界也把中国骂遍了,安倍现在为了自己支持率,为了国内经济,又在糊弄中国人了!真有人会上当?

Le Japon a acheté les îles Diaoyu, ses dirigeants ont visité le sanctuaire de Yasukuni [pour déplorer le sort des soldats morts pendant la Seconde guerre mondiale] et ils ont nié leur invasion historique. Ils ont réitéré le droit à la légitime défense collective et ont continué de critiquer la Chine partout dans le monde. A présent, Shinzō Abe veut augmenter sa popularité et sauver l'économie nationale, il est en train de duper la Chine. Comment les gens peuvent-ils croire à ça ?

 JyoShinn a déclaré :

感觉中日关系不会突然转好,接下来就看美国老大哥的态度了。

Je pense que les relations sino-japonaises ne vont pas tout d'un coup s'améliorer, nous devrons observer l'attitude adoptée par les Etats-Unis, le grand patron.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site